The Red Bulletin n°2012-03 mars
The Red Bulletin n°2012-03 mars
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-03 de mars

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : Charlotte forever... scéance photo et interview à couper le souffle !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
PHOtO AdditiONNeLLe : CHristiAN PONdeLLA/red BuLL strAtOs 2.1 Technique La capsule L a conception de la capsule Red Bull Stratos est évidemment soumise aux lois de la physique. La cabine de survie a une forme sphérique afin de limiter la notion de stress propre à Baumgartner. elle maintient une pression de 8 psi (0,5 bar) durant tout le vol. sa taille d’environ 183 cm de diamètre est due à la nécessité d’avoir une porte de 122 cm de long permettant à l'Autrichien, équipé de sa combinaison spatiale et de son parachute, de s’extraire avec aisance et en toute sécurité. L’idée initiale était de réaliser une sphère en carbone. elle doit rapidement être abandonnée. Par un froid extrême et en l’absence d’oxygène, une sphère en carbone se dilate. Ce sont également ce genre de conditions qui peuvent entraîner une sorte de contraction de la porte car elle est à base d’acrylique. On opte alors pour l’assurance tous risques : la fibre de verre. sobre et efficace, le mécanisme d’ouverture de la porte est très ingénieux. il permet de coulisser sur des rails de différentes tailles, fins en haut plus larges en bas. il s’en suit, assez logiquement, une inclinaison arrière de la porte de 10 degrés rendant l’ouverture de celle-ci plus aisée. Cette construction facilite aussi son étanchéité, uniquement assurée par une surpression sur un triple joint en silicone. si la pression chute à l’intérieur de la capsule, Baumgartner peut détacher un des tuyaux pour ventiler sa combi et exercer une pression sur la porte à l’aide de ses pieds. Combinée à l’air provenant de sa respiration et expulsé par sa combinaison, elle aurait pour effet de rétablir la pression dans la capsule assurant ainsi son étanchéité. La capsule de survie est arrimée aux deux extrémités par des tubes en acier inoxydable. Ce matériau robuste et facile à travailler a depuis longtemps fait ses preuves aussi bien en Vtt qu’en stock-car. C’est le besoin d’espace supplémentaire qui donne à l’ensemble la forme d’une brick de lait. dans la moitié inférieure – partie sombre de la sphère – se trouvent six batteries de 12 volts chacune, spécialement conçues pour fournir de l’électricité à très haute altitude. elles sont entourées de polystyrène épais pour assurer leur isolation thermique. Cet espace réduit abrite notamment l’oxygène et l’azote. il est très important de bien comprendre que la capsule se décompose en deux parties bien distinctes. L’intérieur viabilisé de la sphère et l’extérieur, ne bénéficiant d’aucune protection contre la chute de pression atmosphérique durant l’ascension. La réalisation de la capsule exige une réflexion pointue quant aux choix des composants pouvant être utilisés. La zone tampon entre les deux parties de la capsule est la plus critique pour tout ce qui concerne câbles et circuits électriques. d’où la nécessité de minimiser les risques. Le cylindre installé au-dessus de la sphère abrite le cerveau des caméras. il est aussi performant qu’un 36 tonnes installé en zone technique aux abords des stades pour les retransmissions de match de football (voir notre troisième et dernier dossier du mois consacré aux caméras page 19). Le bordage latéral est en polystyrène et d’une épaisseur d’environ 10 cm. il est recouvert d’un plastique rigide. Les éléments se démontent aisément. L’aspect extérieur de la capsule fait penser à un stand d’exposition. Plus de finesse dans la conception est ici inutile, l’extérieur n’étant pas affecté outre mesure lors de l’ascension ou de la descente en parachute. L’idée d’un bouclier thermique en céramique, à l’instar des navettes spatiales, n’est pas non plus pertinente. Comme vous pouvez le constater, toutes les possibilités ont été notées noir sur blanc. La progression de Baumgartner se fait à raison de quelques mètres par seconde. rien d’évidemment comparable avec la vitesse des fusées quittant la terre. L’amortisseur de choc situé en dessous de la capsule n’est pas visible. 50 centimètres de carton en nid d’abeilles sont censés adoucir l’atterrissage et éviter que l’ensemble n’explose en des milliers de débris sur des centaines de mètres à la ronde. Les premiers tests ont été très concluants : la violence de l’impact est mesurée à 6,8 G. dans ce cas précis, le parachute évidemment n’est pas de trop. Loin s'en faut. Car plus dure risque d’être la chute. Jusqu’ici tout va bien comme dirait l'autre. La taille compte 122 cm : il s’agit du diamètre de la porte, soit juste assez pour que Baumgartner, équipé de sa combinaison et de son parachute, puisse s’extraire sans difficulté. Durant le vol, un mécanisme proche des ceintures de sécurité utilisées dans l'aviation commerciale est situé dans la combinaison. Il empêche l’Autrichien de s’étirer de tout son long. 13
Chambre avec vue : en regardant par la fenêtre, Baumgartner profite d’un panorama saisissant situé 36 km plus bas. Credit:



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 1The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-03 mars Page 100