TGV Magazine n°132 mars 2011
TGV Magazine n°132 mars 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°132 de mars 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 38,3 Mo

  • Dans ce numéro : Catherine Deneuve, icône curieuse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
INIEIVIEW CINÉMA IRÈNE JACOB LA DISCRÈTE Actrice mythique de Kieslowski, Irène Jacob est à ! •affiche de Rio Sex Comedy*. un docu-fiction foutraque et attachant à la fois signé Jonathan Nossiter. le très créatif réalisateur de Mondovino. Retrouvailles avec une femme sensible. v -.,..pour._. tioa. Pourquoi lOUS faiœt.vous li rare sur grand éaaD. ? À20ans,jevivaislecinémacommeuneaventure,jemelaissais porterparlesrencontres.faibeaucouptDurnéàl'étr:avec Antonioni, Laurence Pisbburne, Paul Ausœr, réœmment. Puis, dix ans plus tard, Irina Brook m'a proposé une pièce de théâtre à Paris. J'y ai rencontré mon compagnon, Jérôme Kitcher. Aujourd'hui,maplaœestici.Etj'aiunegrandeenviedetDurner awc des réalisateurs français. Aplèl la beaur de Riads.atrou1 : on'roUS retl:'OUW dans Rio Sel : Comedy.A nouwau une comédie... Cela peut surp:nmdre. Mais lorsque j'ai commencé œ métier, je ne pensais pas me diriger vers des rôles dramatiques. I.e film de Riad Sattoufm'a beaucoup amusée. Avec Jonathan Nossiter, leregistreestdiffénmt.Destpartid'uneenviededocument:ail:e sur la ville de Rio, oiJ. il vit. Et il y a inséré des éléments pertu.Ibateurs de fiction. du domaine de la com.édie.l.e rire rient de'M TGV magazine la provocation, du décalage. Son regard semble dire : dans quel monde vit-on 7 Qp.'awz-"'US ressenti à la lecture du scêDarlo ? n n'y en a pas eu. Jonathan avaitl'histDire en tête, du resœ trois histoires, dont il ne savait pas s'il ferait un ou plusieurs films. les dialogues ont été élaborés avec les acteurs, Charlotte Rampling, Bill Pullman, Jérôme IGrcher,Jean:-Ma:n : Roulot, Mary Sheyla et moi, au gré du tournage. des rencontres. Vous jouez une sociologue un peupaumée, non ? Je dirais plutôt maladroite. EUe tait une étude sur les rapports empllayésde maison à Rio. Sous le choc de la découverte d'une culture et de ses inégalités sociales, elle mène ses entretiens awc une grande spontanéité. La traductrice brésilienne est estomaquée par ses questions. Mais les employées, jouées par de vraies nounous brésiliennes qui pensaient participer à un documentaire, se prêtent au jeu. L'importmt, pour elles, c'est de pouvoir s'exprimer.
"AU JOU RD'H U 1, MA PLACE EST ICI. ET J'Al UNE GRANDE ENVIE, DE TOURNER AVEC DES REALISATEURS FRANÇAIS" Cest aussi un : œg ; ml critique sur les gringos, qui fantasment le Brésil et se sentent iDwstis d'une mission. Qpitte à laisser tmDber leurs bonnes intentions.comme wus le faiœs, pour ne plus penser qu'l vous « en fair• Je neaois pas que mon personnage abandonnequoiquecesoit On la voit pel'dre pied en tombant amoureuse d'un autte que son mari. Mais une étude sociologique prend des années, elle reviendra à son travail. Cela dit, le film traite effectivement du décalage entre l'altruisme affiché et le narcissisme naturel de chacun. Pour mieux en rire 1 ùfilm ! 1391gueenf.l:efi.d:l.cmetdoa'merrf ; lire:Jesscmesderue sont toUl'D.êes sans figurant. de'9l'3is Br&lli.ens donnent la répUqu.e aux ac:œurs pros. Comment s"est passé le txJurllale ? On avait l'impression que les gens ne voyaient pas la caméra. Ds étaient naturels, décontractés. Nous avons tait de belles rencontres, comme ce médecin qui nous a conduits dans l'hôpital oi'1 ù travaille grat:ui1Ementunjaurpar semaine. Cette disporubilité donne un ton particulier, une sincérité. ù quotidien des favelas semble bien difŒreDt de la vlolenœ qu'oD. nous sert d'ol'diDaire... Les favelas ne sont pas seulement des repères de mafieux, mais aussi des quartiers où vivent honnêœment un tiers des cariocas les plus pauvres. À un moment. la sociologue que je joue s'enttetientavecle Brésilien qui la guide dans les 1'aYelas. D me confie qu'il ne voudrait pas habits ailleurs. Je crois que sa réponse n'était pas fàbriquée. Ce mm peut-fi faire éYOluer le rep1'd des ()cridentam ? Je l'espère. Mais il ne s'agit pas de donner des leçons. Tout passe par la légèreté, le sourire. Comme à Rio, oil.la misère côtoie l'insouciance. C'est une ville de coniJ.'aStes : entte les favelas et les beaux quartiers, les femmes de 60 ans qui wulent en paraitre 20 et œs jeunes filles superbes qui funt retoucher leur corps... Qp.elle serait la morale. s•n dev:ait y en avoir une ? L'improbable est toujours possible, peut-être 7 Un propos universel, pour un film qui ne ressemble à aucun autte. Quels sont vos autres projets ? Je suis en IDumée avec la pièce Je l'aimais, adaptée par Patrice ùconte, jusqu'à la fin mars. En avril sort l'album Je sais nagr, dont j'ai coécrit les textes avec mon frère Francis, qui a également composé la musique. PROPOS RECUEIU.IS PAR CAROLINE DE LA POillE DES VAUX• En salles le z:umter.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 1TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 84-85TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 86-87TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 88-89TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 90-91TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 92-93TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 94-95TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 96-97TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 98-99TGV Magazine numéro 132 mars 2011 Page 100