The Red Bulletin n°2012-06 juin
The Red Bulletin n°2012-06 juin
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-06 de juin

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 15,3 Mo

  • Dans ce numéro : Nikola Karabatic jette un pavé dans la mare avant les JO.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Talentueux Exploration Et Dieu créa Messi À l’occasion du 25 e anniversaire de la star du FC Barcelone, The Red Bulletin s’est penché sur la carrière d’un lutin génial et gargantuesque. Lionel Messi est un ogre ! Né pour être grand Le 24 juin 1987, Lionel Andrés Messi vient au monde. Il est le troisième enfant de Jorge Horacio Messi, ouvrier à l’usine, et de Celia Maria Cuccittini, agent d’entretien dans la ville industrielle argentine de Rosario. Il a quatre ans lorsqu’il reçoit un ballon blanc avec des losanges rouge. « La première fois que nous le voyons jouer, dit son père Jorge, nous restons bouche bée. » Lionel a cinq ans lorsque sa grand-mère Celia l’emmène voir un match des jeunes du FC Grandoli. Ce jour-là, un joueur manque à l’appel dans l’effectif de Ricardo Aparicio. Sa grand-mère parvient à convaincre Don Apa. « Je le fait jouer le long de la ligne de touche. S’il pleure, tu peux le récupérer toimême sur le terrain. » Sur sa première échappée, Messi laisse trois joueurs sur place. Aparicio comprend : « Plus question de remplacer ce joueur. » Croissance difficile À onze ans, « La Pulga » (la puce) mesure 1,27m. La crise économique en Argentine et les coûts élevés du traitement contre les troubles de croissance (900 euros par mois) poussent la famille Messi à s’installer à Barcelone. Lors d’un entraînement test en 2000, l’entraîneur des jeunes du Barça est si enthousiaste qu’il rédige un pseudo contrat sur une serviette avec un salaire de 600 euros et une prise en charge totale de son traitement. Machine à buts Après les 500 réalisations inscrites entre 1995 et 2000 sous les couleurs de Newell’s Old Boys (son club préféré à ce jour), Messi inscrit un quintuplé dès son premier match avec les jeunes du Barça. En 2004, il effectue sa première apparition en Primera División contre l’Espanyol. Depuis 2008, Pep Guardiola accompagnait Messi. « C’est comme revoir jouer Maradona, en plus agile et plus rapide encore », dit l’ex-coach barcelonais admiratif. 22 bullevard L’égal de Maradona La comparaison avec Diego Maradona est omniprésente et justifiée. Maradona et Messi possèdent des qualités physiques similaires. Leur carrière suit aussi une trajectoire semblable : formation dans un club argentin, maturité au FC Barcelone, Champion du monde des moins de 20 ans et premier match chez les A contre la Hongrie. Leurs personnalités, elles, ne peuvent pas être plus différentes. Amour vache Si le monde du footballadule l’artiste, son Argentine natale, elle, lui reproche ses apparitions peu fructueuses en équipe nationale. Quand, en 2005, Messi célèbre le titre de Champion du monde des moins de 20 ans, il imagine ses débuts en équipe nationale autrement. Âgé de 18 ans, Messi entre en cours de jeu face à la Hongrie. Il est expulsé quelques minutes plus tard pour un coup de coude imaginaire. À la une Pep Guardiola parti, Messi, lui, sera toujours Blaugrana lorsque Tito Vilanova dirigera son premier entraînement cet été. L’Argentin n’a qu’une idée en tête. Continuer de gagner des titres et améliorer ses propres records sous le maillot catalan, dont celui du total de buts inscrits en une saison. Le mois dernier, il bat le record détenu jusqu’ici par Gerd Müller avec ses 67 réalisations en 1972-73. Ballon doré S’il est sacré Ballon d’Or 2012, Lionel Messi deviendra alors le seul joueur récompensé quatre fois de suite. Il figure évidemment parmi les footballeurs les mieux payés au monde avec 33 millions d’euros de revenus par an. Messi sait aussi dire non. Il doit réciter ce texte pour un récent spot de pub : « Imaginez que votre équipe tombe sur moi en finale et imaginez qu’elle me batte. » Messi fait supprimer cette phrase car l’idée de perdre lui est difficilement supportable. Circuit fermé Lionel Messi préserve sa vie privée et notamment sa relation avec Antonella Roccuzzo – originaire elle aussi de Rosario – avec talent. Cet ambassadeur de l’UNICEF reste un garçon timide et modeste qui vit pour le football. « J’apprécie lorsque les gens me voient comme une personne normale qui fait son travail sur le terrain et mène en dehors une vie tout à fait ordinaire. » www.leomessi.com textE : ulrich corazza. Illustration : lie-ins and tigers
