Terre Information Magazine n°266 jui/aoû 2015
Terre Information Magazine n°266 jui/aoû 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20. AU CONTACT 1=01=OF TIM 266 – JUILLET - AOÛT 2015 ACTUALITÉS Panorama [Présentation du nouveau modèle] AU CONTACT DE LA NATION Un public d’élus, d’industriels, de hauts fonctionnaires, de journalistes et d’étudiants a participé à une matinée au contact de l’armée de Terre, le 28 mai dernier à l’École Polytechnique à Palaiseau, à l’invitation du général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT). L’occasion pour l’armée de Terre de renouveler ses liens avec le monde civil autour d’un projet où chacun a son rôle à jouer. Texte  : LTN Valérian FUET Photos  : SCH Anthony THOMAS-TROPHIME Le CEMAT entouré du comité stratégique (COSTRAT), s’adresse aux présidents de catégorie de l’armée de Terre. 1 Le comité stratégique définit les grandes orientations de l’armée de Terre. Hélicoptère Tigre, lance-roquette unitaire et forces spéciales cagoulées  : dans la cour des cérémonies de l’École polytechnique, le comité d’accueil est musclé. Une ouverture vers 700 représentants de la société civile voulue par le CEMAT, conscient de la nécessité d’associer les décideurs civils à la nouvelle direction prise par l’armée de Terre. En ouverture, le CEMAT et son comité stratégique 1 ont présenté les grandes caractéristiques du modèle. L’auditoire a ensuite été sensibilisé aux missions de l’armée de Terre et à la pertinence des nouvelles orientations suivies par le modèle « Au Contact » grâce à deux séquences, l’une sur les opérations extérieures, l’autre sur le territoire national (TN). Après une intervention depuis N’Djaména (Tchad) du général de division Jean-Pierre Palasset, commandant de l’opération BARKHANE, le public a été immergé au cœur d’une mission sur le territoire malien, grâce à une vidéo interactive. Cette séquence, débriefée par le général Laurent Kolojziej, est revenue sur la complexité des opérations menées sur l’opération BARKHANE et le rôle joué par l’armée de Terre, dans un environnement interarmées et international. Concernant le TN, le CEMAT a mis en avant une des évolutions majeures portées par le nouveau modèle, la sécurité de la population sur le sol français  : « Nous avons toujours été présents en France, mais nous devons aujourd’hui améliorer nos relations avec le monde civil pour développer notre action au service de la population ». Le général Bertrand Clément-Bollée a pour sa part présenté le projet des régiments du service militaire volontaire. Nouveau dispositif expérimenté par l’armée de Terre pour aider les jeunes en situation d’échec, il accueillera les premiers stagiaires en octobre. « L’armée de Terre ne pouvait pas rester en dehors du match de la cohésion nationale, a rappelé le CEMAT. Nous avons une responsabilité dans ce domaine et nous la prendrons. » Au final, cette rencontre a été particulièrement rythmée, entre clips d’introduction, courtes présentations, entretiens et témoignages. Elle a également permis d’établir de riches échanges, qui se sont prolongés avec le personnel des forces terrestres venu présenter ses équipements. Au terme de cette matinée, le CEMAT a conclu en insistant une nouvelle fois sur l’importance de l’adhésion du monde civil au nouveau modèle de l’armée de Terre  : « Ce projet, l’armée de Terre ne le mènera pas seule, je vous demande de porter cette ambition avec nous ». l ci Le même jour, au même lieu, le CEMAT a réuni les présidents de catégorie de l’armée de Terre pour leur présenter « Au contact ». Retrouvez le témoignage d’un des participants en page 49 de ce numéro.
[Interview DC-SIMMT] LE MCO TERRESTRE EN PLEINE ÉVOLUTION Le maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres (MCO-T) évolue pour prendre en compte les nouvelles contraintes d’une armée de Terre « Au contact » ultra moderne, fortement et durablement engagée en opérations extérieures et sur le théâtre national. Explications avec le général de corps d’armée Jean-Yves Dominguez, directeur central de la SIMMT 1. Propos recueillis par  : Joseph DAUCE Photo  : CCH Alexandre DUMOUTIER Aujourd’hui, en quoi l’évolution du MCO-T estelle devenue indispensable ? GCA Dominguez  : L’évolution du MCO-T est une suite logique des réformes précédentes prenant en compte l’environnement qui s’impose à nous, devançant les progrès technologiques pour ne pas les subir et s’adaptant aux nouveaux besoins d’une armée moderne, capable de répondre aux menaces présentes et à venir. L’usage des matériels par les forces terrestres évolue de manière très sensible. Les théâtres d’opérations sont particulièrement exigeants et de plus en plus abrasifs pour nos équipements. L’exemple du véhicule de l’avant blindé est éloquent  : en métropole, il parcourt en moyenne 1000 kilomètres par an. En Afghanistan, c’est ce qu’il faisait en un mois. Au Mali, le ratio est quatre fois plus important encore. Le MCO-T doit donc évoluer car nous consommons plus de matériels que nous sommes capables d’en réparer ou d’en régénérer. De même, le programme Scorpion fera entrer l’armée de Terre dans la très haute technologie, aussi bien par les équipements qu’elle emploiera que par la AU CONTACT 1 Structure intégrée du maintien en condition opérationnelle des matériels terrestres..21 Maintenance du VBCI au Mali, avril 2013. façon dont il faudra les soutenir. Cette évolution, conduite sur le long terme, fera entrer le MCO-T dans la bulle Scorpion. Le MCO-T devra s’adapter et permettre le soutien de ces équipements à coût maîtrisé et au juste besoin. Avec ce nouveau format, qu’est ce qui va changer dans le quotidien des maintenanciers et des utilisateurs ? GCA Dominguez  : Les utilisateurs et les maintenanciers devront se rapprocher davantage et s’organiser pour que la maintenance d’aujourd’hui et de demain soit mieux appréhendée et optimisée. Les maintenanciers et les industriels devront aussi mieux s’associer pour multiplier les capacités de réparation et de régénération. Des synergies devront naître de partenariats plus efficaces. C’est un modèle déconcentré, où la responsabilité se réoriente vers le bas, avec des compétences organiques et fonctionnelles qu’il faudra mettre en œuvre par des processus simples et compris de tous. Cela doit s’apprendre et s’appliquer avec beaucoup d’intelligence. Il faudra changer nos modes de travail et nous adapter aux nouveaux métiers et aux nouvelles technologies. Quelles seront les interactions du pilier MCO-T avec les autres piliers du modèle « Au Contact » ? GCA Dominguez  : Concrètement, l’évolution du MCO-T vise à optimiser l’outil de maintenance opérationnelle à chaud, au contact des opérationnels, et à développer un concept de maintenance industrielle à froid, plus en contact de nos industriels. Nous avons ainsi une vision globale du pilier MCO-T et sa vocation est bien de répondre aux besoins de tous les piliers du modèle « Au contact ». l TIM 266 – JUILLET - AOÛT 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 1Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 266 jui/aoû 2015 Page 72