The Red Bulletin n°2012-03 mars
The Red Bulletin n°2012-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : Charlotte forever... scéance photo et interview à couper le souffle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
« Des éclats De char se sont répanDus. J’aI eu De la chance. » En l’espace de quelques secondes, le char à glace peut atteindre sa vitesse de croisière. Le pilote doit alors faire preuve de dextérité.
L’agitation qui entoure un rassemblement de pilotes est comparable au brouhaha inhérent au vacarme des stands dans un circuit de F1. Chacun s’affaire autour de son char. Il convient de choisir le choix des patins, le niveau de tension du cordage, d’établir le réglage du mât et de la voilure. La glace est recouverte d’une fine couche de neige. La surface n’est pas poreuse mais elle est très glissante. La plupart hésitent entre les slots – patins de 920 mm de long affûtés sur à peine 5 mm de large – ou des patins plus courts de 760 mm. Certaines questions restent souvent sans réponse. « Un vieux patin rouillé glisse parfois mieux qu’un autre, dit un pilote. Et personne ne sait pourquoi. » Puis, d’un coup, le silence est d’or. Flanqué d’une sympathique veste rouge à capuche, un starter se dresse devant la flotte et lève le drapeau. « Flag isup ! », s’écrie-t-il. Face à lui, un paysage impressionnant : 44 chars à glace alignés proue contre proue. Les pilotes, eux, se tiennent à côté. Chaussés de crampons, d’une combinaison de bobsleigh, d’un casque et d’un masque de ski, ils attendent le top départ. Une main sur le mât, l’autre sur le volant. Quelques pilotes font le signe de croix alors que d’autres sautillent nerveusement et respirent profondément. Le drapeau est baissé. Les barreurs piquent un sprint, poussent leur char devant eux sur une trentaine de mètres, encouragés par des « Go, Go, Go ! ». L’instant critique approche, celui où il faut sauter dans son baquet alors que le vent s’engouffre dans la voile et propulse ces machines à 50 km/h, laissant la ligne de départ loin derrière elles. Long de 1,8 km, le tracé, délimité par deux balises, est parcouru à trois reprises. l a puissance du vent exige du pilote une grande force de bras afin de pouvoir tenir la voile. Les muscles de la nuque sont aussi très sollicités. Et pour cause. Le seul moyen d’avoir une bonne visibilité est de garder la tête constamment relevée, le menton en avant. En guise d’entraînement, la plupart s’allongent sur le dos et regardent la télé ainsi. Karol Jabłoński, notre polonais septuple Champion du monde, s’entraîne, lui, en salle de musculation. Plus classique. « Il est impossible de tenir le coup pendant la course sans entraînement, précise le Polonais en habitué de la Coupe de l’America. Sans quoi ta tête retombe pour ne voir que le ciel. À 100 km/h, ce n’est pas franchement recommandé. » Équipé de la tête aux pieds, ce participant polonais ne risque pas d’attraper froid. La flotte met le cap sur la deuxième balise. Quelques minutes plus tard, c’est déjà la cohue. Attention danger. Il y a des règles de priorité mais la vigilance reste de mise. Les manœuvres brusques et risquées ne sont pas franchement recommandées lorsqu’on avance aussi rapidement sur un lac gelé à quelques centimètres de votre concurrent. Ce sport est dangereux. Les pilotes les plus chevronnés le savent. « Une fois, j’ai été éjecté du char, se souvient Jabłoński. Je m’agrippe au cordage et je glisse autour du char pendant qu’un pilote arrive derrière. Ses patins manquent mon visage de peu. Je ne veux même pas imaginer ce qu’il peut se passer s’il m’accroche. » Ron Sherry, notre idole américaine, a percuté il y a quelques années, à une vitesse de plus de 80 km/h, un autre concurrent. « En plein sur le côté, dit-il. Des éclats de char se sont répandus sur plusieurs mètres à la ronde. Heureusement pour moi, je n’ai eu que quelques égratignures. J’ai eu beaucoup de chance. » Même Jörg Bohn n’y coupe pas. Durant la dernière Coupe d’Europe en Estonie, un défaut de matériel lui est fatal. « Mon char se brise en deux net, alors que je suis sur le point de remporter une course qui aurait pu me permettre de remporter la course, dit le Commodore. Ces accidents restent rares. Dans l’ensemble, le Ice Sailing est un sport sûr. » En vue de la finale, tous les regards sont rivés sur Jabłoński et Sherry. L’Américain assure : « Il faut rester serein pour l’emporter. » Dans le premier des trois Action rounds pour le sacre, la victoire lui échappe. Rapidement. Un mauvais choix de patins le relègue à une catastrophique 22 e place, certes cinq rangs devant Jabłoński dont les patins « freinent plus qu’ils n’avancent ». Après cette première phase, les choses se précisent. Jabłoński s’affaire sur son char avec frénésie. Sherry, lui, hurle comme un veau. Ses patins fins Slippers semblent lui donner satisfaction à en juger par les cris de joie qu’il pousse dans les virages, souvent à la limite du tonneau. Dans sa fougue, il manque même de percuter Jörg Bohn en le doublant à l’intérieur. Victoire garantie dans cette manche d’autant que le Polonais abandonne. Net et sans bavure. Sherry ne s’impose pas à l’issue de la troisième course. Il termine 5 e au final. Cela est uniquement dû à la malchance. « Pendant le sprint, un concurrent croise ma trajectoire, m’obligeant à faire une embardée sur la gauche. Résultat : une sacrée perte de temps. » Les favoris ne sont pas à la fête. Le barreur Polonais Tomasz Zakrzewski est logiquement sacré Champion du monde. Il s’est montré le plus régulier dans ses trois courses. S’il n’en gagne pas une seule, il termine deux fois deuxième et une fois troisième. « J’ai bien gêné mes concurrents. » Parallèlement à sa profession de trader, Zakrzewski donne un coup de main à son père dans l’école de Ice Sailing de Mikolajki, ville polonaise située à 200 km à l’Est de Gdansk. Ses cours seront dans doute plus onéreux à l’avenir. www.icesailing.org 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 100