TGV Magazine n°138 octobre 2011
TGV Magazine n°138 octobre 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°138 de octobre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 37,8 Mo

  • Dans ce numéro : Valérie Lemercier, une fille formidable.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
justice retombe en enfance Après un examen de passage triomphal en 2007, le duo revient avec un deuxième album pour décrocher une mention. Plus difficile. n y a quelques mois, un single de Justice avait jeté la suspicion sur un nouvel album qui tardait un peu trop à wnir.ctvalzatlon, lancé à l'occasion d'une campagne publi.d.taire, révélait la fragilité de ce groupe aérien, empreint d'une étonnantE légèreté, qui menaçait sans cesse de basculer dans la vacuité. À l'écoute du nouvel opus. on sent pourtant que ce titre n'aura été qu'un leurre, peut-être destiné à cacher les d'un disque inattendu, mais plutôt réussi. Homm• appuyé à la musique des années 1973-1978, Audio, vtdlo, disco combine des styles musicaux que les parent de Xavier de Rosnay et Gaspard.Augé écoutaient sans doute lorsqu'ils les ont conçus. n y a. en efœt. dans ce disque une enf.mœ du rock inutérine assez rafratchissanœ,le duo se ménageant des embardées métal qui succèdent à des constructions plus savantes issues de ce qu'il faut bien appeler la musique progressive. Une sorti ! d'enchevêtrement de textures guitare-synthé avec un esprit dance music, qui privilégie la simplicité sur la brutalité. Et lorsque les gaxçon.s, aujourd'hui trentenaires, rejouent awc : furveurVan Halen et le groupe Eag1es (si, si), on pense parfuis à SteveHi1lage en se délectant de morceaux qui louchent 12 TGV magazine généreusement vers des univers plus underground et récemment redécou W'rts (François de Roubaix). Sur ce point, la BO du film de Qpentin Dupieux, lWbber ; à laquelle Gaspard Augé a collaboré, a sans doute ouvert de nouvelles perspect:M ! s au groupe. Et puis l'époque a changé. À l'inwrse du premier album, ce disque acmuché en un an et demi a été composé avec de c vrais instruments, , permettant à ce nouvel esprit rock de s'infiltrer sournoisement, d'aboJ:d, puis par des tDuches beaucoup plus grand public (res, Milœ Olfield... qui sont aujourd'hui à deux doigts de redevenir à la mode. Le groupe se retrouve donc -encore - en position d'écl.aireur, prenant le risque de ne pas être immédia œment compris de ses nombreux : jeunes fans pas nés dans les années 70. On classera donc.A ! u& vidOO, dfsr:o du côté du dernier disque de MGMT (très réussi, mais un peu compliqué), plutôt que de celui de Metronomy (trop simple, mais très réussi). Au bout du compte, Justice ne devrait pas avoir de mal li. se faire enœndre. mais n'en deviendra peut-être pas populaire pour autAmt ANTOINE COUDER OTHERLIVES Sorti fin août, le second album des Américains d'Other Lives est l'une des sensations du moment. Buzz très mérité, car on atteint, Ici, des sommets mélodiques. le groupe déroulant une pop d'une rare délicatesse, le tout traversé d'arrangements aussi inventifs que somptueux (Woodwind et ses boucles de cu ivre à la Ph iii p Glass). on ne saurait que trop recommander l'écoute de ces onze titres, d'où émerge, s'i1 faut en sortir un, le magnifique For 12, parfaite ballade sous haute in ft uence Radiohead. Assurément l'un des tout meilleurs albums de l'année. DnNtr AnlnYIL PIAS. SONICYOUTll Réalisé il v a un vingt ans,l991 : The Ye.:r Punk Brokefilme les tribulations en tournée du groupe new-yorkais son ic Youth. un document précieux et excitant, qui capture la pu issa nee scénique du fameux Quatuor avant-gardiste alors au mieux de sa forme. Mais le film, qui sort pour la première fois en ovo, s'intéresse aussi à leurs compagnons de tournée de l'époque : Dinosaur Jr, Babes in Tovland, les déjà vétérans Ramones et bien sOr, Nirvana, quelques mois seulement avant la sortie de la bombe Nevermind. "1991 est l'année où le punk apparaît enfin à la conscience de masse de la société globale », résume à un moment du film Thurston Moore, le leader de Sanie Youth. Explosif et d'une fraîcheur qui semble bien loin aujourd'hui. 1991 : me vear Punk BrOice. ow + CD Hlts An ! FtJr Squares. PDiydar.'J(f "" t a A QUNK• aOkŒ
,. - :. Très attendu, M83. s'aventure donc dans le format d'Un double album. Dix ans après ses débuts, le projet musical dthony Gonzalez prend une nouvelle direction, s'essayant à un grandrt entre le minimallsme amblent ou le côté ci nmatographique de ses compositions et un nouveau souffle épique qu ! lorgne du côté deseighties. Lorgne un peu trop d'ailleurs. surœ très long album, on fait face à un dluge de synthés, de basse slap, de batteries électroniques et de chœurs assez énervants. l'ensemble est lnl. traversé de morœaux splendides {l'intro chanté par Zola Jesus), mais trop boursouflé au final pour qu'on y adhère vraiment. Et mme s'il s'est à l'évidence 13ché et fait plaisir sur cet album. Anthony GonzaJez a habitué son public à plus subtil. Huny la lft're Dl'elln/n6. Nlllre. MAISON NEUVE un premier album pourœjeune groupe français qui fait fort belle impression avec sa POP élégante, ses guitares très anglo-saxonnes et un sens du song-writing qui s'avère plus que prometteur. À l'image du single Under Skies of Fi re. sim pie. brut et terriblement inspiré. JNn. bl1tns AecOr*. DJCAII La mort accidentelle de [lJ Medhi rend d'autant pl us poignante la sortie du premier opus américain de son grand frène cam, aujourd'hui installé à Los Angeles, que œt album aux charmes vaponeux semble se lancer à la poursuite de quelques fantômes du passé, du hip-hop en particulier, et avancer dans la nuit comme l'on roulerait seul dans une ville endormie. Entre mémoires vives et scintillements de figures mystérieuses, cam le producteur a su négocier que 1 ques belles perfonmanœs vocales qui nourrissent constamment le tapis d'argent de sa musique. SlwiJ. Inflammable Reœrds/IK1 Reœrds. DA CRUZ Tous œux qui entretiennent avec la musique brésilienne cette curieuse relation d'amour-haine (autrement dit d'amour foU) trouveront dans le duo formé par Mariana Da cruz et le producteur cosmopolite suisse Ane Hune belle raison de danser hors des circuits étroits qui enferment la musique « da brazif,. entre le lounge et 1 e cliché. Ici, l'énergie est cueillie à la racine par un esprit électro min imaliste et rageur qui laisse toute leurplaœ à un guitariste et un batteur se cha de nous entra1ner dans une Amérique latine inronnue. Si5temi1 Sub SblDelreeslllalnlniwersal.. PAGES RLISES PAR ANTOINE COUDER ET SYLVAIN FAN ET LE GRAND SUD A SON TRAITEUR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 1TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 138 octobre 2011 Page 100