TGV Magazine n°132 mars 2011
TGV Magazine n°132 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 38,3 Mo

  • Dans ce numéro : Catherine Deneuve, icône curieuse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
lVlHEIIEHI PARIS Plus de vingt ans après sa fermeture, l'ancien temple de l'opérette se transforme en centre dédié aux cultures numériques. Visite des lieux. T roisièm.e arrondissement de Paris. Au numéro 3 bis de la rue Papin,l'efièlo. vescenœ est palpable. Fraichement c œcJ.e. signée•,la Ga1té lyrique rouvre ses portes auxvisiteurspourdevenirunlieumajeur mnsacré aux cultw:es numériques et aux musiques actuelles. c C'est Il pmnier endroit de cette nature en Prrmœ, se réjouit Christophe Girard, adjoint au maire de Paris, chargé de la culture. Us gms wnt y wniT du mande ender, car la prngnmmtaZion, lWrrlie wr:s les : tJMlles teibnologies, est unique.• Le succès du lieu mettrait ainsi un terme à une décennie de deôoires. Inaugurée en 71 TGV magazine 1862, cette ancienne salle à l'italienne, tot4ltrntntdiftguriptlisœrnplèterntntouliHt qui accueillit les opérettes d'un certain tet un trou noir au milieu de la vale..• Elle Jacques Offi ! nbach, fut transformée en a donc tout réinventé pour en faite un 1989 en pan : d'attractions pour enfants. « fieu pmnissif qui assume l'alé4toire et l'mat­ Après quelques mois seulement, c Planèœ tendu• Un pari plutôt réussi. Moderne et magique:.fi ! rmase.spoms,engloutissant astucieux, le bâtiment de 9 soo m:a, au passage 61 millions d'euros. dispersés sur sept niwaux, est un emboi Des constructions d'origine, il ne reste tement de pièces simples conçu comme que la fuçade et le foyer historique. « u un jeu de poupées russes, modulable bâtiment itait dcms Il coma depuis quatorze selon le souhait des artistes. Ces derniers ans, retrace l'an:hitecte Manuelle Gau pourront se servir de la grande salle de t:tand. quand elle le découvre en 2003. spectacle (300 à 800 places), de la petite]'ai iti projimdérnent émue par la tlé'al ! twrte salle pluridisciplinaire (10 à 180 places), de œ lieu, sorte de" Disneyland law-tech• de l'auditorium (130 places) ou des
"J'Al tft PAOFONDbiENT blUE PAR LA DtCOUVERTE DE CE LI EU, SORTE DE DISNEYI.Aiol D LOW-TEat• (IIANUELLE 6AUT ! Wol D) « espaces de respiration » prévus pour les expositions. un lieu de vie ouvert à toutes les générations « Les ft ! wlutlons numlrlqut.s bouleverstnt nos modes de vte. notre matton au sawtr. nos motions soda. La Gafti lyrique va matre à l'épra ! Yeœsbou•. s'enthousiasme Patrick Zelnik. Le fondateur de la maison de disques Naïve dirige le lieu avec Steven Heam (de l'agence d'ingénierie culturelle < letroisièmepôle•) et Jérôme Delormas (ancien directeur de la Scène nationale de valence). Ce dernier entend « e:xplortr la criatton à l'htu du numlrlqut, et compte offiir aux visiteurs « untprogmrn­ à la crolsle des disdplfflts, awc du thatrt, de la lÙln5t, des CWI3 grapJûquts. de la nwsiqut, de l'an:biteau...• Le programme prévoit, en effet, trois concerts par semaine, des expositions int:eract:ives, des spectacles vivants et multimédias... Les futurs visiteurs peuvent d'ores et déjà cocher le mois d'avril dans leur agenda. Ds seront invités à é autour du nouveau Berlin et du label de musique électronique (Infiné• (Aufgang, Agoria, Francesco Tristano...).Alltte temps furt,le cycle consaa'é œtét2 à lac culture t11baine du skaœ:board• avec, entte autres, un espace de pratique amateur, une exposition réunissant les grandes figures de la discipline et une programmation hebcJ.o. : madaire de concerts et de som ! es. Ambitieux, le projet.s'adresse à toutes les générations. Pas question, promet l'équipe, de se cm.mnner aux digital (la génération née avec Internet). Une bibliothèque et un œntte de ressources doivent permettte aux non-initiés de oomptendre ces< évolutions Œchniques ». Au service des artistes, la Galté lyrique se wut également une c boîte à outils » capable de les aooompagner « de la oonœp- Ali cœur du réleau à IJ'il'ldtvltasse : Parts l'llyper ;l.cœsslble. Dl Raira, par•mple:lSaiiii'S et l'ttOln directs relient les deun111es enz h 08• peine.• Mlllltur ClmPS\It PlllœLn. tion à la diffusion en passant par la production• c : On est tùlns un sy.stèmt de plus tn plus où lest ! OI.IYetlUX t4ltnts ont de plus ttt plus de mal à assure Patrick Zelnik. La Gaité ptut accudllir des arttsks qui n'auront aucunt dlanct d'art lœutés aartlm.• Étlblissement culturel de la ville de Paris géré en délégation de service public, la GaJté lyrique devra c appliquer des tarifs raisonnables, et travailler ac d'autres institutions, oomme l'Institut de recherche et coordination acoustique/musique (Ircam) ou le Conservamire national des arts et métiers (Cnam). Après les débuts difficiles du Cent:Qp.atre, l'enjeu est de taille pour la mairie de Paris, qui s'engage à verser une c oompensation, des,s millions d'euros chaque année pour que la Galté < devienne une institution culturelle reconnue au plan international• L'inauguration. du 2 au 6 mars, promet aux visiteurs un avantgoQt de la saison à Ye ! lir : bâtiment transfOrmé en instrument de musique (par le oollectifUVA),jeu vidéo grandeur nat:ure, théâtte in1Eractif, et plus d'une vingtline de concerts. Rendez-vous est pris. YWRIE NESC.OP La GIJti lyrique. OUYerture du z au 6.1 Inscription$rratutn et Indispensables sur la blllatt.ie Mlllp !t. Net : raJt,e-lyrique.lll ! tetllite.fyrtq ÉON AGET FINB ART TRANSPORTBil



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 1TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 100