The Red Bulletin n°2013-07 juillet
The Red Bulletin n°2013-07 juillet
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2013-07 de juillet

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13,0 Mo

  • Dans ce numéro : Endless Summer... le surf dans tous ses états.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
Désastre. Une partie de Rockaway est déblayée, mais la reconstruction est loin d’être finie. Sur les maisons, les panneaux de contreplaqué font l’effet d’énormes rustines claires. Malgré de petites vagues et la température froide de l’eau (4,5 °C), contre laquelle ils essayaient de se protéger avec deux bonnets de bain et des pulls imbibés d’huile. Quelques années plus tard, à une centaine de kilomètres à l’est de New York, un village tranquille de pêcheurs s’est mué en un haut lieu secret du surf. Dennis McClean a été l’un des premiers surfeurs de la côte est à être sponsorisé par Hobie, le légendaire fabricant californien de surfs. Et il a surfé Rockaway « pendant environ deux ans », avant de retrouver régulièrement sur les vagues le noyau dur des surfeurs, dont faisaient partie John Roberts et SteveStathis. « En quelle année ? Hmmmm », fouille-t-il dans sa mémoire, son bonnet d’hiver enfoncé jusqu’aux sourcils. « C’était l’année où je voulais jouer au baseball dans la Little League, mais je n’ai pas été accepté. La scène du surf était très réduite. Elle se limitait à mon frère Dee et à quelques autres gars. Un de mes amis m’a prêté son pop-out board, une planche fabriquée en série entourée d’un joint. Apparemment, je ne m’y prenais pas très bien. Un des types les plus âgés m’a dit que je devais avancer sur la planche. C’est ce Exploit. Lorsque la marée a emporté une voiture, Jimmy Dowd et ses deux amis ont enfilé des combinaisons, suivi la voiture à la nage et sauvé les trois passagers en les extirpant par le toit ouvrant. que j’ai fait et j’ai eu la vague suivante. Et voilà ! » Ici, tout le monde a une histoire à raconter sur ses débuts dans le surf. Qui a fini par déterminer toute leur vie. « Je ne pourrais tout simplement pas imaginer ne plus surfer », raconte Michelle Cortez, une séduisante artiste d’une vingtaine d’an- nées née à Manhattan. Elle est arrivée de Williamsburg en 2011 et n’en est plus repartie depuis. Elle glisse : « Le surf a pris les commandes. » Tous racontent leurs histoires de surf à Rockaway, et nombre de récits évoquent une effrayante évidence : les cyclones apportent de grosses vagues et, avec elles, 84 the red bulletin
« Après Donna, Faith et Gloria… nous étions heureux d’entendre : Sandy arrive ! » autant de plaisir à surfer. « Chaque année, les autorités veulent nous évacuer, raconte SteveStathis. À chaque fois, nous leur répondons : « Nous sommes restés l’an dernier. » Et nous ne partirons pas cette fois non plus. » Et d’ajouter : « Nous nous sommes habitués aux cyclones : Donna en 1960, Faith en 1966 et Gloria en 1985. Nous étions heureux d’entendre : Sandy arrive ! » Sandy a apporté des vagues gigantesques. Des double headers, hauts comme deux hommes, ont balayé Rockaway quarante-huit heures avant la tempête. Ces vagues géantes ont attiré un nombre incroyable de surfeurs, ainsi qu’une armée de policiers. Le dimanche 28 octobre 2012 à 16 heures, le maire de New York, Michael Bloomberg, a ordonné l’évacuation complète de la zone A. Soit les côtes des quartiers de Lower Manhattan, Williamsburg, Red Hook, Staten Island et Rockaway. « C’est pour votre propre sécurité, a-t-il déclaré. Vous devez partir. Ceux qui restent le font à leurs risques et périls. » Michelle Cortez et ses voisins ont décidé de rester malgré les recommandations. Avec une dizaine d’amis, ils se sont retrouvés au deuxième étage de l’immeuble en briques de l’autre côté de la rue. Le soir, ils ont mangé ensemble et campé sur place, heureux de leur « soirée cyclone ». Le vent s’est renforcé. SteveStathis regardait la tempête depuis un bar en Floride où il était en vacances. Sa femme Kathy devait le rejoindre deux jours plus tard. Plusieurs heures avant que la tempête ne frappe, elle lui a envoyé par e-mail une vidéo de sa petite-fille, Charlotte : « Nous nous trouvons en plein cœur du terrible cyclone Sandy », disait-elle face à la caméra. Dans la 91 e rue, au deuxième étage, l’ambiance à la « soirée cyclone » battait son plein. Le lendemain matin, personne ne devant aller travailler, tout le monde Vie. Lente reconstruction de Rockaway (ci- dessus). SteveStathis avec sa camarade de surf Mary Leonard (tout en haut) : « Chaque année, les autorité veulent nous évacuer. À chaque fois, nous leur répondons : Nous sommes restés l’an dernier. Et nous ne partirons pas cette fois non plus ! » mis une erreur et qu’une catastrophe était sur le point de se produire. » Une quinzaine de personnes ont passé la nuit dans l’appartement du deuxième étage. Le claquement des fenêtres était effrayant, elles devaient résister à des vents de 180 km/h. À un moment, quelqu’un a vu passer un 4×4, trois jeunes hommes à son bord. Jimmy Dowd, le propriétaire de la fabrique d’équipements de surf St. James, et deux amis ont immédiatement enfilé des combinaisons en néoprène, nagé jusqu’à la voiture et sauvé son trio de passagers en les extirpant par le toit ouvrant. À 2 heures du matin, un transformateur a explosé à côté de l’immeuble et plongé le groupe dans l’obscurité. Toutes les dix minutes, Michelle Cortez envoyait un SMS à sa mère, jusqu’à ce que son téléphone s’éteigne. Au même moment, SteveStathis lisait un message de sa femme : « Nous allons mourir. » À 5 h 30, Michelle Cortez et un ami ont tenté une sortie. s’amusait, buvait de la bière et écoutait les prévisions météorologiques. La tempête devait atteindre la côte à 21 heures. Mais le temps s’est gâté dès 17 h 30. Terriblement. « Soudain, l’ambiance de la soirée est retombée, se rappelle Michelle Cortez. Tout le monde est rentré chez soi. » Elle voulait aller voir son chien. En sortant dans la rue, l’eau lui montait jusqu’aux genoux. Et il restait plusieurs heures avant la marée haute. C’était la pleine lune. Elle s’est mise à courir dans la rue, a fait son sac dare-dare, débranché toutes les prises chez elle et attrapé son chien. Devant la véranda, l’eau montait désormais jusqu’aux hanches. « À ce moment, j’ai pris conscience que j’avais comthe red bulletin 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 1The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 2-3The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 4-5The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 6-7The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 8-9The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 10-11The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 12-13The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 14-15The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 16-17The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 18-19The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 20-21The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 22-23The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 24-25The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 26-27The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 28-29The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 30-31The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 32-33The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 34-35The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 36-37The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 38-39The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 40-41The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 42-43The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 44-45The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 46-47The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 48-49The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 50-51The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 52-53The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 54-55The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 56-57The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 58-59The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 60-61The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 62-63The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 64-65The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 66-67The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 68-69The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 70-71The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 72-73The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 74-75The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 76-77The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 78-79The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 80-81The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 82-83The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 84-85The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 86-87The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 88-89The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 90-91The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 92-93The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 94-95The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 96-97The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 98-99The Red Bulletin numéro 2013-07 juillet Page 100