Terre Information Magazine n°307 septembre 2019
Terre Information Magazine n°307 septembre 2019

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
AOÛT 1944 # TERRE D’HOMMES HISTOIRE Le débarquement de Provence Texte  : COL Claude FRANC – Photos  : Jacques BELIN/ECPAD Le 15 août 1944, les Alliés déclenchèrent l’opération Dragoon en Provence où étaient implantées trois divisions allemandes. L’armée » B », constituée des forces terrestres françaises, et les unités américaines débarquèrent à l’est de Hyères avec pour objectif final, la reprise des ports de Toulon et Marseille, libérés le 28 août. Défilé des troupes après la libération de Marseille. 50 # Septembre 2019 - TIM 307 DÉSIGNÉ SOUS LE NOM de code Anvil, puis Dragoon, le débarquement de Provence vise à ouvrir un nouveau front en France pour disposer des deux ports de Marseille et Toulon, tout en encerclant les forces allemandes déployées dans le quart sud-ouest du pays. Il faut faire converger sur les plages de grandes unités françaises et américaines prélevées en Italie et en provenance d’Afrique du Nord. Pour les forces terrestres françaises, le plan met en œuvre quatre divisions appelées à constituer l’armée B à deux corps d’armée  : 1 re division blindée (DB), 3 e division d’infanterie algérienne (DIA) et 1 re division française libre (DFL), un groupement de Tabors et un groupement de commandos. Elles sont renforcées rapidement par la 9 e division d’infanterie coloniale, la mise à terre des 2 e division d’infanterie marocaine, 4 e division marocaine de montagne et 5 e division blindée étant plus étalée. L’ASSAUT L’échelon d’assaut est confié aux unités du 6 e corps d’armée américain (CA), au sein desquelles agit le groupe de commandos d’Afrique du lieutenant-colonel Bouvet. Face à lui se trouvent les plages tenues par les unités de la XIX e armée allemande. Sa mission consiste à détruire la batterie allemande du Cap Nègre. Elle réussit, en dépit des aléas topographiques dans ce type d’action nocturne. Le lendemain, le capitaine Ducourneau, à la tête d’un commando, s’empare de la batterie de Mauvanne qui menaçait l’axe Le Lavandou – Hyères. Simultanément, deux équipes du bataillon de choc sont larguées au nord de Muy, où ils guident les unités parachutistes alliées, avant de participer à la libération de Draguignan. Une grande unité française, le Combat Command 1 (CC) du général Sudre, est détachée au sein du 6 e CA du général Truscott, chargé de conquérir la tête de pont. Ce dernier a décidé que l’élément blindé CC 1 débarquerait en premier échelon à Fréjus. Il doit être remis à la disposition de l’armée française à J+3. Mais il débarque entre La Nartelle et le Val d’Esquières car les plages sont encombrées. Après avoir regroupé ses 80 chars au nord de Sainte-Maxime, Sudre
doit » donner de l’air » à la tête de pont en s’engageant en direction de Brignoles et Saint Maximin. Le 16 août, le 2 e cuirassiers, le 3 e zouaves, l’escadron de Tanks Destroyers du 9 e chasseurs d’Afrique et les trois batteries du I/68 e régiment d’artillerie sont prêts à être engagés. LE DÉBARQUEMENT DES » GROS » DE L’ARMÉE Les convois des 1 re DFL et 3 e DIA lèvent l’ancre de Tarente le 13 août. Les officiers découvrent qu’ils seront mis à terre de part et d’autre de la presqu’île de Saint- Tropez avec Toulon comme objectif, les deux divisions devant être réunies au sein du 2 e corps du général de Larminat. Personnel et matériels devront débarquer séparément dans un ordre arbitraire. Après la mise hors d’eau des véhicules, chacun doit rejoindre une zone de regroupement entre les plages et le sudest de Cogolin. La mise à terre devra s’effectuer le 16 août, à compter de 16 heures. En 48 heures, la 1 re DFL a débarqué et peut être engagée. À l’ouest de Cogolin, les éléments de la 3 e division algérienne se regroupent. Le général de Monsabert et Besançon, son artilleur, débarquent en tête, suivis d’un élément d’état-major. Le 17, le 7 e régiment de tirailleurs algériens, deux bataillons de la 3 e DIA et trois escadrons du 3 e spahis ont pu être rassemblés. La journée La 5 e DB arrive à Marseille, août 1944. du 18 est consacrée à la remise en condition des véhicules. Dans la soirée, le colonel Bonjour, commandant le 3 e spahis reconnaît les itinéraires menant à la cuvette de Cuers. Le colonel Linarès, commandant le 3 e régiment de tirailleurs algériens, prend contact avec les éléments américains qu’il doit dépasser. Conférence de presse du général de Lattre de Tassigny à l’asile de Pierrefeu-du-Var devant des journalistes français et alliés. De son côté, le deuxième élément de la 1 re DB rassemble plus difficilement le personnel et le matériel de ses escadrons. Disposant de la quasi totalité de leurs moyens, prêts à être engagés, les trois divisionnaires se retrouvent le 18 matin à Cogolin pour assister au premier grand rapport de l’armée  : « Le général de Lattre de Tassigny, commandant l’armée » B » commandera directement les divisions. L’étatmajor du 2 e CA et son chef sont placés en réserve de commandement jusqu’à nouvel ordre ». Le ton est donné. Il n’évoluera pas jusqu’à ce que l’armée » B » atteigne la ville de Constance. n TIM 307 - Septembre 2019 # 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 1Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 307 septembre 2019 Page 72