TGV Magazine n°135 juin 2011
TGV Magazine n°135 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 53,6 Mo

  • Dans ce numéro : Roschdy Zem, sans l'ombre d'un doute.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
[HRDNIDUES CINÉMA DRAME FAMILIAL Une séparation Au tribunal des divorces, un homme, une femme, leur : fille. lnéconciliables. Elle wut pour elle et son en:fimt un autre environnement que celui de Téhéran. Bile désire partir et ne peut le filiœ qu'en divorçant de œt homme. Ce dernier engage alors une reiDIIli'en grand besoin d'al'­ gent pour s'occuper de la maison et de son père, alité, la têœ ailleurs, dément. Très pieuse. l'aide de vie rechigne à bm ! r le vieillard inmntinent. Enceinte. épuisée, mais ne dévoilant rien de son état. elle ne peut peysiquement assurer un 1El travail. Quand elle perd son enfunt. elle accuse son de l'avoir molestée et d'avoir provoqué la fausse couche. Son mari se fait menaçant. La divorcée s'étmme. Tout le monde se retrouve chez le j... Asghar Farhadi raconte les nuances de la société iranienne avec la tenllion d'un thriller et la furme d'une cascade. Conde de choc initiée par le divorce se propage. arrache les masques, détruit un ordre fragile. Ours d'or à Berlin (plus deux Dun d'argmt pour les acteurs Unt :.sipamtion est un film implacable où les comportement ! des personnages ne sont pas si nets qu'on pournlit le croire... Dl Asti ! ar Farlladl, a ne Lilla Halllrnl, Pllyman Moadl.-sortie le 8 juin. Il TGV magazine SÉLECTION RÉALISÉE PAR MONIQUE NEUBOURG BEGINNERS Boy meets girl à une fête costumée où elle, aphone, travestie en homme, rencontre un homme dépressif. Quand elle 1ui parle par gestes et mimiques. IAélanie Laurent prouve qu'elle ne compte pas pour des prunes. À son contact, l'illustrateur sort de son spleen et raconte comment son père, récemment décédé, a fait son coming out à 75 ans. Actrice perdue, elle a aussi son lot de cadavres dans le placard. Cest drôle aux lames. avec une mélancolie qui rappelle œs petites plaies qu'on prend plaisir à ne pas laisser cicatriser. Delllkllllllls. Sartla la 15 juin. POURQUOI TU PLEURES ? La fu tu re mariée (Valérie Donzeili, entre légèreté et brusquerie) est introuvable. Le promis (Benjamin Biolay, plus vrai que nature. portrait craché du rôle ou l'inverse, c'en est troublant) est indécis. Sa sœur (Emmanuelle Devos) est une freak control au bord de la crise d'hystérie. Leur mère (Nicole Garcia) les a élevés dans la haine d'un père qui l'a quit ! : pour une autre.Katia Lewkowla transforme quatre jours de crise existentielle en comédie légère aux personnages pl us vrais que nature, signe d'une fiction réussie, brodée sur un tissu émotionnel chatoyant. De Kada I.JIIWIIIwla. 5ortla le 15 Juin. IIEDIANERAS Mariana et Martin vivent dans des immeubles mitoyens de Buenos Ai 11 ! 5, fréquentent les mêmes pi sei nes et les mêmes su permardlés. se croisent quotidiennement sans jamais se regarder.• Taretto raconte la ville en architecte poète, psychosomaticien sympathique, sémiologue spirituel et tendre anthropologue. ses images sont composées jusqu'au moindre écran d'ordinateur. L'ensemble est brillant.frais, humain. De Gustavo raretto. 5ortte lel.. juin. Lill mESS Dans L'illusionniste, Neil Burger donnait vie à un magicien charismatique et mystérieux. Avec Umltless, Il par1e de cette magie à quoi la drogue peut faire croire. un comprimé d'une molécule aussi neuve que miracle et hop, un écrivain achève en trois jours le roman qu'i1 n'arrivait à commencer. un autre cachet et 1 e voilà extralucide, doté d'une Intelligence sumumalne. Les effets secondaires aussi ! cette vision du camé doté d'une âme et d'un col bi a ne. en mattre du monde et de la finance, incapable de sevrage ml ! me quand sa vie est en jeu, nous ouvre les portes d'une forme très moderne d'illusion. oe Nen aurpr. sart le le 8 Juin.
NOIR océAN Sur le Sirocco en 1972, trois appelés apprennent à devenir adultes sur le chemin de Mururoa. l'ennui, la violence, l'abandon, la discipline, 1 e lever des cou leurs, la pk he lors des permissions jalonnent la rencontre avec un champignon dont peu sont revenus". Mingarelli et ses nouvelles permettent à Marion Hanse ! de réaliser un de ces films dont elle a le secret ; une œuvre psychologique qui ne donne n 1 leçons n 1 réponses, qur laisse le spectateur se l'approprier. Un film dont l'empreinte demeure. De Manon HlnseL sortie le 22luln. OMAR M'A TUER En adaptant le roman de Jean-Marie Rouart ijoué avec beaucoup d'humour par Denis Podalydès), Roschdv zem (voir son interview page 4) prend clairement position sur ce qu'il considère corn me une erreur judiciaire majeure. Pour lui, et il aligne les preuves, omar n'a « tuer 11 pers on ne. Il a été un bouc émissaire et les coupables courent toujours. Sami Bouajila. investi, amaigri, est bou ! eversant, autant que l'apparition au moment du générique du visage doux du véritable omar Raddad. on en oublie vite les deux bouffées lyrico-music:al es superflues. De IIOSdldy zem. SOrtie le Ujuln. ANIMATION Le chat du rabbin joannSfar slgnan.t lui-même. : MC Antoine Delesvaux. l'adaptation de son a.dol'ilble bande dessinée, pas question de lui chercher des noises sur ce qu'il a gardé ou imaginé. Rendons-lui grâce d'avoir su utiliser la 3D d'Une manière c:réatM ! et non pas comme un trompe-l'œil destiné à faire oublier un manque de relief Alger, dans les années 20. Le rabbin Sfar a une fille, et sa fille a un ebat. Le jour oille chat avale un perroquet, il se met à parler. lit du Stendhal à la fille, ce qui affole le rabbin. Le chat demande alors à devenir un bonjwt : veut faire sa bar-m.itsva tout en aidant le rabbin à passer un examen de fum.çais. Ce n'est que le début d'une succession d'avmtures où Sfar, l'auœur, par la bouche du chat, appelle à plus d'humanitÉ et de fraternité. n y a des ch.œes douces qui sont comme autant de baume à notre cœur, des images paislbles de réconciliation. n y a des choses drôles qui funt sauter de joie comme ce chat fu:étieux ou ce reporter belge arrogant à la houppetœ imbécile. Et il y a la wix d'Hafsi.a Herzi sur les : furmes girondes de la fille au chat. et celles pareillement rejouissantEs de tous les autres. Après Gainsbourg (vie hiroique), le regard de Sfar encbanœ une nouvelle fuis. De Joannstar lt Antoine DIIIISVIIIX, avar. la volx dl François Moral,llhllrlal Unld ! ou, Hafsla Harz ! _. Sortlalel•juln. - llo Grandpalais : s. -



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 1TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 100-101TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 102-103TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 104-105TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 106-107TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 108