TGV Magazine n°135 juin 2011
TGV Magazine n°135 juin 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°135 de juin 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 53,6 Mo

  • Dans ce numéro : Roschdy Zem, sans l'ombre d'un doute.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
INTERVIEW MODE 78 TGV magazine Oubliez le rayé et la rayure. Le style du créateur de mode Paul Smith, c'est d'abord la longévité et l'énergie, une capacité incroyable à être clair, sincère et accessible au plus grand nombre. Mais comment fait-il ? Décryptage avec sir Paul himself. s purepeopk... Qui êtes-vous vraiment Paul Smith ? Figurez-vous que je suis quelqu'un de très normal. Incroyable, non ? Je ne ressens pas le besoin de m'agiter dans tous les sens. j'essaie de suivre mes valeurs. Et la mode, dans tout ça ? C'est une roue qui n'en finit pas de tourner. Et moi, je suis juste styliste. Rien de grave. Je cherche à capter l'esprit du moment. Transformer et surtout ne pas répéter. Plus précisément ? Il faut sans cesse rééquilibrer la création entre « un peu plus de classique » ou « un peu plus de moderne ». Tout dépend de l'air du temps. En Angleterre, on dit « nager dans le sens du courant ».j'ai confiance dans ma façon de travailler. Je crois que c'est ça le plus important. Vous aidezrmandèrement à la restauration du joli vélodrome de Herne Hill, aux portes de Londres. Nostalgie ou fidélité ? J'ai été fou de vélo, c'est vrai. Je collectionnais les tenues. Et puis j'aime cette idée que pour tenir en équilibre, il faut pédaler. Je me voyais bien faire carrière. Et puis il y a eu cet accident (voir encadre), et je suis devenu styliste.
LES SECRETS D'UNE RÉUSSITE Le secret de Paul Smith, c'est une éducation à la campagne, à quelques heures de Londres, qui combine régularité, habitudes et bonnes manières. Des parents bienveillants, plutôt working class, et une place unique dans la fratrie. Dix ans d'écart avec l'aîné, dix autres avec le plus jeune. Une enfance unique. un père unique, également, qui vous apprend à maîtriser le monde : réparer une table, choisir un rideau, construire une chambre noire et développer ses photos. Le secret, c'est que le monde tient dans la main, mais aussi que la vie ne tient qu'à un fil. À 17 ans, sa vocation de cycliste professionnel s'effondre après un grave accident. Paul se met alors à fabriquer des T-shirts qu'il vend à des musiciens « obscurs » au cœur du Swinging London : Pink Floyd, les Stones... Le secret, c'est de commencer par le commencement, c'est-à-dire au bas de l'échelle. C'est enfin l'année 1967, et une femme nommée Pauline avec qui il va inventer le label « Paul Smith » pour les quarante prochaines années. Et pour la postérité. Le secret, c'est donc une marque toujours indépendante qui va introduire la petite graine de folie des sixties dans la tradition artisanale du vêtement, pour finir, vingt ans plus tard, par révolutionner la mode masculine. Le secret, c'est le style, et le style, c'est l'homme. Et la photo ? C'est quelque chose que mon père m'a transmis. Je fais toutes les photos de mes campagnes publicitaires et j'adore ça. petit détail caché, à l'intérieur de la chemise ou derrière la cravate, le petit truc d'initié. j'aime l'autoportrait que j'ai fait pour D'une manière plus générale, votre vous. Cela dit, ce n'est plus pareil au jour- entreprise est très respectée. Elle est d'hui. Avant, c'était technique. Mainte- indépendante et saluée comme une nant, on appuie juste sur le bouton. On entreprise où il fait bon vivre. Quelle n'observe plus le monde de la même façon. C'est triste. Qu'est-ce qui compte pour vous aujourd'hui ? j'aime le côté décalé des choses. Je reste enfantin, ce qui ne veut pas dire infantile. Je veux être dans une certaine spontanéité est votre recette ? Que dire... Je pense que ça dépend beaucoup des équipes qui travaillent avec nous. Tout n'est pas toujours facile, mais on fait de notre mieux pour permettre aux gens d'avoir une vie privée. On les écoute, on dit merci... Des choses simples. et profiter de mes voyages pour mieux Votrestaffditquevousavezuneénergi.e découvrir le monde. Ce qui veut dire aller dingue et que vous laissez vos collaboencore plus vite. Je pédale ! ra.teurs sur les rotules. Vous avez 65 ans. La marque Paul Smith compte parmi les meilleures ventes du magasin le Bon Marché. Pourquoi les Français vous aiment-ils tant ? C'est une belle histoire, qui me ravit. Je crois que les Français aiment bien l'idée d'un vêtement simple, qui ne se la raconte pas trop. On partage aussi cette idée du Dites-nous votre secret. Je fais de l'exercice, je nage, je me lève tôt. Je mange sainement, des fruits et des légumes. Et puis j'utilise des crèmes... Je vous le redis, je suis terriblement normal. Et il est clair que j'ai des collaborateurs vraiment sympas ! PROPOS RECUEILLIS PAR ANTOINE COUDER ET SYLVAIN FANET TROP DE TEMPS 1 PASSE AU 1 1 TELEPHONE 1 Aucune sonnerie Juste la messagerie



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 1TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 100-101TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 102-103TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 104-105TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 106-107TGV Magazine numéro 135 juin 2011 Page 108