TGV Magazine n°157 septembre 2013
TGV Magazine n°157 septembre 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°157 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 32,4 Mo

  • Dans ce numéro : Antoine de Caunes... retour aux sources.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
AU THÉÂTRE CE SOIR Plus jeune, Aurélien Bory ne se destinait pas du tout au théâtre. Heureusement pour les spectateurs, la vie en a décidé autrement. Aujourd'hui, son théâtre, contemporain, physique, hybride et sensitif, fait tourner les têtes dans le monde entier. Aimez-vous le mot théâtre ? Oui, même s'il a, en France, une connotation extrêmement littéraire dans laquelle je ne m'inscris pas. Je préfère l'école russe. Théâtre vient du grec « theatron » : l'endroit d'où l'on voit. Finalement, c'est toujours celui qui regarde qui fait le spectacle. Duchamp a dit : « C'est le regardeur qui fait l'oeuvre. » Et Boltanski : « C'est toujours celui qui regarde qui termine l'oeuvre. » Moi, j'aime l'idée que les spectateurs fassent leur propre chemin. Je ne veux pas leur imposer un récit, je laisse la place à leur imaginaire. Que pensez-vous des mots ? J'aime bien parler, soulever des questions, réfléchir, lire... Mais je ne travaille pas avec les mots, je fais un théâtre de texte sans texte ! Si j'ai appelé ma compagnie 111, c'est parce que je préfère la poésie des chiffres à celle des lettres. Le théâtre est le seul endroit de l'art qui ne peut échapper aux lois de la gravité. Et c'est ce qui m'intéresse. Mon langage est plutôt scénique. Je dis les choses autrement : j'utilise les lois de la physique, l'espace, les sciences, la géométrie, la lumière, la musique, le mouvement, les arts du cirque, le corps... C'est une quête de sens. INTERVIEW AURÉLIEN BORY Mais vous appelez quand même cela du théâtre... Bien sûr. Zola a dit de très belles choses sur le théâtre, notamment qu'il était impossible d'en donner une définition : « Le théâtre n'existe pas. Il y a des théâtres et je cherche le mien. » J'aime le rapport monde intérieur-monde extérieur, et la scène est un lieu qui permet cela. Est-ce votre propre monde intérieur que l'on voit sur scène ? En partie, bien sûr. Quand je fais le por- TGV magazine 52 trait de quelqu'un d'autre, comme dans Plexus, je fais aussi mon autoportrait. Et quand les spectateurs viennent me parler de leur ressenti à la fin de mes spectacles, ils me parlent d'eux. Leur vision, leur regard, leur chemin ne sont pas plus ou moins intéressants que le chemin que j'ai choisi pour créer. Par leur bouche, j'apprends beaucoup de choses de mes propres créations. Que faisiez-vous avant de faire du théâtre ? o e
"Je ne travaille pas avec les mots, je fais un théâtre de texte sans texte ! " J'ai été étudiant en musique, en cinéma, puis musicien amateur, jongleur autodidacte, acrobate... J'étais de ceux qui cherchais quelque chose d'intéressant à faire dans la vie. Enfant, pouvait-on déjà déceler chez vous ce goût pour la création ? Non, je ne crois pas. Mais je rends hommage à ma grand-tante, aujourd'hui décédée, qui avait dit à ma mère : « Aurélien a de la conscience, tu verras, il réalisera des choses ! » J'ai appris cela hier... Connaissez-vous l'angoisse de la page blanche ? Chaque fois que je commence une création, je me retrouve face au vide. C'est mon dixième spectacle, et j'ai l'impression de ne plus savoir comment faire, j'ai tout oublié. J'avance un peu dans le brouillard, c'est la règle de la création. Ça tombe bien, au théâtre, j'aime me retrouver « au bord », face à l'inconnu. Se situer au centre est une position ennuyeuse. Pourriez-vous mettre en scène une pièce de Shakespeare ? Je n'y ai jamais pensé, mais si vous me passiez commande et que j'étais obligé d'accepter, je choisirais mon Shakespeare — Le songe d'une nuit d'été ou Hamlet— et je le mettrais en scène... Sans le texte ! Sur l'affiche, je sous-titrerais : « Hamlet, sans se référer à l'oeuvre de Shakespeare »... Azimut, la nouvelle création de la compagnie 111, sera à Aix-en-Provence du 20 au 27 septembre, puis en tournée. Les autres spectacles tournent encore eux aussi. Net : cie111.com PROPOS RECUEILLIS PAR OLIVIER BOUCREUX PHOTO : AGLAÉ BORY TGV magazine SA CARRIÈRE EN QUELQUES DATES 1972. Naissance à Colmar. 2000. Fonde la compagnie 111, à Toulouse. 2003. Plan B. 2005. Plus ou moins l'infini. 2007. Création, en Chine, des Sept planches de la ruse. 2011. Géométrie de caoutchouc. 2012. Plexus. NATIONAL DE PARIS SUSANNA MÀLKKI DIRECTION MUSICALE KRZYSZTOF WARLIKOWSKI MISE EN SCÈNE OPÉRA BASTILLE 16 SEPT - 2 OCT 2013 08 92 89 90 90 (0,34e/MIN) OPERADEPARIS.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 1TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 2-3TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 4-5TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 6-7TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 8-9TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 10-11TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 12-13TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 14-15TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 16-17TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 18-19TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 20-21TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 22-23TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 24-25TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 26-27TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 28-29TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 30-31TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 32-33TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 34-35TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 36-37TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 38-39TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 40-41TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 42-43TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 44-45TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 46-47TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 48-49TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 50-51TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 52-53TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 54-55TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 56-57TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 58-59TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 60-61TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 62-63TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 64-65TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 66-67TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 68-69TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 70-71TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 72-73TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 74-75TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 76-77TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 78-79TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 80-81TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 82-83TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 84-85TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 86-87TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 88-89TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 90-91TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 92-93TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 94-95TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 96-97TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 98-99TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 100-101TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 102-103TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 104-105TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 106-107TGV Magazine numéro 157 septembre 2013 Page 108