Terre Information Magazine n°253 avril 2014
Terre Information Magazine n°253 avril 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
MINMS• 42. VIE DES UNITÉS Se former [Engagé volontaire au 13 e RDP] L’ENVOL DES DRAGONS À leur arrivée au 13 e régiment de dragons parachutistes (13 e RDP), les jeunes engagés (initiaux ou ultérieurs) suivent une formation de près d’un an et demi avant de débuter leur parcours dans la spécialité du 13, la recherche aéroportée. Texte  : LTN Maxime SIMONNOT-VIRBEL• Photos  : BCH Jérôme BARDENET/CPIT À la croisée des vignobles du Médoc et des Graves, le camp de Souge, en Gironde. En ce matin de février, parmi les nombreux joggers, un groupe d’une vingtaine de jeunes recrues en treillis. Ils courent depuis une demi-heure déjà et des volutes de sueur se dégagent au-dessus du peloton. Encadrés par l’adjudant Philippe, ces jeunes engagés du 13 e RDP effectuent un parcours naturel. « J’ai différents profils avec moi, explique l’adjudant, en reprenant son souffle. Certains sont des engagés volontaires initiaux, affectés directement au sein du régiment. Les autres, engagés volontaires ultérieurs, ont déjà eu une expérience TIM 253 — AVRIL 2014 d’un à cinq ans dans d’autres régiments, avant de vouloir intégrer les forces spéciales. » FORCE MENTALE Le 13 e RDP est l’un des trois régiments 1 de la brigade des forces spéciales Terre. Expert dans le domaine du renseignement, il en assure le recueil, le traitement et l’analyse puis la diffusion. En sus de l’excellente condition physique et de la rusticité, indispensables pour intégrer les forces spéciales, le métier de renseignement humain demande de nombreuses autres qualités, à commencer par la capacité d’autonomie. Les équipiers de recherche sont chargés d’aller capter l’information à la source et de l’assimiler rapide- 1 Avec le 1er régiment de parachutistes d’infanterie de marine et le 4 e régiment d’hélicoptères de forces spéciales. - -V _i Ffi,•x ment, tout en s’adaptant à des environnements très différents. « Nos « gars » doivent avoir une grande force mentale afin de résister à l’effort, et parfois à la douleur. Le cursus est long et exigeant », continue l’ADJ Philippe. Actuellement, le régiment fait un effort sur le recrutement. Devenir équipier de recherche, spécialiste observateur ou radio nécessite, en effet, près d’un an et demi de formation au sein même du 13 e RDP. Une formation progressive, comme en témoignent ces jeunes engagés croisés sur le parcours naturel. Charly est un ancien du 13 e bataillon de chasseurs alpins pour qui s’enga-.F *'#•i'4'•
La formation est progressive et apporte ce que l’on est venu chercher physiquement et intellectuellement. » Julien, engagé volontaire initial au 13 e RDP. Camp de Souge. De jeunes dragons parachutistes en préparation filière recherche aéroportée, dispensée par l’escadron d’instruction et de formations spécialisées du 13 e RDP. ger dans les forces spéciales était une façon de « changer de voie et de vivre autrement la rusticité du métier de soldat ». Engagé initial depuis cinq mois au régiment, Julien, lui, pense y avoir trouvé « ce [qu’il] est venu chercher physiquement et intellectuellement. » UN AN ET DEMI DE FORMATION Après avoir rempli les critères de sélection, le cursus commence par une formation initiale forces spéciales Terre de 17 semaines, durant laquelle les engagés volontaires passent notamment leur brevet de parachutiste et suivent un stage d’intégration forces spéciales. Suivent trois semaines de préparation à la filière recherche aéroportée, avant d’entamer celle de commando. Cette dernière dure exactement 46 semaines et permet, à l’issue, d’être qualifié radio ou observateur en équipe de recherche, ou encore radio en équipe de transmissions. Au cours des 18 mois de cursus, 50% du temps est passé sur le terrain, et 50% en salle de cours. Laboratoire de langues étrangères, identification de matériels, photographie ou morse, voilà un échantillon des techniques enseignées au sein du 1er escadron d’instruction spécialisée. Une fois leur qualification en poche, les dragons sont immédiatement projetables en mission extérieure. « Nous sommes actuellement engagés dans une dizaine de pays différents, précise le colonel Philippe de Montenon, chef de corps du 13 e RDP. Nous avons été présents sur tous les théâtres d’opération de l’armée française depuis trente ans. L’efficacité de notre travail de recueil et de traitement du renseignement repose sur la qualité de nos hommes. Nous accordons une importance extrême Les cours d’anglais sont obligatoires au 13 e RDP. Chacun pourra se spécialiser en anglais américain ou britanique, voire avec un accent particulier. oo.43 au recrutement, à la formation, et à la gestion du personnel, qui peut dérouler un parcours complet au régiment. Certains y servent depuis plus de trente ans. » CARRIÈRE COMPLÈTE Réparties par spécialité dans quatre escadrons, les 60 équipes de recherche détiennent des savoir-faire bien particuliers en milieux aquatique, montagnard, désertique et en techniques aéroportées. Les hommes qui intègrent le 6 e escadron se spécialisent, eux, dans les transmissions et le traitement du renseignement. Ils assurent l’interface entre les équipes de recherche et les employeurs du régiment, à savoir la direction du renseignement militaire et le commandement des opérations spéciales. l Plus d’informations  : www.recrutement13rdp@ orange.fr ou www.facebook.com/dragons13 Consultez l’album photo sur www.facebook/armeedeterre TIM 253 — AVRIL 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 72