TGV Magazine n°133 avril 2011
TGV Magazine n°133 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°133 de avril 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 41,7 Mo

  • Dans ce numéro : Anna Mougalis, drôle de fille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
lVlHEIIEHI GRENOBLE EN AVANT ! Centrée sur Chagall et l'avant-garde russe des années 1910-1920, l'exposition que proposent le musée de Grenoble et le Centre Pompidou frappe par son originalité et son intelligence. Retour sur ce projet audacieux. L a scène se déroule en 1914, à Paris, du côté de Montparnasse. Guillaume Apollinaire, introduit par son ami Blaise d.rars. visite les fameux ateliers de La Ruche, où cohabitent. dans un esprit pour le moins bohème, des artistes de tous pays. C'est là qu'il rencontre pour la première fuis lejeune Marc Chagall. Saisi par la vue de ses tDiles dont l'étrangeté le déroute, il lâche un'surnaturel 1• d.e\o'enu célèbre.Onn'estpasloindumotcsurréa lisme,, qui viendra plus tard dans la bou che d'Apollinaire. SUrl'éaliste,la peinture de Cbagall ne le deviendra jamais. Mais la singularité de sa peinture, également trè.s populaire, a conduit à œ qu'on isole souvent l'œuvre de ce peintre atypique, finalement inclassable. D'où l'exœUente idée de cette exposition OtapU tt l'awmtr g):lnfe fUSSe, organisée à Grenoble avec le Centre Pompidou, qui a l'originalité de resituer le peintre dans le contexte pictural très aéatif des années 1911H920. c Izlleld nom de OlafPll sr4Jit en gmim1 à alti m­ Ies.fi:l'uies, commente Guy Tosatto, direc teur du musée de Grenoble et initiateur, awc:A:ngela Lampe, du Centre Pompidou. du projet. n nousllmlblait intirmant d'aller plus loin. L'idée était de monmr romment CilagtllJ, dans œu-epmaœ qui va œ 1910 à 1922, à t'l'r.MrS IAISSÎ SES all.m-mours enm JaPnmœ a la Russie, a jilpmni son propre Sli)'fe tout en 71 TGV magazine tnwmant dfwrs rounmts comme le aùrisme, le nloprimitMmtt, le jùturlsmt ou,. le amstnu:tM.m !t. "Couranu, écoles, artistes, que Chagalla cô1Dyés, dont il s'est imprégné. mais construisant en parallèle un imaginaire artistique très personnel. Un (futur) maître parmi les maîtres La première salle de l'exposition montre clai:œmentcomm.entlejeune01agall s'est dégagé de l'influence cubiste de Picasso et de Braque pour t:raœr sa propre route. c Chagallummîle tm vite, explique Guy Tosatto, romme muvent les mltDdidaan On sent le cubi.rnlt, on sent aum MaU.sse dans ses pmnièm pdnwtuparls ! ennes. Mais ft y a déjà son smfwrs qui s'esqufsst, celui du rwsr tt juif, tJ'IIl ! C son vicilon.eux, mn nùlbin... Bt puis s1 dêjà un dan de rolori.ste exœptioTmd, qui le distingue des autm peintm." Dans les années 1910, Paris est le centre indiscutable de la peinture. Beaucoup de peintres yviennent de l'étranger pour se frotœr auxiDiÛ111 ! S.D'autres artistes russes majeurs séjoumeront à Paris à cette époque, du couple Larionav-Gontcharava à Tatline, ou même Malevitch. Chagall les fréquente, certains séjournent comme lui à La Ruche. Ds ont bien sfu : des choses z'" "'1 0
"'loU tTAn'DE MON11IERCOMMEM'atAiiALL A FAÇON rÉ SON PROPRE STYLE TOUT Di TRAVE.RSAN1'DIVERS COIIWnS : LE CUBWE, LE NtoPiuMnM ! iiiE, LE FU1UIIISME OU. E.NalRE,. LE CON511IUC11Yl ! iME" en commun, COIIUlle cet attachement à un certain folklore populaire, à l'image des loubki. œs images colorées ou gravées sur bois qui irriguent le néo-primitivisme de Larionov et de Gontcharova, mais influenœnt aussi le travail de Kandinsky et la peinture de Marc Chagall. Au fil des salles suivantes, alternant des séquences dédiées au seul Chagall et des pièces œtraçantl'é ! : D.ergmœ de certains couran1S. on poursuit avec jubilation ce dJ:œe de diaJ.o. gue.D'uncôté,uneavantrusseenperpétuelle effervescence qui, tous les ans ou presque, se réinven à tl"aVel'S de nouveaux courants de peinture. De l'autre, Wl artiste. Chagall. qui. sans être tout àfait hermétique àœstendances,doppetmeœuwedeplus en plus atypique. Témoin ce magnifique tableau, Double portnl:ft au wm de vtn, qui. alors que la guerre a déjà éclaté, exprime dans un éclat de couleur sidérant le bonheur amoureux du peintre Bella Rosenreld. qu'ilvientd'épouser.nuenRu.ssiepour voir Bella en 1914, Chagall sera d'ailleurs bloqué huit ans dans son pays, pris dans la ré\'olution de 1917 à laquelle, d'ailleurs, il adhère, COIIUlle bon nombre de peintres russes avant-gardistes. du moins à ses débuts. Kandinsky aussi Très présent aussi dans cette exposition, le peintre russe Kandinsky, qui. lui, fit plutôt des allers-retours avec l'Allemagne avant d'enseigner au Bauhaus. cOnnt pouwltpasfgnom"danst.lnttdlt f'œtlVl'tdeKandfn.sky, précise GuyTosatto.Il appanzilcommeun pô/emajM}xtàOuJtpll. œ&.lfde tma1on naissante ftut au ftgl.lfQttf auquel Chagalll'tS'I:tm toute sa vit attachl., Plusieurs salles lui sont consacrées, passionnantES elles aussi. car retraçant ces balloents entre racines fulJclo. riques et basculement dans l'abstraction. On y voit notamment le célèbre Dans le gris, une œuvre de 1919. Mais tous ces jeux de touche-touche entre Chagall et les avant-gardistes russes ne furent pas que plaisants. Bn Russie, dès 1915 etl'expositionl>ernfbt elepO ; Sft.lon jùturlste de tclbleawc 0,10, le PaS moins de dix alll ! rsretaurs qLJOtlclens, au cMpart da Pill'ls, permatblnt da. prtdph'll'aposltlon Chll,llll 011111111* par le mlllée de Grenaille. CGmptezZhWde lnl ! et.•ueneurteiTCl'clello1l'lXIUos. Clolx IIDire Olllevhdl,1915). constructivisme et le suprématisme deviennent les courants emblématiques de l'avant-garde russe. Kazimir Malevitch, et sa fumeuse c not. en est le chef de file. Chagall, devenu directeur de l'École populaired'artdeVitebsk(Biéloru.ssie}, va en faire les frais. Proch.e, au départ. de Malevillh. il déchante lejouroilil voit une affiche c &:ole suprématiste• placardée S'Ill'la façade de son école. n est temps pourluideplierD'abordàMoscou puis à Paris, où Chagall, jusqu'à sa mort, en 1985 à Saint-PauJ.de.Venœ, poUl' ! IUÏVl'a la furmidable destinée de peintre qu'on lui connaît. SYLVAIN FAillErctYfJJI « r russe. Jusqu'au 116.11us& de Grenoble. Tél. : 04 76 6J 44 44. Nat : d ! qan-.renobla.œm TGV magazine'11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 1TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 133 avril 2011 Page 100