The Red Bulletin n°2012-02 février
The Red Bulletin n°2012-02 février
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-02 de février

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : Red Bull Stratos et Felix Baumgartner au pas de charge !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
66 Action l’eau ! » Une époque préhistorique. Les windsurfers naviguaient à la seule force de leurs bras et ne pouvaient se faire plaisir que sur une épreuve : course racing, comme aux JO. Pas de harnais, pas de footstraps. Ce n’est qu’à son retour à Hawaii que Naish développe son aisance démentielle dans les vagues et le matériel qui va avec dont les fameux customs des années 80, taillés sur mesure. Planches raccourcies et ultra-profilées, il ne manque plus qu’à fixer les pieds. Avec l’arrivée des footstraps à la fin des années 70, les possibilités sont nettement plus grandes. Le champ d’action est décuplé. « Tu peux soudain sauter plus facilement, faire ce que tu veux de ta planche », plaide Naish. Dans la foulée, les étapes de Coupe du monde s’enrichissent notamment des épreuves de vagues et de slalom. La discipline décolle. « C’est un champion transgénérationnel. Il a fait rêver mon père. Il est humble, gentil, simple. Il m’a dit : « Go big or go home (envoie du lourd ou reste chez toi,ndlr) ! » Tout est dit », s’enthousiasme Alice Arutkin, devant Michel, son paternel, aux anges. Le débat s’enflamme et part dans tous les sens. La Française n’en perd pas une miette. Entre deux poses photo, Naish, au téléphone, s’empare du skate pour filer sur le trottoir parisien, autour de la Bastille, devant nos yeux, incrédules. Le sol est détrempé. Peu importe. Il enchaîne. « Tout est une question d’entraînement. Plus tu passes de temps dans l’eau, mieux c’est. J’ai trop souvent croisé des jeunes qui ne s’éloignent pas de leur spot. Ils restent sur un carré de 100 mètres de côté alors que 10 km plus loin, tu peux avoir un super endroit. Et il faut toujours avoir envie de gagner, distille Naish de son éternelle voix douce. Tu dois sacrifier un peu de plaisir pour faire carrière. Arriver sur le spot 30 minutes avant les autres, bien préparer sa manche, ça fait partie du quotidien d’un bon pro. » Alice et Robby sont dans le même bateau. La journée s’achève autour d’une bavette-échalotes pour tout le monde. « Ça fait du bien, elle est vraiment très bonne », s’emporte Naish, couvé du regard par Alain. Le tenancier des « Portes », succulente rôtisserie, débouche une bouteille. Il est aux petits soins pour nos invités de marque. L’Américain se lève, salue ses ouailles et prend la tangente, soucieux de profiter d’une petite sieste post jet-lag. Le conte de fées vient de s’achever. Alice était bien au Pays des Merveilles. Voir Alice et Robby en action sur www.alicefra111.fr et www.naishsails.com Les premières Fois d’aLice et robby sur uNe plaNche Alice 10 ans/Robby 11 ans jiBe (demi-tour sans perdre de vitesse) Alice 12/Robby 11 taBletop (sauter une vague et retourner le fun avec ses pieds afin de pointer le dessous au ciel) Alice 14/Robby 19 il n’y avait pas de footstraps (fixation sur la planche pour caler les pieds) BacKloop (saut périlleux arrière) Alice « essaie encore », Robby « aussi » (rires) victoire eN compétitioN Alice 14 ans (Championnats de France) Robby 13 ans (Championnats du monde aux Bahamas en 1976) waterstart Alice vers « les 12 ans », Robby « idem, car j’étais petit et les planches étaient très lourdes. J’ai conservé mes premiers boards et mes premiers bones (de Wishbone) chez moi. À l’époque, c’était pour moi le meilleur matos de la planète ! » Le saviez-vous ? Naish et sa fameuse voile rose us 1111 « Je cherchais une couleur facile à photographier. Il n’y en a que deux : le jaune et l’orange. Le rouge, seul, est trop noir surtout si la lumière n’est pas parfaite. Au début, tout le monde avait des voiles jaunes. André Lefebvre, designer de voiles, m’indique qu’une boîte française utilise le rose. Je suis déjà marié, j’ai un enfant donc aucun lien possible avec une hypothétique homosexualité. Depuis, c’est resté. Quant au chiffre, au début je n’avais qu’un seul 1 sur ma voile. Puis, le sport s’est professionnalisé au début des années 80. Ken Winner (Champion du monde avant Naish,ndlr) avait le US 1. Fais ch… Je n’avais pas envie d’être US 2 ou 5 ou 29, donc j’ai décidé de mettre le max de chiffres autorisés par le règlement, soit 4. Je serai donc US 1111. Facile à faire, le look est top, différent des autres. Let’s go. À la première étape officielle de Coupe du monde en 83, aux Canaries, j’étais donc US 1111. » Naish gamiN « Mon père a pris ma planche un an après que j’ai acheté la mienne. Je suis né en Californie, à La Jolla (nord de San Diego,ndlr). Ce n’est qu’après le déménagement de mes parents à Hawaii que je me suis mis à la planche. J’avais 11 ans. À l’époque, je ne pouvais pas savoir que je serai windsurfer pro. C’était un sport tellement petit. J’étais quaterback en foot US, je pratiquais le hawaïan canoe, le surf, je faisais du hobie cat. Quand le windsurf est arrivé, il combinait surf et voile. Ça a fait tilt ! Combinaison parfaite de mes deux sports préférés… » Naish et la peur « Quand tu sautes, tu ne réfléchis pas. Sur une vague, tu peux être nerveux, avoir peur, surtout quand elle est grosse. Je pense que c’est bien d’avoir peur mais pas trop. Je ne me dis pas : « Ok, je vais prendre celle-là ou celle-ci. » C’est juste instinctif. » Naish et le Kite « Pas de désir particulier. Tous ces sports sont proches de la même famille. Je fais du windsurf avec un kite. Développer le matériel m’intéresse aussi. Sauter sans vagues, ça me plaît vraiment. C’est incroyable. Ça reste le truc le plus dingue du kite. Moi je veux voler ! » Naish et BjörN DuNKerBecK « Je l’ai découvert aux Canaries. Il avait neuf ans. Il était déjà très fort. En 87, je gagne le général de la Coupe du monde pour la dernière fois. Björn s’impose en slalom. On s’est bien tiré la bourre. On est resté bons amis. Ce n’est pas quelqu’un de très marrant. Même quand il s’amuse, il n’est pas très drôle. Il est toujours au top niveau (vainqueur de la Coupe du monde de slalom en 2011,ndlr). » Naish et Kai leNNy « Je le connais depuis une dizaine d’années. C’est un phénomène. Il faut le suivre celui-là… »
Action RoBBY NaisH PRoPuLse aLiCe aRuTKiN sur La RaMPe De LaNCeMeNT Du suCCÈs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 1The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-02 février Page 100