TexTe : Frédéric pelaTan. phoTos : hadrien picard/red bull conTenT pool Héros DauDet, la machine « Joris Daudet – Classement UCI 2011 Monde, Europe, France : 1 ». Le phénomène de 21 ans a maté la planète BMX l’an dernier. Portrait. Date et lieu de naissance 12 février 1991 à Saintes (Charente) Taille, poids 1,84 m ; 70 kg Discipline BMX Race Club/Résidence DNI Stade Bordelais BMX/Bordeaux Palmarès 2011 : Champion du monde, vainqueur de la Coupe du monde, Champion d’Europe et de France 2010 : Médaillé de bronze aux Mondiaux, 4 e du classement général de la Coupe du monde, Champion de France et vainqueur de la Coupe de France L’été offre à Joris Daudet l’occasion de marquer l’histoire d’un sport qui connaîtra sa deuxième olympiade. numéro un mondial depuis juillet dernier, l’enfant de saintes était attendu au tournant à copenhague, ville hôte des Mondiaux 2011. À l’arrivée, daudet, surprend tout le monde et termine avec une demiseconde d’avance sur le « letton volant », Māris Štrombergs, champion du monde sortant et médaillé d’or aux Jo de pékin. Štrombergs visait un troisième sacre planétaire. daudet cumule les titres nationaux depuis les rangs cadets (champion de France cruiser et coupe de France de bMx). Jean-christophe Tricard, quadruple champion du monde, le suit depuis ses débuts. patiemment, le mentor a attendu la crise de croissance. « dès que je l’ai vu sur son bMx, vers les 12 ans, j’ai compris qu’il était bon, même s’il n’était pas parmi les meilleurs. il a pris son temps pour se développer. J’ai commencé à le faire travailler physiquement à sa majorité, car, à aller trop vite, on peut griller un espoir. » daudet : « Jeune, j’étais fort techniquement mais je manquais de physique. J’ai comblé mes lacunes de l’époque, à savoir l’endurance et le renforcement musculaire. » À bien y regarder, le Français est toujours allé vite. Question de technique, bien sûr, d’explosivité naturelle aussi, pour ce physique longiligne dont Tricard loue la capacité d’accélération en fin de course : « Joris a l’œil. il sent les bonnes portes, les meilleurs placements, les trajectoires gagnantes. » et puis, il y a le saut, aussi, passage éminemment technique et excitant. daudet : « c’est ce que j’aime. c’est une montée d’adrénaline. on fait des sauts de 10 mètres, sur un petit vélo qui fait à peine 10 kilos. on a la maîtrise de tout ». porté par son chapelet de titres, daudet vise l’or à londres. Tricard espère son poulain plus mature. « Joris était parti, seul, aux états-unis. il a dû apprendre à se débrouiller, à surmonter la barrière de la langue. il a su se prendre en main. À son retour, le gamin avait disparu. » Gamin ? Vraiment ? daudet a toujours assumé ses choix, notamment celui d’arrêter son cursus scolaire, après l’obtention d’un bac es, pour tenter de faire carrière dans le bMx. « il y a deux ans, se souvient le rider, j’ai pris cette direction, qui est aussi une belle prise de risques parce qu’il n’y a pas tant de débouchés que ça. on ne choisit pas un sport pour l’argent qu’il peut rapporter, mais parce qu’on l’aime. c’était un peu compliqué pour les parents, mais il ont vite vu que j’étais à fond dans le projet, que je faisais tout pour y arriver. alors, ils m’ont suivi. » daudet passe sa vie à courir après un rêve d’enfant, auquel il a déjà, si vite, si bien répondu. « porter le maillot de champion du monde, sur chaque course, oui, c’est un rêve. » Ce portrait a été réalisé avant les Mondiaux de Birmingham qui ont eu lieu fin mai. « Porter le maillot de Champion du monde sur chaque course, oui, c’est un rêve. » Découvrez vos sportifs préférés en action sur www.redbull.fr 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 1The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-06 juin Page 100