The Red Bulletin n°2012-03 mars
The Red Bulletin n°2012-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : Charlotte forever... scéance photo et interview à couper le souffle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Contrôle Tableau de bord et rétroviseur à la fois. Les données qui s’affichent à ma gauche concernent la position du ballon. Sur l’écran voisin, je peux basculer d’une caméra à l’autre. Il y en a 9 au total. Ballon Les soupapes de contrôle du ballon se trouvent en haut à gauche (urgence uniquement). Elles sont protégées par des clapets pour parer à toute manœuvre involontaire. Si tout se passe bien, je n’ai pas à les toucher. Interrupteurs Ils sont disposés sur deux tableaux. Vous avez là 80 interrupteurs pour couper et alimenter à nouveau chaque circuit électrique. Je ne dois évidemment pas me tromper de bouton. Radio Pendant toute la durée de la mission, je suis en liaison permanente avec la station au sol. C’est Joe Kittinger – et lui seul – qui me parle. En cas de problème technique, la radio est heureusement prévue en deux exemplaires.
Juste au-dessus de ce complexe et impressionnant caisson de commandes se trouve un moniteur de contrôle rabattable sur lequel s’affichent les principales données de l’ascension du ballon. L’écran adjacent permet à Baumgartner de faire défiler les images des 9 caméras qui jouent ici un rôle important. elles compensent la perte de champ de vision liée au port d’une combinaison qui réduit fortement la mobilité de Baumgartner en dépit de trois miroirs situés dans la capsule, plus un dernier fixé sur l’extérieur de son gant. un espace pouvant accueillir une bouteille d’oxygène supplémentaire est prévu au sol, sur la gauche. elle a une autonomie d’une demi-heure en cas de défaillance totale des systèmes. Le levier de droite au sol sert à libérer la pression dans la capsule pour permettre l’ouverture de la porte. Celleci coulisse jusqu’à un clapet rouge fixé à la base du joint de la porte. il la retient pour éviter qu’elle ne se referme à cause des possibles vibrations liées aux mouvements de Baumgartner. Le contrôle de l’air se trouve sur la droite : deux valves permettent de réguler sa pression et sa composition. Baumgartner respire de l’oxygène pur. L’air qu’il expire dans sa combinaison et dans la capsule contient une grande part d’oxygène. en revanche, la composition de l’air dans la capsule ne doit pas dépasser 22% d’oxygène. Au-delà, il y a danger. La moindre étincelle et la capsule s’enflamme. Afin d’éviter cette éventualité, Baumgartner injecte de l’azote. si un incendie se déclenche à bord, la seule solution est d’ouvrir la porte. La rareté de l’oxygène en haute altitude rend toute combustion impossible. Au sol, à droite du siège, on trouve des supports pour cinq gourdes, chacune dotée d’une paille pouvant être introduite dans le casque par un clapet hermétique. Le poumon humain respire l’air plus 18 2.2 inTérieur Poste de pilotage Contrôle de l'altitude Deux altimètres situés à la droite de Baumgartner l’informent sur le déroulé de l’ascension. Au tiers de la montée, l’Autrichien est déjà plus haut que l’altitude de croisière des avions de ligne intercontinentaux. À 36 000 mètres, les soupapes s’ouvrent automatiquement et freinent le ballon. Ce procédé évite la trop forte pression présente dans cette atmosphère moins dense. « Keep it simple », sans oublier d’avoir un plan B. Vieux dicton de la conquête spatiale. efficacement lorsque celui-ci possède un taux d’humidité de 100%. L’oxygène pur déshydrate le corps à une rapidité dramatique. Les premiers organes touchés sont les poumons. Baumgartner doit boire en permanence. Mais ce qui rentre dans le corps doit aussi pouvoir en sortir... d’où l’installation dans la combinaison d’une sorte de tuyau relié à un réservoir placé sous les fesses de l'Autrichien. Le siège provient directement d’un camion de compétition. il est très apprécié pour sa stabilité dans le sport automobile américain. L’assise est allongée d’un demi-mètre pour permettre à Baumgartner de s’asseoir avec son parachute sur le dos. Le réglage longitudinal s’effectue à l’aide d’une poignée positionnée en biais à la droite du siège derrière le déverrouillage de la porte. il est nécessaire afin de faciliter la sortie en combinaison de la capsule. Qu’y a-t-il d’autre ? trois caméras (voir aussi pages suivantes) et un plafonnier stylé recouvert d’un tapis de Led bleues. Ce dernier point est une demande insistante de l’équipe de tournage afin d’améliorer la gestion par les caméras du contraste important de lumière entre le soleil qui se lève à 36 km au-dessus du sol et le manque de luminosité à l’intérieur de la capsule. « J’ai pourtant mis trois fenêtres, dit Art thompson en souriant. Aucune navette spatiale ne dispose d’une telle vue ! »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 100