The Red Bulletin n°2012-03 mars
The Red Bulletin n°2012-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : Charlotte forever... scéance photo et interview à couper le souffle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
« J’ai envie de voir les Bleus gagner l’Euro » Après un intermède d’un mois et demi sous le maillot d’Arsenal, Thierry Henry attaque sa deuxième saison complète avec les NY Red Bulls. The Red Bulletin a rencontré « Titi » avant son retour aux États-Unis. Texte : Christophe Couvrat Photo : Thomas Hoeffgen 68 Action Londres, 6 février dernier. Accompagné par Darren Dein et Stuart Peters, ses agents, Thierry Henry arrive à la mi- journée dans ce studio photo de 300 m² situé à mi-chemin de Camden Town et de l’Emirates Stadium. Celui qui a inscrit 229 buts en 375 matches sous le maillot d’Arsenal vise désormais le titre de Champion de MLS, une des rares lignes vacantes du plus beau palmarès du football français. The Red Bulletin : Thierry, qu’allezvous regretter le plus de Londres ? Thierry Henry : Dans ma carrière ou dans ma vie, je n’ai jamais rien regretté. Les choses qui doivent arriver vraiment arrivent. Ça te permet de grandir, de prendre une gifle et de pouvoir avancer. Après, le truc avec Arsenal c’est que tu ne pars jamais vraiment de ce club. Je revois le coach de la même façon, Boro (Primorac,ndlr), Pat Rice, le même hôtel... Le stade et les joueurs ont changé mais c’est un club familial. Et il n’y a pas que moi. C’est le cas avec d’autres anciens joueurs. C’est l’impact qu’a ce club. Vous êtes prêt à remettre ça en 2013 ? Il s’est passé ça voilà. Ce n’était pas prévu. Cela a été en aide et c’est tout (sic). Arsenal n’a plus rien gagné depuis 2004. Souhaitez-vous prendre la défense d’Arsène Wenger ? Il n’y a pas à monter au créneau. Quand tu gagnes, tu n’es pas aussi beau que ce que les gens peuvent dire. Quand tu ne gagnes pas, tu n’es pas aussi nul que ce que les gens prétendent aussi. Je joue depuis 17 ans. C’est de bonne guerre. Il y a un juste milieu à trouver. Dans le vestiaire, on l’a. Arsène est assez grand pour savoir comment gérer. Il connaît la règle du football (sic). C’est sa dernière saison avec Arsenal ? Je ne sais pas. Il faut lui demander. Vous semblez avoir pris sous votre aile Alex Oxlade-Chamberlain, la nouvelle star du foot anglais... Il est vraiment très bon. Mais on est une équipe. Le petit est en train de prendre… (il s’arrête). Il me fait penser à lui, à personne d’autre. C’est son nom. Il fait sa petite histoire. J’espère qu’il restera à Arsenal encore longtemps et qu’il pourra avoir une carrière qu’on n’oubliera jamais. Il peut être à l’Euro ? Je ne sais pas. Il faut demander au sélectionneur. Je ne suis pas coach de l’Angleterre. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il a de la qualité. L’Angleterre et la France sont dans le même groupe. Vous supporterez qui ? L’équipe de France. Pour le reste, c’est un match comme un autre. J’ai envie de voir les Bleus bien jouer contre l’Angleterre dans les autres rencontres et gagner l’Euro. Avant, quand je jouais en sélection, ces matches-là étaient différents. Tu ne voulais surtout pas perdre quand tu jouais en club à Arsenal… Aujourd’hui, je ne suis que supporter. Quand tu joues contre l’Angleterre, t’as toujours envie de gagner. Qu’avez-vous envie de dire aux supporters des Bleus en vue de l’Euro ? Il faut être aux côtés de cette équipe. Ça va être difficile mais il faut y croire. Dans cette génération, il y a beaucoup de talents. En plus, avec « Lolo » (Blanc,ndlr) pour canaliser tout ça, c’est bien. Dans les compétitions qu’on a gagnées il y a eu des moments difficiles donc encore plus dans celles qu’on n’a pas gagnées. Être fier d’être français, revendiquer un peu tout ça... Ce n’est jamais évident de battre le pays organisateur même si dans l’histoire on réussit pas mal à l’Ukraine là-bas. L’Angleterre aussi nous réussit pas mal. Il y en a un qui a lancé sa carrière en Bleu face aux Anglais, c’est Nicolas Anelka (doublé à Wembley en 1999), désormais à Shanghaï… J’ai un énorme respect pour lui et sa carrière. Il va s’épanouir. « Nico » a montré ce qu’il savait faire. La MLS vient de débuter. Les Galaxy sont-ils toujours l’équipe à battre ? Oui, ça fait trois ans qu’ils sont solides avec deux finales à la clé. Il y avait vraiment une différence entre eux et les autres équipes. J’espère qu’on va pouvoir ramener quelque-chose à New York. Ça ne va pas être évident. Il y a Kansas, Salt Lake, Seattle, Houston, Dallas, toutes des bonnes équipes, pas faciles à jouer. L’année dernière, à chaque rendez-vous international, on perdait cinq ou six joueurs. Il faudra être costaud et constant. Si une équipe doit nous battre, qu’elle nous batte mais au moins qu’on soit solides. Annoncé avec insistance au Paris SG cet hiver, David Bekcham est finalement resté sous le soleil californien… Il a une vie. C’est une bonne nouvelle pour lui. Il est content àL.A. Pas mal de gens parlaient pour lui. Votre coach à la Juventus Turin en 1999 était un certain Carlo Ancelotti… Ça me rappelle de très bons souvenirs. Je l’ai revu en Angleterre. C’est un bon mec, ça se voit. Quand tu vois les joueurs qui courent vers leur coach à Chelsea ou au Milan, c’est révélateur. www.newyorkredbulls.com
Paroles de fan Thierry Henry tient une place particulière dans le cœur des supporters d’Arsenal. Mark Airey lui voue un amour sans bornes. « J’ai donné à chacun de mes trois enfants un prénom intermédiaire avec la lettre T. Cela donne Emily T. Airey, Charlie T. Airey et Oliver T. Airey », explique-t-il. Et Henry T. Airey ? « Ma femme n’a pas voulu. »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 100