The Red Bulletin n°2012-01 janvier
The Red Bulletin n°2012-01 janvier
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2012-01 de janvier

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Red Bull Media House GmbH

  • Format : (202 x 276) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Loeb qui brise la glace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
1997 48 Action peugeot 106 Sébastien Loeb à ses débuts au volant d’une 106 sur les routes du rallye de Loire-Atlantique. 2000 toyota corolla Wrc Changement de décor sur les routes ecarpées du Tour de Corse en 2000. Il pilote aussi cette année-là deux Saxo, une Mégane et une Xsara. 2006 pescarolo-judd au mans Grâce à Henri Pescarolo, Sébastien Loeb dispute les 24 h du Mans. « Les opportunités peuvent sans doute revenir », dit l’Alsacien aujourd’hui. « je prends du plaisir dans tout ce que je fais. j’aime conduire, j’aime les rallyes, j’aime la Bagarre ! je ne peux pas l’expliquer. » Aux côtés de son épouse Séverine, l’octuple Champion du monde est un papa attentionné qui prend le temps de déconnecter en consultant son iPad. La salle des trophées du meilleur pilote de tous les temps est impressionnante.
PHOTOS ADDITIONNELLE : DPPI, MCkLEIN, gETTy IMAgES Chiffres : 1 comme le nombre de français Champion du monde avant Loeb : Didier Auriol en 1994 3 comme le nombre de modèles Citroën au volant desquels il a conquis ses huit titres : Xsara WRC (3 titres 2004 à 2006, 28 victoires), C4 WRC (4 titres 2007 à 2010, 34 victoires), DS 3 WRC (1 titre en 2011, 8 victoires) 4 comme le nombre de titres mondiaux des finlandais Kankkunen et Makkinen, dauphins de Loeb au nombre de sacres remportés 8 comme le plus grand nombre de victoires dans un même rallye (Allemagne) 12 comme le nombre de ses contrats publicitaires 23 comme le nombre de rallyes où Sébastien Loeb s’est imposé au moins une fois 67 comme le nombre total de ses victoires en rallye (record) professionnelle comme ça jusqu’à mes d ébuts en rallye. Les deux premières années, je faisais les deux. Finalement, quelle a été votre première voiture ? une Super 5 gT Turbo. Avec des parents, l’un prof de Maths, l’autre de Gym, on comprend mieux votre capacité d’analyse et de réaction ultra rapide... [Étonné] Effectivement, je n’avais jamais fait la somme des deux… Mon père était Champion de France universitaire de gym. Depuis tout petit je suis dans les salles. Je le suivais aussi quand il était entraîneur. Il est très important de maîtriser son corps et son équilibre. Pour aller vite avec une voiture, il faut faire corps avec elle. Tout doit être naturel. Comme quand on marche. Je ne réfléchis pas. Jamais. Il faut se sentir à l’aise dans l’habitacle. Pardon ? Vous ne réfléchissez pas ? Je dis que je ne réfléchis pas car c’est naturel. Je n’ai pas une seconde pour faire autre chose. un exemple : un jour, pendant une spéciale, je voulais régler ma balance de freins pour en mettre un peu plus sur l’arrière. Je sais très bien que pour mettre des freins sur l’arrière on tourne le bouton à droite. Sauf que là, entre les notes, la concentration sur le pilotage, écouter le copilote, faire appel à sa mémoire pour visualiser la route, adapter la vitesse d’entrée, adapter la vitesse par rapport au grip au sol, la trajectoire, il y a beaucoup de calculs à faire vite. Ça doit être naturel. Je n’ai pas le temps de penser à autre chose. Comment fonctionne le binôme Loeb-Elena ? Très bien ! Il me dit ce que je lui ai dicté. Sur chaque rallye, le mardi et le mercredi il y a les reconnaissances (deux passages maximum autorisés sur chaque ES,ndlr). Le 1er passage je lui dicte, le 2 e il me répète ce que je lui ai dit. Puis je peaufine un peu le soir avec la vidéo. Arrive-t-il que vous ne soyez pas d’accord ? S’il me dit « Attention ! » c’est parce que je lui ai dit de me dire « Attention ! ». Il écrit mot pour mot ce que je lui dis. Il est ma mémoire. Son rôle n’est pas le même qu’un copilote sur le Dakar où il y a plus de navigation. Justement, le Dakar… Ce n’est pas ma priorité. Je suis plus branché circuit que Dakar. Le côté aventure, paysages, ça me plairait même si ce que je fais en rallye est plus proche du circuit que du Dakar car on est à la limite tout le temps. Si je le fais, c’est avec Action un pote pour me balader. Je ne peux pas car on va m’attendre. Je suis obligé d’y aller dans des conditions professionnelles pour faire un résultat. On verra plus tard. Vous auriez pu toucher à la F1 si la FIA vous avait octroyé la Super Licence… Des opportunités comme celle-ci ne se présentent pas tous les jours. J’ai fait de bons temps avec la Red Bull pendant une séance d’essais. Ils avaient l’idée de me faire rouler sur plusieurs gP. Ça n’a pas été possible. Je n’avais pas d’ambition particulière. J’aurais roulé chez Toro Rosso. Ce n’est pas une voiture qui permettait de rouler pour gagner. Je n’étais pas préparé pour le faire. Je serais