The Red Bulletin n°2012-03 mars
The Red Bulletin n°2012-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : Charlotte forever... scéance photo et interview à couper le souffle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
80 Action Portraits tirés : Blake Griffin au cœur d’un jeu de rôle que nous lui avons proposé... Vous jouez au golf avec le Président Obama et vous voyez qu’il rapproche sa balle du trou sur sa ligne de putt. jamais effleuré. « C’est juste trop top d’être là, avoue-t-il les yeux écarquillés. Je suis devenu ami avec des acteurs, des réalisateurs et des scénaristes et ça a bien pris. Enfin, je l’espère ! » Il semble évident qu’une des raisons pour lesquelles on apprécie tant la personnalité de Blake Griffin tient du fait que nous vivons dans un monde où la culture d’entreprise a fabriqué un stéréotype d’athlète souvent motivé par des sponsors, le club et ses proches (probablement dans cet ordre) à ne parler de rien d’autre qu’engagement, esprit d’équipe, persévérance. Ils sont peu nombreux à prendre ce genre de risque, oser se montrer sous un autre visage, de peur d’être la risée de la profession. Ils renoncent à être considérés comme des individus réfléchis et indépendants ayant plusieurs cordes à leur arc. La plupart des joueurs s’en accommodent. Regardez Gilbert Arenas. Agent Zero a été le chouchou des journalistes en raison de sa personnalité excentrique jusqu’au moment où ce même comportement a fait de lui un paria en NBA. Il y a peu de chances, toutefois, que Griffin apporte une arme dans son casier (la raison pour laquelle Arenas a été suspendu alors qu’il joue sous les couleurs des Washington Wizards en 2010,ndlr). Si tel est le cas, ce serait sans doute un jouet qui déploie un petit drapeau sur lequel est marqué « Bang ! » quand on appuie sur la gâchette ! « Mon pire cauchemar, c’est quand les gens se prennent trop au sérieux. Quand ils estiment que ce qu’ils font est beaucoup plus important que ça ne l’est en réalité, jure-t-il. Le basket-ball nous fait vivre. C’est génial ! Je m’en réjouis et je le fais sérieusement mais cela ne me met pas sur un piédestal ou quoi que ce soit. » Évidemment, avoir une hygiène de vie Vous venez juste de heurter Timofey Mozgov, le Russe des Denver Nuggets, dans un couloir sombre de la fashion week alors que vous avez dunké sur sa tête pendant toute la saison. « Mon PirE cauchEMar c’EsT quand lEs GEns sE PrEnnEnT irréprochable reste aujourd’hui une condition indispensable à toute carrière de sportif professionnel. Surtout en NBA, lorsque vous avez 82 matches de saison régulière à disputer. Et, cette année, la saison étant raccourcie, le rythme est diabolique. Certaines équipes n’ont parfois que 24 heures pour se reposer. « Malheureusement ! », philosophe Griffin qui s’en retourne jouer au… tennis de table, pas très loin de là. P endant la durée de la grève et à l’exception de ces quatre journées de stage bien remplies sous l’égide de Funny or Die, le programme de Griffin ressemble à celui d’un élève de high-school pendant les grandes vacances. Se lever, aller à la gym, manger, faire la sieste, regarder la télé et puis « attendre les amis pour boire un verre ou aller au cinéma ».
Il y a aussi quelques pick-up games,, ces matches amicaux d’été dans des camps d’entraînement, réunissant traditionnellement stars de la NBA et amateurs à l’ini- tiative des sponsors. La plupart du temps, Griffin se réveille en se demandant comment il va pouvoir occuper sa journée. « Je ne sais vraiment pas, plaide-t-il alors que, pour la première fois, son salaire NBA n’est plus versé le 15 du mois. Je dois jouer au basket. Si la saison est annulée, peut-être que j’irais à l’étran- ger. » Il y a peu d’enthousiasme dans sa voix. « Et puis il y a le tennis de table, bien évidemment. » Il est temps à présent de révéler la véritable raison de la présence de Griffin dans ce studio d’Hollywood. On le voit porter un short trop court, un serre-tête, un bracelet-éponge à chaque poignet et des chaussettes remontées au dessus du genou. Il a décidé de s’occuper en jouant Vous lui rentrez dedans alors qu’il s’attarde sur votre petite amie. On vient juste de donner un coup de pied aux fesses de votre chien à la plage. Action TroP au sériEux. lE baskET-ball nous faiT vivrE. » au tennis de table de façon très compétitive. Il est le premier athlète sous contrat avec Red Bull dans ce sport. « Je cherche à pimenter mon quotidien en permanence. Il me faut pour cela trouver quelque chose proche de la compétition, explique-t-il sérieusement alors que la caméra enregistre sa toute première interview de joueur professionnel de... tennis de table. C’est devenu quelque chose de très fort dans ma vie depuis que j’ai eu mon premier iPad, balance-t-il sans rire (la scène n’a pas été répétée). Cela a été le coup de foudre au premier regard. Finalement, j’ai acheté une vraie table de ping-pong il y a quelques semaines. » Fou rire général de l’équipe de tournage. Il fixe alors droit dans les yeux le regard de son interviewer qui lui demande d’imaginer le futur couronnement de sa carrière dans ce sport. « J’ai dit que gagner mon premier match à 22 ans serait 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 100