TGV Magazine n°140 déc 11/jan 2012
TGV Magazine n°140 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°140 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 69,5 Mo

  • Dans ce numéro : Leila Bekhti, étoile montante.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
ÉVÉNEMENT MENTON LE MUSÉE ET LE POÈTE Tout de blanc, de verre et de béton vêtu, le nouveau musée Jean-Cocteau a ouvert ses portes, début novembre, à Menton. On le doit à la passion d’un collectionneur, Severin Wunderman, et à la volonté de cette ville du Midi que l’artiste aimait tant. Deux cent cinquante œuvres du poète exposées, la mer comme témoin. Visite. Été 55. Invité chez une amie sur la Côte d’Azur, Jean Cocteau prend du repos sous le soleil méditerranéen. Lui qui déteste les musées, parce qu’« ils tuent la vitalité des œuvres », décide de faire d’un bas - tion du XVII e siècle abandonné en bord de mer, à Menton, son… musée. Il mourra trois ans avant son ouverture. Novembre 2011. À quelques pas de ce bas - tion, qui abrite toujours les œuvres des der - nières années, vient de s’ouvrir, face à la mer, tout de béton blanc et de verre, soutenu par des monolithes blancs, le nou veau musée Jean-Cocteau, collection Severin Wunderman (voir encadré). « Parmi 86 TGV magazine Jean Cocteau (à gauche) et Édouard Dermit avec le masque de mort. tous les projets architecturaux, celui de Rudy Ricciotti s’est rapidement imposé, raconte Célia Ber nas coni, conservateur du musée. D’abord parce que c’est une prouesse technique et architecturale. Et puis pour son parvis laissé libre de toute construction, qui mène au bastion choisi par Cocteau, et fait le lien entre le vieux et le nouveau musée. » Sur ce parvis, un lézard géant en mosaïque pavée (reproduction d’une maquette de l’artiste) accueille le visiteur. Le musée s’offre sur 2 700 m² et compte un espace pour les expos temporaires. Vues du ciel, les découpes dans le béton s’ins pirent résolument du trait délié de Cocteau. « Le musée est entièrement ouvert sur la mer et la ville. Mais comme les collections de dessins sont fragiles à la lumière, il a fallu trouver des astuces muséographiques », explique Célia Bernasconi. Génial touche-à-tout Le parcours a été pensé en sept séquences (l’Enfance, l’Imposteur, Parades, Jean l’oiseleur, le Sang du poète, Mystères, Tes ta - ments) et se fait au fil de la vie de l’artiste (1889-1963). « On débute par l’enfance, symbole de l’esprit de contradiction pour Cocteau, lui qui a échoué deux fois au bac avant de finir… académicien », éclaire Célia Bernusconi. Et l’on découvre tout au long de la visite LUCIEN CLERGUE/VILLE DE MENTON
les multiples facettes de Cocteau, qui n’aura de cesse de trouver une identité qui lui échap pera toute sa vie durant. Témoins, ces étranges autoportraits sans visage. En 1919, nouveau virage dans la carrière de l’artiste. Il quitte sa peau de jeune poète à succès et cherche à donner un autre tour à sa création. Il aborde ses étranges, voire scandaleux, ballets Parades, conçus avec Picasso et Satie. « Surréaliste ! » s’écriera Apol linaire. Le terme vient de naître. En même temps que la grande histoire d’amour entre Ray mond Radiguet et lui. En 1923, à l’âge de 20 ans, l’auteur du Diable au corps est emporté par la fièvre typhoïde. Dévasté, Cocteau som - bre dans la dépression. Il se réfugie dans l’opium, qui prend une importance capitale dans sa vie. C’est la période de Jean l’oiseleur, série de trente et un autoportraits. L’artiste trace compulsivement son image dans une grande interrogation autour de la mort, qui sonne le glas de la légèreté chez le poète. Elle dominera désormais l’ensemble de son œuvre. « Méfions-nous des noyés qui s’accrochent et qui nous noient. » Les décou pes dans Y ALLER AVEC TGV + TER 10 allers-retours quotidiens Marseille- Menton en 3 h 18*. * Meilleur temps de parcours. Les années passant, d’autres amours viendront. Le génial touche-à-tout investit de nouveaux territoires : la peinture, la tapisserie, des moyens métrages (Le sang d’un poète), puis le cinéma, avec des films deve- nus cultes comme La Belle et la Bêteou Orphée, qui incarnent sa recherche de « réa lisme irréel ». Ce sera l’apogée de son œuvre, sorte de synthèse de toutes ses for mes d’expression artistique. Le 11 octobre 1963, à NAISSANCE D’UN MUSÉE Né en Belgique en 1938, Severin Wunderman se passionne très tôt pour Jean Cocteau. À 19 ans, il dépense la quasi-totalité de son salaire d’apprenti horloger pour acquérir un dessin original du maître consacré aux Enfants terribles. Exilé aux États-Unis, il rassemble patiemment et passionnément la plus importante des collections existantes des œuvres de l’artiste. Jusqu’à ouvrir un musée privé en Californie, rêvant du jour où il pourrait rapatrier sa collection en France. Vingt ans plus tard, en 2005, Severin Wunder - man (décédé en 2008) fait don à la ville de Menton de près de mille œuvres. Condition : que la ville ouvre un musée. C’est chose faite depuis le 6 novembre dernier. l’âge de 74 ans, il meurt d’une crise cardiaque après avoir appris le décès, le même jour, de son amie Édith Piaf. Sur sa tombe, au cimetière de Milly-la-Forêt, une épitaphe : « Je reste avec vous… » SARAH LEMELLE Musée Jean-Cocteau, collection Severin Wunderman. 2, quai Monléon, 06500 Menton.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 1TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 2-3TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 4-5TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 6-7TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 8-9TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 10-11TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 12-13TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 14-15TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 16-17TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 18-19TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 20-21TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 22-23TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 24-25TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 26-27TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 28-29TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 30-31TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 32-33TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 34-35TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 36-37TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 38-39TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 40-41TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 42-43TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 44-45TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 46-47TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 48-49TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 50-51TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 52-53TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 54-55TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 56-57TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 58-59TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 60-61TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 62-63TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 64-65TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 66-67TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 68-69TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 70-71TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 72-73TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 74-75TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 76-77TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 78-79TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 80-81TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 82-83TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 84-85TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 86-87TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 88-89TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 90-91TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 92-93TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 94-95TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 96-97TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 98-99TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 100-101TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 102-103TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 104-105TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 106-107TGV Magazine numéro 140 déc 11/jan 2012 Page 108