Terre Information Magazine n°263 avril 2015
Terre Information Magazine n°263 avril 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24..d.bS'.. : S'.:.. : :. : :'- f 4-4 ACTUALITÉS En directlll À quelques kilomètres du bourg de Régina, une pancarte ornée d’une tête de jaguar marque l’entrée du CEFE. Rares sont ceux à avoir oublié leur passage dans cette école du combat. STAGE JAGUAR Une étrange mélodie marquée d’un fort accent allemand monte de la forêt. Les « Allez, allez, allez » lancinants d’un colosse blond aiguillonnent la dizaine d’hommes émergeant du sous-bois. Écrasés par le poids d’un brancard de fortune sur lequel un de leurs camarades est ficelé, les soldats puisent dans leurs dernières forces pour atteindre le mât des couleurs. « Il faut les pousser dans leurs retranchements pour qu’ils arrivent à se surpasser. Sans cette pression, l’abandon est tentant », affirme le sergent-chef Stefan, instructeur forêt au CEFE. Ils n’ont pas de nom, pas de grade, juste un numéro en guise d’identité. Français, Allemands, Anglais, Canadiens, Mexicains, Péruviens, tous sont venus relever le défi du stage Jaguar. L’objectif de l’instruction est double. Endurcir mentalement et physiquement de jeunes cadres tout en leur apprenant à opérer dans l’environnement intraitable de',, ; * ; Les stagiaires effectuent un brancardage pour rejoindre le CEFE. 1 Troisième dimension. Un stagiaire du stage Jaguar entretient son arme pendant la phase de survie en forêt. TIM 263 — AVRIL 2015 la jungle, tout en renforçant l'esprit de cohésion. De l’initiation à la vie en forêt au combat avec appui 3D 1, le CEFE offre aux militaires un panel complet de formations individuelles et collectives.
Un stagiaire récupère les fruits du mourou-mourou pendant la phase de survie en forêt. « Nous nous démarquons des autres centres d’entraînement par notre pédagogie et notre expérience opérationnelle, précise le capitaine Louis, chef du CEFE. Tous les élèves officiers de Saint-Cyr et de l’EMIA 2 passent par le centre. Nous accueillons aussi de plus en plus de militaires étrangers avec l’ambition de devenir la référence mondiale de l’aguerrissement et du combat en jungle. » Dans un dernier effort, la civière est hissée à la verticale. Un « Selva 3 » crié par les stagiaires annonce la fin des deux semaines de la phase d’aguerrissement. Il en reste encore six et certains ont déjà perdu près de 10 kilos. Un répit de 24 heures est accordé. Le temps pour les militaires de se remettre en condition. Cette journée a été particulièrement éprouvante. SEUL FACE À LA NATURE Veille du raid synthèse, 17h40. Au détour d’un layon signalé par des feuilles de balisier phosphorescentes, les mains sales et pleines d’entailles, numéro 21 épluche des noix de mourou-mourou 4. « Après trois jours de survie, le plus dur, ce n’est pas vraiment la faim, mais plutôt la sensation de fatigue ». Sous son chapeau défraîchi, le regard du sergent Anthony du 9 e régiment d’infanterie de r On se retrouve seul face à la nature. En plus d’une meilleure connaissance du milieu, l’aguerrissement nous rend plus fort. » 2 École militaire interarmes. 3 Signifie « forêt » en portugais. Devise du CEFE. 4 Fruits d’une espèce de palmier épineux. 5 Abri de bois sans mur, typique des cultures amérindiennes..25 marine (9 e RIMa) est déterminé. « L’équipe d’encadrement est d’une grande efficacité. Ils savent s’y prendre pour nous faire dépasser nos limites », souffle-t-il en regagnant son carbet 5 fait de feuilles et de branches. Usé par trois jours de survie, le jeune chef de groupe reste lucide sur les apports du stage : « On se retrouve seul face à la nature. En plus d’une meilleure connaissance du milieu, l’aguerrissement nous rend plus fort. C’est profitable pour les missions en Guyane et en OPEX ». Lendemain matin, 04h45. Un tir de calibre 12 retentit dans l’obscurité de la forêt. Le départ du raid synthèse est donné, les hommes doivent restituer sur une journée l’ensemble des techniques et connaissances apprises au cours des deux dernières semaines. Déjà, la pression est omniprésente. Les militaires, mines fatiguées, embarquent dans des pirogues pour rejoindre la zone d’instruction. La liaison de plusieurs kilomètres se fait évidemment à coups de pagaie. BAGNARDS DE LA FORÊT 06h02. Un instructeur, le teint bruni par le soleil, attend les stagiaires aux pieds de trois pistes d’obstacles, toutes plus éprouvantes les unes que les autres. « Lassez bien vos chaussures, lalll TIM 263 — AVRIL 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 1Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 72