TGV Magazine n°135 juin 2011
TGV Magazine n°135 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 53,6 Mo

  • Dans ce numéro : Roschdy Zem, sans l'ombre d'un doute.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
li VIES ROMAN joeyGoebel 11 avait envisagé l'épopée d'un invraisemblable groupe de garage dans The Anomalies, puis exploré, avec Torturez l'artiste !, l'hypothèse d'un gamin malmené toute sa vie par des producteurs avides de pétrir ex nihilo une icône rock tourmentée. Grâce à Blue Gene, Joey Goebel confirme qu'il sait transformer une histoire tirée par les moustaches en réquisitoire efficace contre la vacuité de nos valeurs. Comme son personnage. Jœy Goebe1 n'a jamais opté pour la grande ville, préfé.r.mt se 1EI:Terdans un paùilin à la jeunesse fuyarde. Dans les Jhats-{Jnis qu'il DOWI dépeint. l'importance d'une ville se mesure à la taille de son supermarché Wal.-Mart, à la quantité de camarades de lycée qu'on risque de croiser en y fuisant la manche. Ainsi. alors que sa fiunille de manufacturiers du tabac règne sur Bashfurd. petiœ ville c de cinquan.œ mille habitants, soit trois McDonald's•. Eugen.e Mapother s'est coupé les manches, laissé pousser les poils, étlbli dallS une caravane à une encablure de la villa fiuniliale, et investi corps et : ùne dans la vente CSsée, aux Puœs, de figurines en pl.ast:ique. Lorsque son frère, ancien alcoolique couvé dans le giron familial, décide de se présenœr aux élections pour accomplir le reveapocalyptique de leur bigote de mère. cette dernière part en mission dans les bas-funds pour rall.ier, au nom du Il TGV magazine pa1l.iotisme et du Tout-Puissant, le canard boiteux à l'équipe de campagne-et rompre ainsi avec l'il:nage hautaine dont pâtit la fiunille aux yeux des bouseux. Goebel profite des 4M'll.tures de Blue Gene. entre secrets fimliliaux et amour contrarié, pour assassiner l'Amérique bushîste et ses autca>ll.ants• SUpport Our troops, apposés sans distinction à l'ar:ri.ète des vans comme des berlines. IDtime proYDcation, son roman est sorti outre-Atlantique le 4juill.et 2008, date de la demière œœ nationale orchestrée par W1 autre pmident propulsé par son clan à la tête du pays après avoir troqué la bouteille contre W1 chapelet 1 Blue Gelle. de Jœy GOebel, tr. de ram&icaln par 5amual Sfaz (.Y6 p.. Hélolse d'OrmMSOII). PAGES RÉALISÉES PAR FRANÇOIS PERRIN DENT DURE DOPE(S} Belge émigré iM ! C ses Pëlll ! nts iWX Ét&Unis au début des années 60. Luc Sante propose, dans œ retUI ! ÎI initialement intitulé KHI aH twr darlings, une sélection de ses textes publiés entre 1993 et 2005 dans le New ltri'Review of Books. Qu'il raille violemment la plasticité du festival 1999, pointe rabsurdité des célébrations du nouvel an, démonte les rouages de la branchlt1Jde ou livre un hommage analytique lia c:lprette, Il emporte sans mal l'adhésion -la v ! Jueurde son style faisant offlœ de voltllre-balal à l'USëlll ! des récaldtlilllt5. Où l'on apprend que New York este la Mecque de tout Imbécile qui se respecte -. CJl'II fOt une époque où c offrir une dpretb ! l quelqu'un, c'était lui conférer du potJYDir• et qtill faut distinguer la lost generation c de la beat generation, de la blank generation et de la Rl ! neradonX.• Par UJC santa, tr. de l'américain par VOko Laœur Onwlta, 135 p.). GLOBE-TROTTER TOURISTE Gamin, on peut rêver de devenir pilote de chasse, acteur ou, plus simplement, milliardaire. On peut aussi se livrer lune arithmétique simple : à raison de 150 joun ; passés dans chaque pays de la planète, il existe une petite chanœ defouler leur sol à taus en l'espace d'une vie. POur quoi faire ? Rien d'autre que répondre à une injonction, à une vocation de touriste, pas forcément plus tarte qu'une autre. Ainsi, étudiant puis joumaliste, le globe-trotter auquel Blanc-Gras consacre son retUI ! ÎI nous livre ses brèves de comptoir (d'enregistrement), se dédouanant peu à peu du burlesque pour accéder lune réelle densité émotive. Plr Julien BlaBC-Gras tA1J Diable YaiMirt, 260 p.).
