The Red Bulletin n°2013-08 août
The Red Bulletin n°2013-08 août
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-08 de août

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (221 x 295) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : 34e Coupe de l'America... Fight Club à bord des AC72.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
e rendez-vous est fixé à 14 heures. À 14 h 03, Javier Pastore est là, sur le pas de la porte d’une résidence cossue située à deux pas de la Porte Maillot, à Paris. Le maître des lieux entame la visite guidée, propose un café et se montre affable, comme rarement depuis qu’il a rejoint le PSG de QSI (Qatar Sports Investments,ndlr). Ses parents, sa petite amie Chiara et des proches discutent dans la cuisine pendant que l’ex-idole de Palerme prend ses aises en cette fin mai triomphante. the red bulletin : Javier, quel type de gamin étiez-vous ? Javier Pastore : (Sans hésiter.) J’avais toujours un ballon sous le bras. À l’école, j’attendais avec impatience la sonnerie de la récréation pour jouer au foot. Mes pensées pour ce sport étaient quotidiennes. Jouer au foot me mettait en joie, me rendait heureux. Vous avez pratiqué d’autres sports ? Oui, j’ai joué au basket dans mon quartier avec le groupe d’amis que j’avais. Ça a duré quelque temps. Le clan Pastore est très uni. Mais celle dont vous êtes le plus proche reste votre mère… Oui, c’est elle qui m’amenait aux entraînements de foot quand j’étais petit. Mon père Juan Carlos avait une entreprise de métallurgie, il était moins disponible. Patricia a tout fait pour moi. Mais je suis proche de mes deux parents. Je ne les remercierai jamais assez. Ils m’ont tout donné, je n’oublierai jamais leurs sacrifices. J’ai toujours mis un point d’honneur à leur prouver que je pouvais devenir un grand joueur de football. Il y a aussi votre sœur et vos deux frères... Oui, Lorena a 29 ans, Ariel 27 et Juan manuel, 20 ans. Vous voyez, je ne suis pas le petit dernier (rires). Ma famille a toujours été ma première source de motivation. Être ce que je suis, jouer en Europe, gagner un titre, pour eux aussi, c’était un rêve. Comme disputer une Coupe du monde et enfiler le maillot de la sélection. Je le vois dans les yeux de ma mère. Elle veut que je lui garde mon maillot après chaque match. Elle les veut tous d’ailleurs. Elle doit en avoir une centaine. C’est comme si c’était elle qui jouait ! Le surnom « El Flaco » (le maigre,ndlr) vous colle à la peau depuis votre plus jeune âge. Qui en est l’instigateur ? Ce surnom vient de mon oncle Mario (le frère de sa mère,ndlr). J’avais 7 ans. Ensuite, mes amis s’y sont mis. En Argentine, il est très commun de se donner des surnoms. On me demandait : « Comment Double contact Date et lieu de naisance : 20 juin 1989, à Córdoba (Argentine) Taille, poids : 1,87 m ; 78 kg Clubs : Paris SG (depuis 2011), Palerme (2009-2011), Huracán (2007-2009), Club Atlético Talleres de Córdoba (2002-2007) Palmarès : Champion de France 2013 tu t’appelles ? » et je répondais : « el Flaco ! » Aujourd’hui, tout le monde m’appelle ainsi, plus personne ne m’appelle Javier. Votre don pour le geste technique qu’est la passe n’est plus à démontrer… (Sourire gêné.) J’ai toujours préféré faire la dernière passe, tirer les coup-francs, tenter des gestes techniques comme les sombreros, etc. Ce sont des choses que je faisais tout le temps quand j’étais gamin. Très tôt, j’aimais faire marquer mes potes plutôt que de marquer moi-même. J’ai toujours été plus heureux dans cette configuration. Quelle est votre première image du football ? Quand j’allais voir les matches de Talleres de Córdoba, l’équipe de ma ville. C’était tous les dimanches avec mon père et mes frères. Ces joueurs-là étaient mes idoles. Je vivais pour ces rencontres et mon équipe, je ne parlais que de ça. Aussi, je jouais avec les équipes de jeunes du club, ce qui me donnait parfois le droit d’être sur le terrain en tant que ramasseur de balles. Quand ce n’était pas le cas, j’allais en tribunes avec mon père. Vers 15- 16 ans, je m’entraînais souvent avec l’équipe première. Après, à la télé, j’ai beaucoup aimé Gabriel Batistuta de la Fiorentina (1991-2000,ndlr), et Juan román Riquelme par la suite. Ce sont donc vos idoles ? Non, plus tard vers 16-17 ans, il y a eu Kaká. Nous sommes grosso modo positionnés au même poste et on a le même physique. C’était un exemple, une inspiration, sans aucun doute. J’essaie de copier certaines choses, notamment son volume de jeu. À 17 ans, vous avez failli signer en faveur de l’AS Saint-Étienne… Décollage. Cette saison, Paris compte bel et bien sur Javier Pastore. 60 the red bulletin Photo : Christian Gavelle/PSG via Getty Images (1)
« Quand on joue contre une petite équipe, on a un souci de motivation » « Mais je suis proche de mes deux parents »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 1The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 2-3The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 4-5The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 6-7The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 8-9The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 10-11The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 12-13The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 14-15The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 16-17The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 18-19The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 20-21The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 22-23The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 24-25The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 26-27The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 28-29The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 30-31The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 32-33The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 34-35The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 36-37The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 38-39The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 40-41The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 42-43The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 44-45The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 46-47The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 48-49The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 50-51The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 52-53The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 54-55The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 56-57The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 58-59The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 60-61The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 62-63The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 64-65The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 66-67The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 68-69The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 70-71The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 72-73The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 74-75The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 76-77The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 78-79The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 80-81The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 82-83The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 84-85The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 86-87The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 88-89The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 90-91The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 92-93The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 94-95The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 96-97The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 98-99The Red Bulletin numéro 2013-08 août Page 100