The Red Bulletin n°2012-05 mai
The Red Bulletin n°2012-05 mai
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-05 de mai

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : Captain America est de retour... entretien exclusif avec Peter Fonda, l'un des derniers monstres sacrés d'Hollywood.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Willie et Phillie Willard Christopher Smith Junior naît le 25 septembre 1968 puis grandit, à l’instar du « Prince de Bel-Air », dans la banlieue ouest de Philadelphie dont il incarne le rôle dans la série télé. Sa mère affirme qu’il parle avant de savoir marcher. Le jeune Willaime écrire de petites histoires avec des super héros. Il découvre Sugarhill Gang à 10 ans. Révélation. aux frais du prince Smith joue les rappeurs de rues à l’âge de 12 ans. Un prof lui donne comme surnom « le prince ». En 1985, Smith l’ado y ajoute le mot « fresh » avant de passer son bac l’année suivante. Avec son pote Jeffrey Townes, ils enregistrent Girls ain’t nothing but trouble. Le tandem DJ Jazzy Jeff & The Fresh Prince est né. poor boy Les filles ne causent pas de soucis à Smith. Il n’a pas 20 ans lorsqu’il doit payer 2,8 millions de dollars d’arriérés d’impôts. « Les gens du fisc ont tout saisi chez moi. On parle des gens qui paument tout. Moi, j’étais fauché, brisé. » Il part pour Los Angeles et rencontre Benny Medina, un musicien qui rêve de créer une série télé.comme un prince Invités chez Quincy Jones, Medina et Smith croisent des producteurs télé. Medina en profite pour présenter son projet qui raconte la vie de la famille Gordy, (homonyme du fondateur du célèbre label Motown) avec Will comme personnage principal. Quincy Jones, emballé, les pistonne. Cinq semaines plus tard, un pilote du « Prince de Bel-Air » est tourné. La série dure six saisons. Le fisc, lui, récupère 70% du cachet de Smith pendant les trois premières. 24 bullevard exploration homme en noir Star mondiale du rap et du cinéma depuis sa plus tendre enfance, Will Smith revient sur les écrans ce mois-ci avec Men in Black 3. The Red Bulletin dresse son tracé unique. écran géant Après le succès à la télé, place au cinéma. Smith débute en 1992 dans Where the day takes you. Il y joue un adolescent SDF et handicapé. En 1993, il est un charmant escroc dans Six degrés de séparation. Puis c’est Bad Boys en 1995. Smith et son agent analysent les succès du box-office. Effets spéciaux et bons sentiments, c’est la recette gagnante pour cartonner. Ils exploitent le filon. Cash Machine Independance Day et Men in Black propulsent Smith au sommet du boxoffice. De Men in Black 2 en 2002 à Hancock en 2008, huit films sont numéro 1 aux États-Unis. Ses films engrangent au total plus de 5 milliards de dollars de gains. Il connaît aussi le succès avec quatre albums solo. travailler plus À 16 ans, Smith estime qu’il est nul et pas assez bon pour quoi que ce soit. C’est là que le déclic se produit. En 2005, pour la sortie de Hitch, c’est avec un jet privé qu’il assure dans la même journée les avant-premières du film à Manchester, Londres et Birmingham. mettre les gants Le talent d’acteur de Big Willie ne se résume pas à affronter les méchants. Le rôle de MohammedAli demande un an de préparation. Programme quotidien : 5 km de footing à 6 heures du matin, petit-déjeuner, visionnage de vidéos des combats, entraînement à la technique d’Ali, déjeuner, cours de diction, étude de l’Islam, musculation jusqu’au dîner. « Quand le tournage démarre, dit-il, je suis Ali. » noir c’est noir Avant de partager l’affiche avec son fils Jaden l’année prochaine dans After Earth, Smith revient ce mois-ci avec Men in Black 3. La bande annonce promet toujours plus d’action avec des monstres gluants et même un voyage à travers le temps qui aurait bien aidé les réalisateurs du film. Le scénario met du temps à décoller avant de transformer l’essai. La sortie de Men In Black 3 est prévue le 23 mai. Plus d’infos sur www.meninblack.com texte : Paul wilson. illustration : lie-ins and tigers