BUS DE IDURNE LA NUIT NE DURE PAS C'est un exercice compliqué auquel Olivier Marti neill s'était attelé : romancer en trois parties, une par muslden,la genèse d'un groupe bien réel de jeunes Bordelais. les Kld Bombardas-accessoirement ses neveux. Pour autant, là oil on aurait pu craindre de la complaisance, on ne trouve qu'un réalisme tendre et frontal, tandis que l'auteur contoome l'éruell de la platitude en misant sur la narration de desti ! li fuslonnels quolque parallèles. un bel Hllb..u LA NUIT NE lURE JIAS GHOSTWRITER BLACKBOOK hommage à la famille et à la musique, où les errements, les déraillements avancent à visage découvert. Par Olivier M1rtlnelll P3'Mute, Z7Z pJ. Philosophe avant d'être écrivain, Tristan Garcia interroge, ici, la croissante porosité des frontières entre la bête et l'homme, dans un monde où la notion de souffrance ani male resurgit jusqu'à brouiller profondément les cartes ldentltalres entre le pensant et le ru minant, le parlant et le caquetant, le simiesque et le civilisé. COpieux sans être Indigeste, son essai tombe à pic (après le Fautll t11aJ16er des animaux ? de Jonathan Safran Foer) pour remettre en perspective une question qui n'est pas née d'hier. Par Tristan Gan : la (François aourtn, 216 p.). 1 ! ! 1 ! Aspirant écrivain, baladé entre éditeur désinvesti et factures Impayées, Etrenne loue sa plume à la première starlette venue. En l'occurrence. une acariâtre et siphonnée célébrité locale plantée en pleine montagne au aeur d'un manoir-mausolée -théâtre d'une relation conjuple aussi malsaine que possible. La prétention de la rombière en question suit une courbe Inversement proportionnelle à la profondeur de sa vacuité, avec laquelle le nègre burlesque devra composer tant bien que mal. un roman dr61e en surface, délicieusement déprimant quant à la. ; t ; lHrl/i,:Qiil condition d'écrlvairrentre-deuxlges, contraint d'avaler des cou leuv res pour surnager. Pu stiplllnl Nolhut Q.lura Mlr&.l63 p.). MYn-IES ET lOC L'ODYSSEE DE ZOZIIIOS lmaslnez un Ulysse qui n'aurait en guise de gros bras que deux bâtons ; de ruse, qu'un viscéral Instinct de fuite ; et de courage, que l'Idée folle qu'un héros ne dottjamals être aidé. Projetez le dans une odyssée maritime paWe d'Tles aux bonbons et de terres abandonnées aux chimères par des despotes obnubilés par la lutte contre le ressac ou les naufragés, et vous aurez une vague Idée de la consistance de ce premier tome des aventures de Zozlmos.ld, la monstruosité s'efface devant le ridicule, le geste s'abtme dans un fossé d'humour et les personnages secondaires sont les seuls à bosser. Vivement la suite ! Pu Qu1stophlr Ford, tr. de l'amêrlcaln par Hêlène Duhamel (ça et Là, 200 p.), + lnfoexpœss C'est décidé : David Vann, prix Médicis étranger 2 !) 10pour Sukkwan Island, revient à la rentrée prochaine un deuxième roman atœndu comme le cadet d'une lignée royale. (!) 0.,... : w (!) -<(• • 1- -< ( : > 0 >- w > 0 0. 0 : 1 : FINI ! AllT TllANSPOII.T I ! B. tt,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 1TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 100-101TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 102-103TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 104-105TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 106-107TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 108