TGV Magazine n°132 mars 2011
TGV Magazine n°132 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 38,3 Mo

  • Dans ce numéro : Catherine Deneuve, icône curieuse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
li VIES ROMAN Kenneth Cook Depuis 2005, au rythme d'un ouvrage par an, les éditions Autrement offrent au public français l'opportunité de partager un safari, un verre ou une rixe avec feu l'Australien Cook, homonyme du navigateur, mais plus féru de bush que de clapotis. Cette année, c'est sur son versant politique que le voile se déchire. Dans les années 60, au Vietnam, des soldau australiens pataugeaient dans la jungle.commettaient des exactions en se pliant aux ordres et perdaient la tête au même rythme que les GI. Kenneth Cook le savait bien qui, fort de sa profonde connaissance de la ologie de l'alligatnr comme des mœurs du dingo. fundit en 1966 un parti. le LlberuJ RejbrmGroup, tout entier consacré à la aitique véhémente de ce bestial collflit. Délaissant, pour l'occasion, les thématiques qui le portaient et le porteraient encore jusqu'à sa disparition en 1987 - attraction.œpulsion pour l'animal sauvage, aventures de zincs, gens du àrque et mineurs de granit rose -. ü se lança au même moment dans la rédaction de son Vm. de laœlère divine. L'histnire d'un gamin pétri des précept1os chrétiens, occidentaux et anticommunistes de son c héros et 14 TGV masazl ne saint, de père parti affi:onœr,la fleur au fusil- c'est, à-dire sans la moindre idée de a où il met les pieds -l'Antéchrist rouge à peau jaune. Bien entendu, rien ne se passe comme prévu : l'ennemi est invisible quand on le traque, et peut même s'avérer cordial hors conœxœ. Ce qui pousse notre héros {péchém.ortrl du soldat) à se poser quelques questions existEntielles, parmi J.es. queUes : peut-on être impoli envers un homme au simple motif qu'il a une petite chance de vouloir\'DUS poignarder ? Une problématique, universelle, que le génial Cook n'aura dès lors de cesse d'appliquer à tous les wombau, setpenu et chômeurs enivrés que sa route, comme celle de ses personnages, croisera au fil de toutE son œuvre. Le win de la CQ\1re cNJe. de lfell1eth COGk, tr. de l'iiUstldl ! n par Mln ! llle1llpll 144 p.). u OEI\Nli:.R STAllE Df. LA SOlf LE DERNIER STADE DELA SOIF ce premier roman de Frederlck Exley, publié en 1968, ftt rapidement le succès de son auteur. Mémoires fictives, œ texte tour à tour dense, drille, brillant, aigre. revient sur les quillillltl ! premières années sur terre d'un humanolde avide de reconnaissance. Meurtri par une blessurequllecontralnt.avant sa majorité, à abandonner son rêve d'épier la gtolre sportive de papa. Il se nole tour à tour dans l'aimai, la folle, le rejet maniaque de l'Amerlcan way of 1/fe et. plus orlgtnal, dans un déroutant transfert : Il devient. en effet, fan acharné des Glants, et parmi eux. de Frank Glfford. une leçon de littérature de bout en bout. Plr Fredllrtdl Exii ! V, tr. da ramllrtcaln par Philippe Aronson et.Nr&ne SC:hmklt (Monsieur Tou51511int Louverture, 391 pJ, REVU.,E EDWARDA NUMERO 4, IIADAIIE Ainsi intitul en hommage au Madame Edwarda. que Georges Bataille publia, sous pseudonyme, en 1941, cette revue érotique bimestrielle fait feu de tout bois pour chauffer les sangs sans obscénité. Photographes, écrivains, personnalités viennent, un numéro après l'autre, jouer leurs variations sur le thème du jour, composant un objet haut de gamme. très loin de la lourdeur criarde propre il une forme, en vogue, de tapi nage éditorial. Fondatriœ : sam Guellml U44 p.J.
