Terre Information Magazine n°263 avril 2015
Terre Information Magazine n°263 avril 2015

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10. [Nouveau modèle de l’armée de Terre] DONNER LE CAP Le 16 mars dernier, le général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), a réuni ses officiers généraux et chefs de corps. Au sein de l’Assemblée nationale, il leur a présenté en avant-première le nouveau modèle de l’armée de Terre. Retour sur une journée placée sous le signe des échanges et de la franchise. Texte : CNE Audrey LAISNÉ Photos : SGT Zoé BONCOURRE Si je vous ai réunis aujourd’hui, c’est pour vous donner le cap, vous expliquer notre vision de la future armée de Terre, pour que vous deveniez mes relais ». C’est par ces mots que le général CEMAT a débuté la séance devant ses grands subordonnés, lors d’une réunion présentant le nouveau modèle de l’armée de Terre. Accompagné du général de corps d’armée Houitte de la Chesnais, major général de l’armée de Terre, le général d’armée Bosser est revenu en introduction sur le pourquoi et le comment de ce modèle. La parole a ensuite été donnée aux membres du comité stratégique, qui ont exposé les principales évolutions prévues dans leurs domaines de responsabilité respectifs. Comme le souhaitait le CEMAT, les participants ont également eu l’opportunité de réagir et de poser leurs questions. DIFFÉRENCIATION ET POLYVALENCE Le modèle de 1996, celui de la professionnalisation, est encore majoritairement la référence de l’armée de Terre. Mais celle-ci a désormais atteint la maturité et il s’agit d’en tirer les conclusions dans tous les domaines. « Pour conserver le temps d’avance qui la caractérise, l’armée de Terre a besoin d’un modèle plus dynamique et plus souple », explique le CEMAT. La nouvelle architecture, le modèle cible, est ainsi déclinée annuellement sous forme de maquette. Cette notion de modèle cible rend donc possible la remontée en puissance des capacités de la force opérationnelle terrestre en cas de besoin. Le CEMAT ajoute : « Quels que soient leur volume, les annulations de déflations annoncées par le TIM 263 — AVRIL 2015 ACTUALITÉS Panorama L’armée de Terre a besoin d’un modèle plus dynamique et plus souple. » Général d’armée Bosser. président de la République ne remettront pas en cause le modèle ». La réactivité et l’efficacité dont ont témoigné les 10 000 hommes déployés en quelques jours dans le cadre de l’opération SENTINELLE sont une belle illustration du professionnalisme et de l’efficacité du personnel de l’armée de Terre. « Les régiments sont notre clé de voûte. Que ce soit pour le territoire national ou pour les OPEX, il n’y a qu’un seul soldat. Face à un même ennemi, équipé, entraîné et sans esprit de recul. Aujourd’hui comme demain, le soldat est au cœur des préoccupations », a-t-il réaffirmé. Deux maîtres-mots : polyvalence et différenciation. La polyvalence vient du fait que chacun, quelle que soit sa spécialité, est avant tout un soldat. Certaines missions, comme SENTINELLE par exemple, peuvent être remplies indistinctement par un transmetteur, un fantassin ou un sapeur. La différenciation vient du fait que, dans son métier spécifique, un transmetteur ne peut pas remplacer un fantassin ou un sapeur, et inversement. « L’armée de Terre propose avec ce modèle une nouvelle offre stratégique », précise le général d’armée Bosser. Il s’agit de rééquilibrer sa participation et sa visibilité dans le champ des fonctions stratégiques, en faisant effort sur l’intervention (les opérations extérieures), mais également sur la protection (SENTINELLE, mais également les missions d’aide à la population française dans le cadre de catastrophes naturelles, par exemple) et la prévention (rôle dans le cadre du futur service militaire volontaire notamment). L’effet final recherché du nouveau modèle, tourné vers l’emploi, est de produire de la capacité opérationnelle, sous le prisme constant de la soutenabilité financière.
LISIBILITÉ ET VERTICALITÉ Le nouveau modèle est articulé autour de huit grands piliers et distingue trois niveaux : un niveau de « conception » (grands états-majors), un niveau de « mise en œuvre » (les deux divisions créées à partir des états-majors de force) et un niveau « d’exécution » (brigades et régiments). Le major général insiste : « La force Scorpion affiche clairement une unité capacitaire, mais une différenciation d’entraînement et d’emploi, liée à la spécificité de chacune des brigades ». Du point de vue des ressources humaines ou encore de la formation, « un mouvement de déconcentration générale doit donner plus de responsabilités aux chefs de corps », explique le GCA Servera, DRHAT. Un chef de corps s’interroge : « N’y-a-t-il pas un paradoxe entre ces nouvelles responsabilités et les effectifs contraints en ressources humaines dans les unités ? » « On pourrait en effet parler d’objectifs contradictoires, mais des réflexions sont déjà entamées pour y remédier », répond alors le DRHAT. Le GCA Dominguez, directeur central de la SIMMT, a de son côté évoqué le double rôle de la maintenance, chargée d’une part, côté opérationnel, d’entretenir les matériels au plus près des forces et d’autre part de régénérer les matériels en liaison étroite avec les industriels. « En termes de soutien de l’homme, quelles sont les marges de manœuvre possibles, au regard du budget contraint ? », demande au micro un colonel. « Des mesures en matière d’habillement ont déjà été prises, répond le CEMAT. Associées à l’alimentation et à l’infrastructure, je sais que c’est important pour le moral des troupes. De façon plus large, Scorpion, programme majeur, marquera une étape importante dans la modernisation de l’armée de Terre : les premiers matériels seront livrés aux unités à l’horizon 2019. » Le nouveau modèle de l’armée de Terre s’accompagne également de la volonté d’améliorer les conditions d’exercice du métier en garnison, notamment la préparation opérationnelle. Forts de la richesse de ces échanges, les participants ont rejoint leurs formations conscients que le modèle marque une nouvelle étape, mais également que ce sera bien à chacun de faire vivre ce modèle pour construire l’armée de Terre dont la France a besoin. l o Voir le dossier détachable au centre du magazine..11 Discours d’introduction du général d’armée Jean-Pierre Bosser, lors de la réunion d’information des officiers de l’armée de Terre (RIOAT). TIM 263 — AVRIL 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 1Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 263 avril 2015 Page 72