The Red Bulletin n°2012-04 avril
The Red Bulletin n°2012-04 avril
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-04 de avril

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : Maya Gabeira... la surfeuse brésilienne ne chasse que les très grosses vagues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
le ballon lorsque, vide, il redescendra vers la planète bleue. Le moindre trou, aussi petit soit-il, peut s’avérer fâcheux. C’est pourquoi deux ballons – le second n’est utilisé qu’en cas de besoin lors des essais – sont scannés à l’aide d’une lumière noire spéciale. Pour éviter d’endommager ce monstre fragile lors de son déploiement sur l’asphalte, une couche protectrice d’herculite, textile industriel synthétique spécialement confectionné, est placée sur le sol. Quinze hommes sont nécessaires au déploiement du géant. Tous sont soumis à un code vestimentaire strict : gants en coton, combinaisons quasi intégrales, œillets et bijoux sont notamment proscrits. Il convient aussi d’avoir une délicatesse de tous les instants : chaque contact, chaque déplacement du ballon est une source potentielle de détérioration. Aussi toute tentation de tirer brusquement sur le ballon pour le mettre dans la bonne position est bannie. Son enveloppe pèse à elle seule 1 682 kilos, soit le poids d’une jolie berline. Après le déploiement au sol, les mécanismes de séparation sont armés. L’enveloppe se déchire le long d’une ligne prédéterminée, l’hélium s’échappe en altitude et le lent retour sur terre peut alors débuter. Une équipe au sol récupère le ballon pour le ramener à Roswell dans 80 Action L’HÉLiUm Plus léger que l’air Ce gaz noble est non toxique, incolore et inodore. C’est non seulement le gaz le plus léger après l’oxygène, mais aussi le plus présent dans l’univers après l’hydrogène. L’hélium s’est principalement formé lors du Big Bang. Pour son usage commercial, il est extrait du gaz naturel par distillation fractionnée. Un mètre cube d’hélium pèse seulement 179 g. À titre de comparaison, la même quantité d’air ne dépasse pas 1,4 kg en fonction de sa composition et de la température. Hélium un très grand camion. Nous sommes encore loin : encore faut-il que le dirigeable de Baumgartner décolle… Une heure avant le décollage, le poste de commandement donne son aval pour les préparatifs. H - 55 minutes, le gonflage à l’hélium débute. Deux camions sont nécessaires. Ils ont chacun une capacité de 5 097 m³. La période de gonflage doit avoir lieu au plus près de l’envol. L’équipe opte pour un gonflage à double voie d’où l’utilisation simultanée de deux conduits dans la partie supérieure du monstre translucide. Le ballon finit par se dresser et se mouvoir comme une gigantesque bulle. Une minute plus tard, il a déjà son allure définitive, stabilité en prime. Un bras articulé fixé à un camion aide à le maintenir au sol, lâchant du leste centimètre après centimètre. Le ballon est recouvert d’un film transparent en polyéthylène, similaire à celui qui enveloppe votre costume lorsque vous le récupérez au pressing. Air À l’autre extrémité du géant, le boudin de polyéthylène est encore couché. À l’intérieur de la capsule, Baumgartner est prêt. La capsule est suspendue à une grue mobile spécialement adaptée et pilotée par un conducteur d’engin plutôt doué. Le bras libère le ballon. L’ascension verticale débute. Lentement. En s’élevant, il doit être dirigé vers la grue. La capsule de Baumgartner subit alors les premières tensions. Lorsqu’une inclinaison d’environ 15 degrés est atteinte, la grue transportant la capsule se met en mouvement. Elle doit à présent se positionner très précisément sous le ballon. Celui-ci tracte sa charge peu à peu. Exercice aussi délicat que maintenir un manche à balai en équilibre sur le bout de l’index pendant dix secondes. Sur la piste, Coca guide la grue. « Être au plus près permet d’avoir une meilleure appréciation. » Dès qu’il en donne le signal, l’équipe doit relâcher le câble de halage le plus vite possible. Durant l’interminable répit précédant l’envol matinal de Felix Baumgartner dans le ciel lumineux de Roswell, tout le monde présent retient son souffle. « Même si nous surmontons déjà d’énormes obstacles jusqu’au décollage, nous sommes encore loin d’avoir fini, lance Baumgartner. Nous commençons à peine. »
PHOTOS : JOERG MITTER/RED BULL STRATOS (2), BALAZS GARDI/RED BULL STRATOS, SVEN HOFFMANN/RED BULL STRATOS 3.2 Voyage en ballon M anœuvrer un ballon gonflé à l’hélium n’est pas de tout repos. En guise de horsd’œuvre, il y a le vent. Éole dicte sa loi. Avec du bon sens et de l’expérience, vous apprenez vite à distinguer à quelle vitesse, à quelle hauteur et dans quelle direction celui-ci souffle. On découvre ainsi qu’une gentille petite bise située à 200 m de hauteur peut se transformer en vent du sud très frais à 400m. Vous pouvez avancer à 40 km/h ou plus et ne rien ressentir de l’effet de vitesse car le vent porte. Dès qu’il est contraire, on se rend compte de sa force. Le principe d’ascension avec un ballon est simple. En tirant sur le cordon qui actionne la soupape, on permet au gaz de s’échapper de l’enveloppe. Cela entraîne… la descente. Si on largue du lest, on s’élève. Tout l’art du pilotage d’un ballon consiste à maîtriser la technique. Pour gagner de la hauteur, il suffit de larguer une petite dose du sable contenu dans les grandes réserves de la nacelle. Le lest est en quelque sorte la réserve d’or de l’aérostier. À chaque fois que vous en lâchez par-dessus bord, vous compliquez la navigation car vous hypothéquez un peu plus vos chances d’atteindre la couche atmosphérique, palier nécessaire afin d’être porté par les courants. Mon apprentissage démarre par le chargement de 25 à 30 sacs de sable de lest à l’intérieur de la nacelle. Au quatrième, j’en ai plein le dos. Je le fais savoir au moniteur. Ça va, j’ai compris le truc. Jules Verne aurait trouvé Red Bull Stratos fascinant. Avant de plonger à plus de 36 km de haut, Felix Baumgartner doit posséder une autorisation en bonne et due forme. L’Autrichien décrit ici son apprentissage chaotique du… permis ballon. Texte : Felix Baumgartner 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 1The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-04 avril Page 100