The Red Bulletin n°2012-05 mai
The Red Bulletin n°2012-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-05 de mai

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : Captain America est de retour... entretien exclusif avec Peter Fonda, l'un des derniers monstres sacrés d'Hollywood.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
68 Action 6 000km de distance, deux sports reprennent leurs droits le 18 mars 2012. Sur deux continents, deux hommes se préparent à défendre un titre mondial chèrement acquis. Équipé de son casque intégral, chacun prend possession de son engin en fibre de carbone et dirige sur la piste toute son attention. Tous deux sont maîtres de leur discipline, les idoles à débouter. Plusieurs mois de préparation arrivent à terme. Pendant le millième de seconde où les feux dégringolent du rouge au vert, les questions trouvent leurs réponses, les doutes sont écartés, le poids de la pression maîtrisé. En Australie, Sebastian Vettel fléchit sa cheville droite et extirpe sa RB8 de la ligne de départ du circuit Albert Park de Melbourne. En Afrique du Sud, Aaron Gwin force sur ses deux jambes et arrache son VTT Trek Session 9.9 du portillon de départ et fonce dans la première course de la Coupe du monde de descente, tenue au Cascades MTM Park de Pietermaritzburg. À l’instar de Vettel, cheveux châtains et yeux bleus, Gwin a écrasé la concurrence la saison passée. Comme personne auparavant. Sorti de nulle part, l’Américain est apparu telle une comète et a gagné cinq des sept manches de Coupe du monde. Sa performance record a contraint à l’humilité les précédents champions, tous dépassés. Son passé en motocross conjugué à une préparation physique exigeante ont posé de nouveaux jalons dans le monde du VTT. La réaction de ses concurrents était attendue à Pietermaritzburg. L’Américain de 24 ans, attaché à sa foi et à sa famille, est discret et humble. Mais ses yeux brillent d’une lueur d’acier et reflètent une détermination de fer. Il en est de même pour StevePeat. Cet Anglais dégingandé, légende du mountain-bike, a tout gagné. Même à 37 ans, il reste capable de descentes tonitruantes. Sa seconde place, l’an dernier à Windham (New York) l’a confirmé. L’étape de Pietermaritzburg sera un marqueur important dans la carrière du champion du monde 2009 de descente : une 100 e participation à une manche de Coupe du monde. En piste depuis dix-neuf saisons, il a été spectateur des changements profonds de son sport. À ses débuts, les cadres de vélos sont faits d’acier, les suspensions limitées à quelques centimètres et les freins invariablement cantilever. Aujourd’hui, sa bécane est une innovation sur roues, le Santa Cruz V-10 : cadre en fibre de carbone, freins à disque hydraulique et double suspension.
photos : Sven Martin Vainqueur de la Coupe du monde de descente en 2011, l’Américain Aaron Gwin est l’homme à battre. Il termine second de l’étape inaugurale de la saison, devancé par le régional de l’étape, Greg Minnaar. action « Chacun doit évaluer son entraînement à l’aune des faits et gestes de Gwinny. » S’adapter au dernier cri est chose courante pour Peat et consorts, mais lorsque la nouveauté prend la forme d’un Gwin, le réveil est brutal. L’Anglais est en alerte : « Chacun doit évaluer son entraînement à l’aune des faits et gestes de « Gwinny ». » Mais pas résigné. « Il faut élever son jeu. Il y a toujours des types qui débarquent et repoussent les limites des compétences et de l’entraînement. Ils font évoluer les méthodes de test et améliorent l’équipement. L’an dernier, Aaron a réussi à monter un très bon vélo. Mais cette année sera plus serrée. » Si Peat est le vétéran grisonnant, Danny Hart, Anglais de 20 piges et dernier à avoir soumis Maître Gwin, ne peut être que « le Kid ». Lors des championnats du monde 2011 de descente de mountain-bike (traditionnelle finale de la saison, hors du circuit de Coupe du monde) disputés en Suisse, à Champéry, Hart a dompté un parcours glissant et gras et remporté la descente avec près de 12 secondes d’avance. Un record, loin des standards habituels qui se mesurent en centièmes de seconde. Visionnez sur le net la course victorieuse et le courage du Kid. Il a donné une leçon et démontré surtout que Gwin n’était pas invincible. De quoi avoir une confiance gros braquet : « Après les championnats du monde, j’ai réalisé que je pouvais remporter des titres. Je veux gagner des courses contre vents et marées. » A u vétéran et au Kid, il faut ajouter le héros local : Greg Minnaar. Le Sud-Africain est le plus constant de la décennie en Coupe du monde. Son style fluide et serein n’est pas aussi rapide et enthousiasmant que celui de Gwin, mais il pèse trois Coupes du monde (2001, 2005 et 2008) et un championnat du monde (2003). Battu la saison dernière par Gwin, ici, sur ses terres, Minnaar est le challenger du jour. Il se sent 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 1The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 100