The Red Bulletin n°2012-05 mai
The Red Bulletin n°2012-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-05 de mai

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : Captain America est de retour... entretien exclusif avec Peter Fonda, l'un des derniers monstres sacrés d'Hollywood.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
David Clark, maître-tailleur en combinaisons pour pilotes en missions d’espionnage et en essais de vol supersonique. 76 À 70 km de l’Ouest bostonien, se trouve Worcester, sans doute l’une des villes des États-Unis dont le nom est le plus mal prononcé (il faut dire « Wuss Ter », comme son homonyme anglais, célèbre pour sa sauce avec laquelle cette ville du Massachusetts est jumelée). Son autre originalité ? Bien que la ville ne compte que 200 000 âmes, votre GPS vit une galère terrible dans cette jungle urbaine, jonchée de parkings, de supermarchés, de bâtiments d’usines. Ces dernières sont planquées derrière d’anonymes façades de brique rouge. Celle, discrète, de la David Clark Company Inc. (DCCI) s’annonce sur Franklin Street. Les origines de l’entreprise remontent à 1941 quand son créateur David Clark, fabricant de textiles, confectionne les premières combinaisons de vol (elles seront portées pendant la Seconde Guerre mondiale). Il développera protections phoniques, tenues pressurisées mais également les casques des pilotes de l’US Air Force et des astronautes de la NASA. DaNS L’épiCeNTre De DaViD CLarK iNC. Les destinations de ces voyageurs-là se situent bien au-delà de notre horizon, vers d’autres planètes. Quelle garde-robe emporter ? Une combinaison spatiale bien entendu, laquelle est testée et passée au peigne fin avant le grand départ selon les méthodes traditionnelles. En 2012, sa société est à la pointe des produits high-tech. À l’entrée, un vigile affable est la seule marque apparente de sécurité. Un assistant emmène les visiteurs au premier étage par un escalier hors d’âge. Là-haut, on se croirait dans une classe d’école… en pleine vacances. Juste un bruit de pas perce le silence environnant. Mais, assis derrière son bureau, il y a toujours quelqu’un pour un coucou sympathique. Porte après porte, toujours le même décor. La même ambiance. Jusqu’à l’arrivée dans le saint des saints : une pièce moyenne sans fenêtre, couverte de lambris et de lino. On s’attendait à un laboratoire futuriste, le contraste est saisissant. Nous sommes au cœur de la David Clark Inc., maître-tailleur en combinaisons pour pilotes en missions d’espionnage et en essais de vol supersonique. Or, le téléphone mobile de notre guide est l’unique équipement digital de la pièce. Partout du matériel couleur olive, grand comme une armoire, et équipé de compteurs et manomètres aux chromes PHOTOS : SVEN HOFFMANN/RED BULL STRATOS
bien astiqués. Sur ces machines, des récipients gradués notamment. Une poulie pour simuler un saut en parachute pend du plafond, un ensemble de balances de cuisine est à l’équilibre sur un classeur. Dans cet endroit, génie, compétence et expérience semblent cohabiter avec esprit d’aventure. On se croirait dans la boutique d’un horloger, mais le boulot des artisans d’ici n’est pas une question de minutes et de secondes. Seuls les voyages dans l’espace les passionnent. Aux murs, sont affichés les preuves certifiées de l’expertise des techniciens de la DCCI. Deux douzaines de photos, aussi, les habillent. On y voit des pilotes et des équipages d’astronautes qui posent debout à côté de leur cockpit ou devant leur engin spatial. Beaucoup de messages de remerciement pour la qualité du travail du staff de la DCCI sont griffonnés sur les clichés. Au centre de la pièce, un siège de pilote sur une estrade avec ses faux airs d’Old Sparky, la macabre chaise électrique Made in USA. Mais dans cette pièce, les futurs astronautes n’éprouvent que derniers tests et contrôles d’imperméabilité de miKe moN ami mike Todd est le tailleur officiel de Felix Baumgartner. C’est lui qui vérifie que la combinaison « tombe » parfaitement et que tous les systèmes de sécurité et de communication sont en bon état de fonctionnement. Todd est la dernière personne que Felix voit avant d’intégrer la capsule. leur nouvelle combinaison. Ce n’est qu’après ces ultimes vérifications que les ingénieurs de la DCCI valident les tenues et leur expédition. (Certaines reviennent une fois la mission terminée. Ces trophées sont emballés dans du nylon et conservés dans une pièce d’archives. Chacune d’elles porte une référence écrite, à l’instar d’une improbable boutique de location de costumes. Les tenues de plongée dont s’équipe la DCCI pour ses expériences sont entreposées ici.) C’est Art Thompson, directeur technique de la mission Red Bull Stratos et bien connu de l’industrie aérospatiale, qui a contacté la DCCI. En janvier 2008, Felix Baumgartner s’est assis pour la première fois dans ce drôle de laboratoire. Reçu pour trois heures de prises de mesures. Ce jour-là, l’ambiance est fraîche, chaque camp attend beaucoup de l’autre. Les entreprises de l’industrie aéronautique et spatiale ont nourri leur succès de projets et contrats impeccablement précis. Ce business ne supporte pas l’à-peu-près. Pas de place pour les sentiments, c’est toujours surprenant pour les non initiés. Baumgartner : « Chez ACTION Ces trophées sont emballés dans du nylon et conservés dans une pièce d’archives. Red Bull, on est dans un autre monde. Les gens font des blagues, tout est plus cool, personne ne porte de cravate. » De l’autre côté de la table, se tient John W. Bassick, alors vice-président exécutif de la DCCI. Il dit les réserves de sa société pour les projets civils. Leur dernier date du milieu des années 60. Nick Piantanida, un chauffeur-routier du New Jersey, a voulu battre le record du monde du saut en altitude établi en 1960 par le capitaine de l’US Air Force Joe Kittinger. Précisément celui que veut faire sien l’Autrichien Baumgartner. À 19 000 mètres d’altitude, un incident s’est produit, Piantanida tomba dans le coma, terrassé par le manque d’oxygène. Il était cliniquement mort quatre mois plus tard. Bassick témoigne : « Je l’ai annoncé ici à David Clark. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 1The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 100