monté dans la caisse à Abu Dhabi en 2009 et j’aurais fait la course sans essais au préalable. Après une première expérience sous la houlette de Pescarolo en 2005, vous avez failli disputer les 24 h du Mans pour Peugeot. Ça ne s’est pas fait pour quelles raisons ? Je me suis retrouvé avec un emploi du temps trop chargé : les essais de la C4 et de la DS3, sans oublier les courses avec la C4. On faisait les essais des deux voitures car on changeait en fin d’année. Ma fille avait deux ans et demi. En deux mois, je serai rentré trois jours chez moi ! Je voulais aussi faire sérieusement les essais avec la Peugeot. Les opportunités de courir au Mans peuvent sans doute revenir. Si je le fais je ne veux pas que ce soit une contrainte. Qu’est-ce qui vous motive encore aujourd’hui ? Je prends du plaisir dans tout ce que je fais. J’aime conduire, j’aime les rallyes, j’aime la bagarre ! Je n’ai pas de motivation particulière, je ne peux pas l’expliquer. C’est naturel. Rouler pour rouler ne m’intéresse pas. Je n’aime pas perdre. Si je sens que j’ai les moyens d’être devant alors je le fais. Je n’ai rien à prouver. Si je n’avais pas voulu prendre de risque, j’aurais arrêté. Il vaut mieux que je le fasse quand je suis en haut plutôt que quand je me fais taper. Ça ne me plairait pas. En 2011, j’étais toujours dans le coup alors qu’en début d’année, j’ai failli partir pour faire du circuit. Sébastien Ogier au volant d'une Skoda puis, en 2013, de la Polo. 2012 est-elle une année au rabais ? Le principal client sera Hirvonen (le Finlandais remplace Ogier chez Citroën pour 2012 et 2013). Il n’y aura plus de stratégie comme l’an dernier. S’il me bat, il me battra. S’il est devant moi, on ne va pas lui dire « Oh, attends Loeb ! ». Ça ne marche pas comme ça. Sauf si en fin de 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 1The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 2-3The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 4-5The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 6-7The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 8-9The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 10-11The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 12-13The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 14-15The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 16-17The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 18-19The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 20-21The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 22-23The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 24-25The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 26-27The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 28-29The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 30-31The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 32-33The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 34-35The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 36-37The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 38-39The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 40-41The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 42-43The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 44-45The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 46-47The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 48-49The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 50-51The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 52-53The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 54-55The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 56-57The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 58-59The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 60-61The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 62-63The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 64-65The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 66-67The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 68-69The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 70-71The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 72-73The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 74-75The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 76-77The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 78-79The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 80-81The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 82-83The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 84-85The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 86-87The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 88-89The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 90-91The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 92-93The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 94-95The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 96-97The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 98-99The Red Bulletin numéro 2012-01 janvier Page 100