TGV Magazine n°131 février 2011
TGV Magazine n°131 février 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°131 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (197 x 260) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jamel Debbouze drôlement cash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
INIEIVIEW CINÉMA NATALIE PORTMAN DANCING QUE EN Avec plusieurs films à ltaffiche,l'année 2011 s'annonce chargée pour Natalie Portman. Pour l'heure, la nouvelle égérie de la marque Dior parle de son rôle de ballerine tourmentée dans Black Swan (sortie le 9 février). L'actrice y livre une performance puissantet qui pourrait bien lui valoir un Oscar. B...,.. UDproj saœurl>art'mi\ronofskyportait depuis IoDgœmps. Qpand'ft)\11 en a-t-il parlé l'âge de 28 ans, c'est une autre paire de manches ! Comme s'est déroulé le tournage ? Cela a d(1 être tfts éprouvant pb:ysi- pour la premféœ fuis ? Dammm'aparléduprojetilyadéjàdix qu.ement... ans, alors que j'étais encore au lycée. Extrêmement. C'est. de loin, le rôle le j'ai tout de suite été emballée à l'idée plus physique qu'il m'ait été donné de tourner un mm dans le milieu du dejouer.J'aiamunencél'entralnement ballet et de danser Le lac des cygnes, de Tchaïkavski. vous aviez dèjàdanséun ballet ? Oui, j'ai pratiqué la danse classique jusqu'à mes 13 ans. On peut donc dire que j'avais une base pour Black Swan. Mais je vous garantis que reprendre à• mv magazine un an avant d'entamer le tournage, coachée par Mary AnnBowers, qui a dansé au New York City Ballet, et Benjamin Millepied, chorégraphe du film. Ensuite, j'ai d(1 continuer à raison de quinze heuœs parjaur lorsqu'on 1D1li" nait. même blessée. funotionnellement. l'expérience s'est également révélée éprouvante. Mais audelà de l'aspect c challenge personnel, inhérent au projet, Black Swan a représenté pour moi une incroyable opportunité de travailler avec Darren (Aronofsky), Vincent (Cassel) et Mila {Kunis). Justement, quel genre de réalisateur est Darren Aronofsky ? Danen est un réalisateur incroyable, t:rès précis. J'ignore s'il est comme ça avec tout le monde, mais il y a eu une compréhension immédiate entre nous, presque de la télépathie. J'ai une totale confiance en son jugement. 1
BLACK SWAN, LE NOIR LUI VA SI BIEN Restée dans les jupes d'une mère qui l'étouffe, Nina est une ballerine candide. Techniquement brillante, toujours en quête de perfection, elle se dévoue totalement à son art. un jour. son directeur décide enfin de lui confier le rôle plincipal du LiJc des cygnes. Sur ses conseils. Nina doit trouver comment exacerber sa sensualité et aborder la face sombre du personnage, le cygne noir. Un jeu dangereux. o(J l'abandon de sol finit par flirter avec la folie.M Darren Aronofsky (T'he Wrestler) orchestre avec maestria un film bien noir et c polanskien » à souhait. Sur un air de Tchalkovski, Natalie Portman interprète le rôle de sa vie. Nina. -rotre personnage, est sans cesse en qufte de perfection daDJ l'exerdœ de son art.l ! t vous 7 Je suis très exigeante avec moimême, mais je ne suis quand même pas adepte de l'autofl.agellation 1 C'est vrai que j'ai toujours tendance à me dire que j'aurais pu faire mieux. En même temps, en tant qu'actrice, c'est plutôt l'imperfection qu'on doit rechercher : les personnages qu'on joue sont imparfaits par nature. Qpel est le critère qui compte le plus i'90S yeux lorsque vous choisinez de partidper i un film ? faime m'essayer à mus les registres. Mon principal aitère est de réaliser des choses que je n'ai jamais faites auparavant, que j'aimerais expérimenter dans ma vie et qu'un rôle m'offre la possibilité d'explorer. Pour les besoins de Oo11er. de Milœ Nichols, otl. vous jouiez une stripteaseuse,'VOUS aviez pris des cours de pole dance. Aujourd'hui. vous vous transformez en ballerine pour BJ.adc sw.m. Danserdenouw.au dans un film -rous œnterait 1 Ah 1 oui, complètement. j'aime tellement danser 1 En revanche, je racc:roche définitivement les chaussons de ballerine, je suis trop vieille pour continuer. Mais j'aimerais vraiment aborder d'autres furmes de danse. EDste-t-n des similarités entre la vie d'une actriœ et œlle d'une danseuse classique ? "C'EST, DE LOIN, A LE ROLE LE PLUS PHYSIQUE, , QU'IL, M'AIT ETE DONNE DE JOUER" n existe, en effet, des points commwu, dans le sens où les danseuses doivent également interpréter des personnages, même si les émotions passent Ulliquement par le corps. Mais il y a également des différences assez marquées. La dévotion totale à son art, l'entralnement permanent, la maltrise de techniques difficiles sont vraiment spécifiques au travail d'une ballerine. Aussi, la carrière d'une danseuse arrive à son terme plus tôt que celle d'une actrice, la fatigue corporelle étant brutale et iiTémédiable. Dsemurmure que vous pourriez d cher un Oscar pour œ rGle... C'est très flatteur. Mais vous savez, avoir vécu une expérience aussi intense que le tournage de Black Swan est déjà une sacrée récompense en soi. PROPOS REtUEIWS PAR CAMILLE LAMBERT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 1TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 2-3TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 4-5TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 6-7TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 8-9TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 10-11TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 12-13TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 14-15TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 16-17TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 18-19TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 20-21TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 22-23TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 24-25TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 26-27TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 28-29TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 30-31TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 32-33TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 34-35TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 36-37TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 38-39TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 40-41TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 42-43TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 44-45TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 46-47TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 48-49TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 50-51TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 52-53TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 54-55TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 56-57TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 58-59TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 60-61TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 62-63TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 64-65TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 66-67TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 68-69TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 70-71TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 72-73TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 74-75TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 76-77TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 78-79TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 80-81TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 82-83TGV Magazine numéro 131 février 2011 Page 84