The Red Bulletin n°2012-01 janvier
The Red Bulletin n°2012-01 janvier
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-01 de janvier

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Loeb qui brise la glace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
84 more Plus de body CorP & s mind et d’e s P rit let’s go ! le bon plan du mois La guerre du feu aura bien lieu ! Up Helly AA. Fin janvier à Lerwick, principale agglomération de l’archipel des îles Shetland, un millier de vikings tractent, à la lueur des flambeaux, un Drakkar jusqu’à son bûcher. Le Up Helly Aa est le plus spectaculaire festival de feu d’Europe. L’occasion pour les Écossais, venus en nombre, de raviver la flamme de leur tumultueuse histoire. The Norseman’s Home : les chants d’autrefois ravivent le bûcher. Point culminant du festival : les vikings forment un cercle autour du bateau et l’embrasent avec leurs flambeaux. Le jour J, les lampadaires de la ville s’éteignent. Une meute attend le signal. Puis une forte détonation retentit suivie d’une fusée éclairante dans le ciel. La foule lance des cris de guerre. Un millier d’hommes barbus, ornés de casques de fer, boucliers et cottes de mailles embrasent leurs flambeaux dans l’excitation générale et éclairent ainsi Lerwick d’une lumière ardente. Le point culminant du plus grand festival de feu d’Europe est proche. Sous l’ovation des locaux et des touristes, ces vikings d’un soir entament une procession à travers les rues, tirant un bateau long de dix mètres. Une demi-heure plus tard, ils arrivent à l’endroit où se trouve le bûcher. Solennellement, les hommes se rassemblent autour du bateau et l’embrasent. Les flammes montent vers le ciel tandis que la foule s’égosille et la musique détonne. Plus de doute, la nuit est lancée et, jusqu’à l’aube, spectateurs et vikings prennent d’assaut tavernes et salles de danse.
tExtE : FLorian obkirchEr. PhotoS : maUritiUS (5) TOuT SAVOIR SuR LE FESTIVAL du FEu un week-end torride ! L’HISTOIRE Pourquoi les Écossais brûlent-ils chaque année un bateau flambant neuf ? Les viking eux-mêmes ne sauraient y répondre. D’ailleurs, ils ne sont pas à l’origine de cette célébration. La fête du feu a vu le jour à la fin du 19 e siècle. À l’époque, les anciens de Lerwick apprécient ce moyen de canaliser l’exubérance des jeunes. Après Noël, soldats et matelots restaient en permission au pays et noçaient toutes les nuits. Bagarres, tapages nocturnes et même échanges de tirs étaient monnaie courante. Le compromis trouvé fut justement de brûler solennellement un drakkar chaque dernier mardi du mois de janvier à la mémoire des ancêtres nordiques. Ces derniers doivent se retourner dans leur tombe à la simple idée de cette folle initiative ! LA PROCESSION Une organisation bien rodée. À la tête de nos vikings, le Guizer Jarlest, chaque année, l’organisateur désigné de la fête. À ses côtés, le JarlSquad, une garde rapprochée de 50 fidèles chargés de traîner le drakkar jusqu’à son bûcher. 45 autres groupes de vikings défilent aussi avec eux. Les femmes étaient jusqu’à présent bannies mais entre temps, les vikings ont atteint le 21 e siècle et la modernité qui va avec. 2015 verra la première femme Guizer Jarl : Lesley Simpson est originaire de Maywick. Sa participation se limitait jusqu’ici à servir le petitdéjeuner très tôt le matin aux acteurs fatigués du Up Helly Aa. Une promotion de taille. Rare privilège dans une confrérie dominée depuis des siècles par la gente masculine. LE PROGRAMME Les vikings n’entrent en piste qu’au moment de la procession. Toute la journée le Guizer Jarlet ses fidèles défilent dans la ville jusqu’à 19 heures et l’allumage des flambeaux Place Hillehead. Les touristes peuvent observer les vikings de plus près à deux moments de la journée. À 10 heures, lors de la halte au port pour récupérer le bateau destiné aux flammes, et à 15 heures, au musée des Shetland où nos hommes casqués font un break et prennent la pose devant les objectifs. L’occasion aussi pour chacun de se procurer dans la boutique du musée les accessoires nécessaires pour se transformer en viking d’une nuit. On y trouve toutes sortes de boucliers et casques ailés, histoire d’être plus que jamais dans l’ambiance. LA FêTE Les choses sérieuses commencent dès 21 heures dans les tavernes et pubs de la ville. Après avoir envoyé leur bateau au Valhalla (paradis viking), les 46 squads défilent partout et amusent le public avec sketchs, shows divers et danses. Un carnaval à la sauce écossaise. Attention, l’accès aux salles de danse nécessite un ticket d’entrée. Les billets de réservation pour la grande fête à la Mairie sont disponibles sur le site web. L’accès aux onze autres salles de danse se fait sur l’invitation d’un Guizer. Mais n’ayez crainte, les vikings savent payer leur tournée à condition que vous ayez offert la vôtre en premier. La fête se poursuit ainsi jusqu’à 8 heures du matin. Le mercredi est jour férié pour les Écossais. Bonne idée après une si belle fête. 19h, les flambeaux s’enflamment, l’embrasement du bateau est imminent. Vikings d’un soir : jusqu’à un millier dans les rues de Lerwick. Les boucliers et les haches des Jarls sont renouvelés chaque année. LA VILLE Avec 7 500 habitants, Lerwick est la plus grande ville des îles Shetland. La température moyenne en janvier est de 3,1°. Mais le climat peut se montrer encore moins amical. Le Up Helly Aa sous la neige, ce n’est pas rare. Il en faut plus pour impressionner les vikings. Depuis 1873, la fête n’a jamais été annulée pour cause de mauvais temps. Et, comme chaque année, une affiche en caractère gras le rappelle : « La fête ne sera pas reportée. » Qu’il vente ou qu’il pleuve, rien n’empêchera les Shetland de faire la fête, qu’on se le dise. LE VOYAGE On peut se rendre à Lerwick par ferry ou par avion depuis les villes écossaises d’Aberdeen ou Kirkwall. L’aéroport Sumburgh situé au sud des îles est desservi par toutes les grandes villes du Royaume-Uni. Comptez 30 minutes en bus ou en taxi (env. 25 Euros) pour rejoindre le centre. L’HéBERGEMENT La ville regorge de pensions mais les hôtels de qualité sont plutôt rares. Nous recommandons le Kveldsro House, une auberge en plein centre (env. 140 Euro/nuit), et The Lerwick Hotel dans la Breiwick Bay (env. 120 Euros/nuit). SHETLANd, kESAkO ? Les îles Shetland font partie du Royaume-Uni mais leur proximité avec la Norvège n’est pas uniquement culturelle : les traces des vikings sur l’archipel remontent au 9 e siècle. Située à 660 kilomètres à vol d’oiseau, Oslo est plus proche des îles que Londres. Dublin Lerwick Londres Le Up Helly Aa a lieu le 31 janvier à Lerwick (Écosse). Plus d’infos sur : www.uphellyaa.org 85



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 1The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 100