Terre Information Magazine n°253 avril 2014
Terre Information Magazine n°253 avril 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
48. finalité est la même  : insérer des jeunes ultramarins. Mais chaque unité reste différente car elle doit s’adapter aux problématiques de son île et son environnement socioéconomique », assure le colonel Pierre Winckel, chef de corps du RSMA-R. Il y a plus de 360 organismes de formation professionnelle à La Réunion. Tous les jours, nous devons prouver notre efficacité et nous adapter à la situation locale. » À La Réunion, 60% des jeunes sont touchés par le chômage et constituent une population peu mobile. Sur le plateau pédagogique, les stagiaires de la filière peintre en bâtiment (PEB) lissent les angles d’un muret blanc, crayonné de l’ancre de marine et de la cuirasse du sapeur. « Nous ne formons pas de simples peintres, précise le CCH William Marcilly, chef de la filière. Nous développons leur savoir-faire. En sortant d’ici, ils sont capables de proposer une fresque à un client. » Cet engagé volontaire du SMA de 29 ans, également compagnon du devoir, est force de propositions. « Le référentiel de base du domaine peut changer, car le métier évolue et nous devons rester compétitifs Nous travaillons en adaptation à la réalité du terrain, en fonction de ce qui va séduire les futurs patrons. Revêtement textiles muraux, stages en nacelle, moulures, encadrement ou peinture sur bois pour les cases créoles ; nous faisons de la veille industrielle », explique-t-il. QUITTER L’ÎLE Sous la varangue du Papangue, les agents de restauration s’activent pour le dressage de 24 couverts. TIM 253 — AVRIL 2014 VIE DES UNITÉS Découvrir Un volontaire stagiaire nourrit les poissons de la filière aquacole du BSMA. Nous devons nourrir les ombrines selon leur maturité. Nous recevons des alevins de trois mois et 10 grammes qui peuvent mesurer plus de 60 centimètres à l’âge adulte. » CCH Jonathan Gisselbrecht, diplômé d’un master en aquaculture.
Instruction pratique à la filière garçon et serveuse du restaurant au RSMA-R. Ce restaurant pédagogique, du nom du rapace endémique réunionnais, offre une mise en situation réaliste pour le service à l’assiette, les cocktails ou les buffets. Chef de section de la filière garçon et serveur de restaurant, l’adjudant Yannick Bhulabai est fier d’annoncer un taux d’insertion de 100%. Ce Réunionnais de 39 ans, en séjour dans son île natale, connaît bien les restaurateurs locaux. Spécialiste du domaine, il a servi dans les cuisines privées du ministre de la Défense et des différents états-majors parisiens, au cours de sa carrière. Facilitatrice pour l’insertion, son expérience sert aussi d’exemple pour les jeunes volontaires. « Les jeunes Réunionnais appréhendent de quitter leur île, mais c’est parfois nécessaire pour poursuivre une formation en métropole ou trouver un travail. Les stagiaires osent me poser des questions sur les habitudes des « zoreilles 4 », ils veulent savoir s’il y a du riz en métropole, etc. Parfois, nous parlons créole ensemble. À leur départ, je reste en contact avec la majorité d’entre eux. » Ce sousofficier a un but avant de quitter le RSMA  : placer plusieurs de ses jeunes dans les plus grands restaurants de l’île. SAVOIR-ÊTRE À 1 600 mètres d’altitude, Bourg- Murat est la plus haute compagnie permanente de France. Alors que la filière animation loisirs et sport travaille le jeu collectif sur le terrain de basket, les agents de sécurité et de prévention s’exercent à la sécurité incendie et assistance à la personne. L’obtention de ce module permet d’acquérir une carte professionnelle délivrée par la préfecture. Ce titre est obligatoire pour l’insertion. « Nos volontaires ne sont pas des bagarreurs déguisés en agent de sécurité, mais de vrais professionnels, insiste le sergent-chef Fabien Morlet, chef de section. L’encadrement doit se conformer à la législation. Pour rester performants sur le marché de l’emploi et suivre l’évolution de la demande, nous avons intégré de nouvelles spécialités, comme la palpation et les techniques de saisie et d’immobilisation. » La gendarmerie locale 4 Métropolitains. 5 Cf. l’En direct de l’océan Indien. Démontage et remontage de Famas pendant la FMI au BSMA..49 intervient dans la formation pour dispenser des cours sur les gestes et les techniques professionnelles d’interpellation et le maniement du bâton télescopique. « Ce ne sont pas des molosses, mais des jeunes, habiles, qui exercent leur réactivité face à un danger. En fin de formation, ils sont autant capables d’aider une vieille dame à monter l’escalier de l’établissement dont ils assurent la surveillance que d’interpeller un voleur. » Ponctuellement sollicités lors de grands événements tels que le Téléthon ou la Fashion Week, les futurs agents de sécurité se sont déjà illustrés en portant secours à des personnes victimes de malaise. Profitant des infrastructures de l’armée de Terre, tous travaillent leur leadership sur les parcours de groupe du 2 e régiment de parachutistes d’infanterie de marine 5. Techniques d’intervention opérationnelle rapprochée, exercices de nuit avec les maîtres de chiens du groupe cynophile, les savoirfaire de l’armée de Terre sont au cœur de la formation dispensée au SMA et alimentent le savoirêtre propre aux militaires. l TIM 253 — AVRIL 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 72