texte : christophe couvrat. photo : Roxanne Lowit/H&K heroïne Hip hip hip nora ! Nora Arnezeder, révélation de Faubourg 36, est l’une des valeurs montantes du cinéma français. The Red Bulletin vous invite à faire connaissance avec une beauté. Fatale. Date et lieu de naissance 8 mai 1989 à Aix en P.Filmographie 2012, Sécurité rapprochée 2010, La Croisière 2008, Faubourg 36 Sorties prévues Ce que le jour doit à la nuit d’Arcady (12 septembre 2012) The Words (automne 2012) Théâtre Après tout, si ça marche… avec Michel Boujenah au Théâtre Marigny jusqu’au 23 juin prochain Son arbre généalogique situe le personnage. Grandmère russo-égyptienne, mère égyptienne d’Alexandrie, père autrichien originaire de Neukirchen, entre Salzbourg et Innsbruck, Nora Arnezeder se nourrit de ses origines : « Je me sens plus proche de ma mère, chaleureuse, sensuelle. Elle aime s’emporter, il faut que ça sorte. C’est la vraie orientale. Mon père est plus cartésien. » La famille avant tout. Dix oncles et tantes et puis Léa, sa petite sœur, basée à New York. « Très bonne comédienne, brune aux yeux noisette, et drôle. » Nora et Léa, toute une histoire. Elles écrivent leur première pièce intitulée Les deux bonnes femmes, l’histoire de deux amies d’enfance qui se retrouvent vingt ans plus tard. Nora joue une catho, Léa une poissonnière de Marseille à l’aise avec sa gouaille et ses rondeurs. Contraste flagrant. L’aînée se rappelle. Extraits : « Que faisait votre mari avant de mourir ? » lançait Nora. Et la poissonnière de répliquer : « Bah, il faisait... Ahaaaaah ! Ahaaaah mon Dieu ! Je vais mourir ! » Nora sourit : « Cette réplique nous faisait mourir... de rire. » Née à Aix-en-Provence en 1989, Nora s’envole, à 14 ans, pour Bali. Au retour en France du clan familial, à Paris, elle suit chaque après-midi, après bullevard Cinéma, théâtre, chanson, Nora Arnezeder touche à tout avec brio. À seulement 23 ans. l’obligatoire lycée du matin, des cours de comédie musicale. Dont de la danse classique. « On me disait : « Tu es trop grande, pas en rythme ». La danse m’a permis de savoir gérer l’espace. » Le Cours Florent, des apparitions dans des séries, un casting réussi et Nora décroche le premier rôle féminin du deuxième long-métrage de Christophe Barratier, réalisateur des Choristes. Surprise maximale. « L’attente a duré six mois. Je ne m’y attendais vraiment pas. » Le rôle de Douce dans Faubourg 36, chanteuse guillerette et innocente à la voix d’ange qui fait chavirer Clovis Cornillac, lui sied à merveille. Elle a 18 ans. Sa carrière décolle. Pause californienne l’an dernier à Venice Beach pour Nora, en vacances avec sa copine Leila. Coup de fil alléchant. « Mon agent me dit d’aller à New York passer le casting d’une production avec Denzel Washington. » La suite ? Sécurité rapprochée, sorti sur les écrans français en février dernier. Puis ce sera le tour du prochain film d’Alexandre Arcady aux côtés d’Anne Parillaud et de Vincent Perez et The Words en compagnie de Bradley Cooper et Dennis Quaid (sortie programmée à l’automne). Actuellement, elle planche sur une adaptation théâtrale du film de Woody Allen, Whatever Works. Ses partenaires de jeu : Michel Boujenah et Cristiana Reali. Excitant pour une première sur les planches. Après quelques dates de rodage en avril à Nice, la troupe est au Théâtre Marigny jusqu’en juin. Mais Nora est une saltimbanque qui turbine. Amoureuse aussi de musique (« Au départ, je voulais être chanteuse »), elle prépare un premier album avec le guitariste Korey Richey. « Il vient de Louisiane et sait tout faire. » Comme elle. Plus d’infos sur www.nora-arnezeder.net 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 1The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-05 mai Page 100