The Red Bulletin n°2012-01 janvier
The Red Bulletin n°2012-01 janvier
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-01 de janvier

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Loeb qui brise la glace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
La Baja 1000. Un totem pour ceux qui vivent les sports mécaniques dans l’animalité absolue. Une hérésie pour les puristes. Un scandale pour ceux qui ont le Dakar chevillé au corps, sorte de référence ultime du rallye-raid. Un argument de poids plaide en faveur de la Baja 1000 : si le Dakar se court par étapes, la Baja doit être avalée d’un seul morceau. Cette épreuve est particulièrement usante. Depuis plus de quarante ans, elle est même une des plus dures au monde. Des centaines de pilotes se sont succédés sur les pistes de Baja California, ou Basse- Californie, état du nord-ouest du Mexique. Ce désert est fascinant. Il suscite toutes sortes de convoitises depuis quatre siècles et génère autant de fantasmes. Aujourd’hui, on y galope à grands coups d’adrénaline et d’huile- moteur, entre les vestiges des éditions précédentes qui jonchent le sable. On y trouve des amortisseurs torturés, des carcasses nouées et figées à jamais, victimes des chemins sablonneux ou pierreux à l’âme assassine. Année après année, des hommes s’y affrontent, armés de leur seul courage et du déploiement de leur talent au volant. Agressivité et compétitivité n’ont pas de limite. Ou presque. Difficile de résumer la Baja dans un document Powerpoint. L’exploit sportif, le dépassement de soi, la passion et l’émotion dépensés sans compter ne se mesurent réellement que lorsqu’on s’y frotte. Et s’y pique… Pour cette 44 e édition, la Baja a accueilli 275 équipages venus du Mexique, des États-Unis et de seize autres pays, soit une course définitivement universelle. Dans cette vrombissante communion où la bénédiction se célèbre aux senteurs de gasoil, aux traces des deux ou quatre roues de toutes sortes, le chemin de croix est immuable et s’étend 70 ACTION tavo vildósola abandonnera au kilomètre 315. du Nord au Sud sur 692 miles, soit 1 115 kilomètres d’un ruban sablonneux, pierreux, piégeur, dangereux, oppressant. Il débute et s’achève sur le Costero, en face du Centro Cultural Riviera del Pacifico, dans la ville portuaire de Enseñada, que l’on nomme volontiers la Perle du Pacifique, tant la luminosité inspirerait tout peintre amateur de nature morte. The Red Bulletin a collé aux basques de ces fous du volant, souvent charmants, parfois nerveux mais tous au parcours peu commun. PouR cEttE 44E édItIon, la BaJa accuEIllE 275 équIPagEs vEnus du MExIquE, dEs étatsunIs Et dE sEIzE autREs Pays, soIt unE couRsE unIvERsEllE. la gRand-MEssE Enseñada, Océan pacifique, 17 novembre. Le jour où tout s’accélère. Celui des dernières urgences, de l’enregistrement des véhicules, de leur inspection technique. L’ambiance monte d’un cran, la foule se presse le long du boulevard, une forme de tension serre les rangs. Le public est subjugué par les hurlements lancinants des moteurs et le rythme de la musique mexicaine. Au milieu des hôtesses qui réclament des autographes, des pétroleuses frétillent tandis que le gros des troupes contemple les monstres encore au repos et prêts à jaillir du podium. Valse d’appareils photo, de caméras et de téléphones portables. Tout y passe : amortisseurs, pneus gigantesques, structures tubulaires de trucks furieux. Ces conglomérats hirsutes sont des véhicules uniques au monde, fruits d’années de recherches et de développe- ments technologiques. Ils dépassent les 200 km/h et dévorent cailloux, rochers vicieux, sable et boue. Les deux Trophy Trucks de Red Bull descendent à leur tour le boulevard. Tels des « Moïse motorisés », ils voient la marée humaine s’ouvrir à leur passage. Les spectateurs en oublient presque le danger à l’heure de rendre hommage aux héros. Le monde n’est pas seulement mécanique. Il est aussi question de pilotes, véritables stars de leur état et dont le nom force le respect : Bryce Menzies et Tavo Vildósola. On se jetterait sous les roues immenses pour partager un instant avec ces soldats de la route. Autrefois, on se damnait pour croiser le regard de SteveMcQueen ou percevoir le sifflement désinvolte de Paul Newman. Cette année, on se presse pour immortaliser Kory Scheeler, Nick Vanderwey et Rob MacCachren. On se bouscule pour les Herbst (Tim, Troy et Ed) ou les McMillin (Andy, Scott et Jessica). On acclame aussi les motards Red Bull, Kendall Norman et QuinnCody. D’autres concurrents hauts en couleur attirent les regards. Menzies, Gustavo Vildósola senior et Gustavo « Tavo » Vildósola junior, le duo mexicain, victorieux dans la catégorie des Trophy Trucks et au classement général. C’est qu’ils ne sont pas ordinaires, les Vildósola. En 2007, à bord de leur Truck n°4 – un de ces monstres au châssis tubulaire dont la puissance est illimitée –, ils squattent la deuxième place du classement, la meilleure jamais obtenue par un team mexicain. En 2010, ils s’offrent le Graal suprême en remportant la course et pulvérisant au passage tous les chronos. Ils se permettent le luxe de devancer les motos, habituellement plus rapides. Depuis cette date, le pays tout entier leur voue un culte indescriptible. « Les gens naissent avec l’amour de la Baja. Le tout-terrain coule dans leurs veines », explique Viry Félix, seule Mexicaine en lice. La Baja 1000 ? Une histoire de famille. Son père, Rafael, et son frère, Tavo, s’y frottent. À son tour, elle dévore la Baja sur son buggy rose. « Je devais avoir 17 ans lorsque je me suis installée pour la première fois dans une voiture de course. Je jouais les copilotes pour mon père à San Vincente. Nous avons retourné la voiture dans un virage, à la fin du premier tour. J’ai dû attendre, la tête à l’envers, accrochée à ma ceinture. » Aujourd’hui, elle affiche une science parfaite de la Baja, dont Tavo Vildósola, son frère, s’inspire largement malgré les réticences de Viry. Elle souhaite gader sa science de la course pour... elle.
la récompense est au bout du chemin... les concurrents empruntent parfois des chemins détournés au cœur des villes (ici tavo vildósola). 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 1The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 100