The Red Bulletin n°2012-06 juin
The Red Bulletin n°2012-06 juin
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-06 de juin

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 15,3 Mo

  • Dans ce numéro : Nikola Karabatic jette un pavé dans la mare avant les JO.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 ACTION on sac d’entraînement trône, là, sur le sol de l’un des grands vestiaires vides du Mike Myers Stadium de l’université du texas, à Austin. Comme la veille, trey Hardee dégaine, ce matin, un classeur, le feuillette pour se remémorer les exercices d’échauffement du jour. tout est noté. Précis. Au menu de son petit-déjeuner athlétique : un tour de piste en trottinant, deux séries de six sprints et dix répétitions de quatorze exercices d’assouplissement. il sera temps après d’en venir aux choses sérieuses : le travail sur les haies. « Aujourd’hui, c’est plutôt tranquille. On va travailler légèrement. » Sans blague ? et à quoi ressemble une journée chargée ? Le double Champion du monde se lance : « J’arrive en salle de musculation à 7 heures du matin et y reste jusqu’à 11 heures. ensuite, j’essaie de grignoter un truc, ça me donne une heure de coupure avant de retourner sur la piste. » immuable scénario. Les Jeux olympiques et ses cinq anneaux, d’ailleurs imprimés sur son sac, sont le grand défi de son année. Pour conquérir la médaille d’or du décathlon, trey Hardee, 28 ans, s’empiffre de gargantuesques rations de travail à raison de six jours par semaine. dans une poignée de semaines l’attendent Londres et, comme toujours, dix épreuves sur deux jours, parsemées de successions infernales de sprints et de courses de demi-fond, lancers de poids, du disque, du javelot et sauts à la perche, en hauteur, en longueur. Soit l’ensemble des épreuves d’un meeting d’athlétisme réalisé par un seul homme. Un boulot pour Superman. Pour répondre à un tel programme, l’Américain s’entoure au quotidien de chiffres, de statistiques, de calculs. Chacune de ses performances est étudiée. disséquée. il enregistre tout. Par réflexe. Hardee : « L’habitude de tout compter sur le terrain. » Appliqué et déterminé, il ne pense qu’à réussir ses deux derniers mois de préparation avant l’été olympique. Le titre est son obsession. et la promesse honorifique d’être reconnu comme le « plus grand athlète du monde » comme le veut la tradition, d’autant qu’on fêtera à Londres le centenaire du décathlon. Lors des JO de Stockholm 1912, le roi de Suède Gustave V avait lancé à l’Américain et vainqueur Jim thorpe : « Monsieur, vous êtes le plus grand athlète du monde ! » trey Hardee veut être le treizième Américain à décrocher l’or de la discipline, et rejoindre au palmarès les Jim thorpe, Bob Mathias, Bruce Jenner, dan O’Brien et Brian Clay, tous starisés. en plus d’exiger des efforts athlétiques hors norme, le décathlon est un véritable cauchemar stratégique. L’athlète doit changer de tactique, de technique pour tenter de briller dans des épreuves de vitesse, de force ou de hauteur, aussi différentes qu’éloignées. Sans oublier la gestion de l’adversaire direct pour le LE DÉCATHLON À VOUS DE JOUER ! Explosivité et endurance. Voici les deux qualités nécessaires à tout décathlonien qui se respecte. Trey Hardee détaille ces 36 heures qui peuvent le mener vers le Graal. JOUR 1 100 MÈTRES Qualité : vitesse Si vous êtes « vite », le décathlon n’en sera que plus facile. SAUT EN LONGUEUR Qualités : vitesse et technique Après l’adrénaline du 100m, le saut en longueur demande beaucoup de maîtrise de soi. Faites votre marque et restez dans la course. LANCER DU POIDS Qualité : explosivité Bien qu’il pèse plus de 7 kg, les décathloniens peuvent projeter le poids comme une balle de basket, soit au-delà des 15 men compétition. SAUT EN HAUTEUR Qualité : explosivité Aucune des dix meilleures barres n’a été franchie après 2000. Il y a donc de la place. 400 MÈTRES Qualité : vitesse Le tour de piste est l’épreuve la plus difficile. Il arrive un moment où vous vous demandez ce que vous faites là. L’ENTRE DEUX JOURS Le meilleur moyen de récupérer est le repos. Il faut aussi alterner les bains d’eau chaude et d’eau froide. Les massages sont utiles. JOUR 2 110 MÈTRES HAIES Qualités : vitesse et technique Maintenir la puissance et la vitesse tout le long de la distance. LANCER DU DISQUE Qualité : explosivité C’est là que vous commencez à accuser le coup. Vous vous dites : « Quand est-ce que ça se termine ? » SAUT À LA PERCHE Qualité : mental Le plus important est de demander une barre pas très haute afin d’assurer les points. LANCER DU JAVELOT Qualité : explosivité Encore un lancer où l’explosivité est mise à rude épreuve. L’expérience au plus haut niveau est un vrai plus. 1 500 MÈTRES Qualité : endurance Près de quatre tours de piste pour conclure. En général, on ne sait plus trop où on en est...
Credit : « J’AI ESSAYÉ DE FAIRE LE MATCH AVEC JOHN PAPPAS. ON S’EST TIRÉ LA BOURRE SUR 100 M. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 1The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 100