TGV Magazine n°136 jui/aoû 2011
TGV Magazine n°136 jui/aoû 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de jui/aoû 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 54,5 Mo

  • Dans ce numéro : Vincent Cassel, au nom du père.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
LIVRES ROMAN Sidney Joseph Perelman Premier tome d’une sélection de ses textes humoristiques, couvrant la période 1930-1948, L’œil de l’idole vient remettre au goût du jour le talent de pasticheur, de familier du non-sens, ainsi que l’humour intemporel de S. J. Perelman (1904-1979), l’un des piliers du New Yorker à partir des années 30. « Il n’existe pas d’écrivain comique comparable à S. J. Perelman. C’est vraiment aussi simple que ça », s’enthousiasme Woody Allen en pré - face à cet Œil de l’idole – comme à longueur d’interviews. Au rayon cinéma, les Marx Brothers eux-mêmes ne s’y étaient pas trompés, qui l’avaient associé au scénario de Monnaie de singe (1931), puis Plumes de cheval (1932), avant que Michael Anderson, en 1956, s’attache l’expertise de l’auteur de Tous à l’Ouest !, le tour du monde en quatrevingts clichés (Le Dilettante, 2009) pour tour - ner son adaptation du roman (presque) homonyme de Jules Verne. Premier exercice dans lequel s’illustre Sidney Joseph, le pastiche : de torchons anticommunistes (Les termites rouges), de récits initiatiques (L’ambition fait le larron), de Dostoïevski (L’Adieu à Omsk) ou de piteux romans de gare (Les contrebandiers mordent la poussière). Thématiques alternatives, voire entremêlées : apparentes improvisations inspirées par d’absurdes promotions 92 TGV magazine com merciales (couverture chauffante, « préparation amaigrissante à verser dans son bain »), mises en scène distordues de pho bies et obsessions partagées (dentiste, mariage, bestioles) et railleries ciblées (alcooliques mondains, campagnes de publi cité avant-après, experts de l’industrie du cinéma). Qu’il égratigne le courrier des lecteurs d’une revue médicale ou singe les pires artifices d’un mauvais conteur d’histoi - res, Sidney Joseph Perelman ne se départ jamais de son flegme hystérique, ni de son iconoclaste dévotion aux idoles. Il philosophe à gorge déployée, chuchote au porte-voix et se soumet à la norme... l’arme au poing. L’œil de l’idole, de S. J. Perelman, tr. de l’américain par Thierry Beauchamp et Jeanne Guyon (187 p., Wombat). PAGES RÉALISÉES PAR FRANÇOIS PERRIN LONG COURS DU BON USAGE DES ÉTOILES Pour son premier roman, la Québécoise Dominique Fortier n’a pas lésiné sur le travail de documentation. Conséquence directe, que ses chapitres se déroulent en haute mer, où deux navires s’enfoncent irrémédiablement dans les glaces de l’Arctique, ou dans la bonne société britannique, que fréquentent les ladies restées au port en ce milieu du XIX e siècle, le lecteur tient entre ses mains un récit tout en reliefs. Tandis que la tragédie menace une expédition mal préparée, que les femmes s’abîment dans un tourbillon de convenances sociales, Fortier dépeint une galerie de personnages tous comparables en un point : leurs ambitions s’avèrent d’autant plus gigantesques que sont dérisoires leurs connaissances : de la vie, des périls, du commerce amoureux, de la nature humaine. Par Dominique Fortier (La Table Ronde, 357 p.). SUIVI LOST VEGAS De 2005 à 2008, un galérien pigiste est chargé de couvrir, à Las Vegas, les World Series of Poker. Rendez-vous phare de cette débauche d’espoirs, cet événement attire, depuis la victoire en 2004 d’un parfait inconnu au patronyme prophétique – Chris Moneymaker –, une foule d’anonymes adeptes du jeu en ligne. La ville en toc, étouffante, anarchique et puante en temps normal, se transforme alors en mégalopole des excès concentrant pigeons, requins, grues et rats d’égout en un improbable écosystème. Voyage, d’une traite, au pays des cinglés. Par Paul McGuire, tr. de l’américain par Benjamin Gallen (Inculte, 303 p.). TIME & LIFE PICTURES-GETTY IMAGES/DR
RATTRAPAGE ATOPIA, PETIT OBSERVATOIRE DE LITTÉRATURE DÉCALÉE Qu’ont en commun des écrivains de tous horizons comme Albert Cossery, Dag Solstad, Eugène Ionesco ou David Vann ? D’après la préface d’Antoni Casas Ros, des textes comparables à des « étoiles dansantes sur fond de chaos » : moins connus que Suttree, de Cormac McCarthy, 2666, de Roberto Bolaño, ou Le dégoût, de Castellanos Moya, ils nous informent sur les réflexions et sensations d’auteurs géniaux sur notre temps. Cette anthologie commentée présente de salutaires chemins de traverse, imprévisibles autant qu’extrêmes. Par Éric Bonnargent (Le Vampire actif, 317 p.). CONVENANCES L’ART FACE À LA CENSURE Chaque époque impose ses codes. Derrière ces codes, il est toujours question de pouvoir : celui qui peut juger de la décence ou de l’indécence, avec les moyens de faire payer cher les artistes accusés de se complaire dans la seconde, détient les rênes du bon goût, de la domination symbolique, de l’immobilisme contre l’insoumission, la subversion, la remise en cause. Par cette somme d’une richesse inouïe, aux textes érudits mais accessibles, Thomas Schlesser analyse, sur cinq siècles, les soubresauts de cette grille de convenances imposée à l’art, à travers le sort réservé aux œuvres de quelques-uns de ses sales gosses, de Dürer à Pasolini. Par Thomas Schlesser (Beaux Arts éditions, 240 p.). DÉCHARGE NOUVEAU MONDE INC. Sous forme d’une brève pièce de théâtre – création radiophonique, nous dit-on –, Caryl Férey extirpe violemment son personnage principal, Marie, d’un voyage plan-plan aux sports d’hiver avec son petit ami quelconque. Il la projette, au détour d’un virage mal appréhendé, dans une sarabande onirique et délirante, un monde parallèle dont le guide est un attaché culturel tchétchène, la destination la Lune, et le parcours, semé de motifs d’ahurissements, un voyage sans retour au bout d’un monde qui s’effondre. Par Caryl Férey (La Tengo éditions, 79 p.). + Info express Au festival Étonnants voyageurs, à Saint- Malo, le Grand prix de l’imaginaire a consacré, en roman francophone, May le monde, de Michel Jeury (Robert Laffont) et, en roman étranger, Le fleuve des dieux, de Ian McDonald (Denoël). Dominique Fortier, pour Du bon usage des étoiles (la Table ronde, voir p.92), a reçu, quant à elle, le Prix gens de mer.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 1TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 100-101TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 102-103TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 104-105TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 106-107TGV Magazine numéro 136 jui/aoû 2011 Page 108