B.A.BA, LA VIE SANS SAVOIR LIRE Petit I ! XI ! rtlœ pour lettrés : dans c Train à Grande VItesse : 11, combien relevez-vous de dlffiwltés orthographiques susceptibles de dérouter de courageux analphabètes ? Le c an JI et le cain:., étranges chimères, posent fortément problème. Et pourquoi doubler le cS JI de vitesse ? cette base OOBJ'IItive, normalement assimilée puis exercée à partir du CP, l'auteur tente depuis quelques années. sam formation initiale et à titre bénévole, de l'enseigner à des étrangers perplexes devant une affiche, un plan de métro ou une quittance EDF. Il nous décrit. ici, un an de cette expérience éreintante. Avec humour et, surtout, sans œillères (ce dansl'o : ). Pu Bertrand Guillot (Rue FrDmentln, ZZ1 pJ, LOLA, REINE DES BARBARES Manifeste exalté, incantation poisseuse, électrochoc précis, wJa. reine des barbares scande une terrifiante mélodie, née des cauchemars d'Edgar Poe comme d'un scénario catastrophe appliqué au social. Tremblez, citoyens. une Esmeralda fin de siècle, princesse souillée d'une cour des Miracles en béton a décidé de quitter son cloaque, de visiter du pays. Nul n'échappera à son verdict. Définitif. Pat Maf&OI : D. Marguerite (Baleina, 10 ! 1 p.). + lnfo express Du 18 au 21 mars, Porte de Versaill.es,les lettres nordiques seront à l'honneur du Salon du livre de Paris. Le week-end suivant, du 25 au 27, c'est à Lyon qu'il faudra se rendre pour la septième édition du restival QJu1is du polar. L'ANGE DU PORNO L'hérolne de cet emcaœ roman poilder est une ancienne star de films pour adultes traquée par des salopards sans scrupules (et bien pervers, secteur professionnel oblf&e). contre toute attente, l'auteur multiplie moins les desaiptlons de scènes de débauche qu'on aurait pu le craindre, ce qui n'est pas plus mal. on conna1t des éalvalns français dmplexés qui s'y vautrent nettement plus abondamment. et avec moins de talent L'HOMME QUI AlliAIT LES CHIENS Pu Chrtm Faust, tr. de l'américain par AuUe Tronchet (Alphée, 214 p.). Le 21 aoOt 1940. à Coyoadn, Trostky est abattu d'un coup de piolet dans le CJ1ne asséné par un agent infiltré, Ram6n Mercader. Un événement " historique dont Padura déôde de retracer les orilines dans une brillante fiction mettant en scène la trajectoire des deux personnages princ:i pau x de la tragédie et celle d'un écrivaillon Cil bain écrasé, bien pl us tard, par la terreur du réllme castriste, l'lin. O(lles mensonges d'Etat s'avèrent constltutJfs et l'endoctrinement une sinistre contagion.Pu LeOnardo Padura, tr. de l'espagnol : Rll'lé SCIIIs et El.,a layaS (Métal lié, 612 p.). RAVAGES NUMlR04, NEUROPOLICEll.llte de la\IÜI ! 55e, 111111011 de la minceur, 1 omnlsurvelllance,, politique de la terreur, déshumanisation par NEUROPOLICE le chiffre, le schéma PoWerpolnt. chasse aux Impudiques (sauf de paplerslacé).En parlant dec police a, ce quatrième numéro de Ravages ne dble pas particulièrement la maréchaussée, mals tout un falsœau d'évolutions qu'Orwell pressentait, présentait, pour mieux le balayer. Recueil analytique, aussi subjectif qu'une revue d'opinions devraitrl ! tre, Ravagesmet un instant le film en pause poorse donner le temps de quelques ftash-backset examens du saipt Fondaœurs 1 Aidérlc Jollnot. Gearaes Mllrbeck, lmbelle S ! Rnte (J az, 160 p.). LES MILLE ET UN JOURS DESQIEVAS Petitfils d'anmhiste espagnol, Régis présente deux caractéristiques originales. Larnmîèn ! : situé en un lieu donné, il en it les fanUirnes, en visionne les scènes les plus troublantes. La seconde : il agrandi en France. ses aïeux ayant fait la sordide expérience des camps d'Argelès pour républicainsesPëiiJIOISsymptomatiques d'un pays• d'accue,. à la réputation imméritée. Du COUP, rété,, qu'il passe à Batœlone, fatalement, va lui 011vrir... les portes d'une portion -.,d'Histoire peu enseignée de part et d'autre des Pyrénées,{u 1 ! 1 -&.i 1•l.th Pu Juauanuel Fkln ! nsa n_-.- (Albin Mlchal, 579 p.). UN FAUT'EUIL PNEUIQUE ROSEAU MILIEU D'UNE FORET DE CONIFlRES À travers 0112e nouvelles, Thibault Lans-wlllar s'estattachéà multiplier les formes (échange épistolaire, dlaiOBue dnémato11Ji1Phlque, textes à la première ou à la troisième personne) pour s'attl.cher aux basques de tueurs psymopathes et autres maniaques sexuels. sr l'auteur réussit l'exploit d'éviter -la plupart du temps sur un tel sujet -l'écueil du racolage, les Ames sensibles peuvent envisager de regarder ailleurs. Les autres peuvent foncer, et ventre à terre, encore. Plr Thibault lmlwlllar (Hélolse ci'Onnesson,l ! ll p.). PAGES RALISES PAR FRANÇOIS PERRIN TGV magazl ne 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 1TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 100