Terre Information Magazine n°253 avril 2014
Terre Information Magazine n°253 avril 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26. ACTUALITÉS En direct Il n’y a pas d’hommes forts, il n’y a que des hommes entraînés. » LCL Jean de Mesmay, chef de corps du DLEM.lll Musique à fond sous un carbet, les ravisseurs enivrés maltraitent leurs prisonniers, à la lueur d’un feu de joie. La surprise est totale. Tout va très vite. Des coups de feu retentissent. Les tirs sont nourris et la section neutralise le plastron. Au cours de l’échange de tirs, un des otages a été blessé. Il est pris en charge sur un brancard de fortune. Une exfiltration discrète commence jusqu’aux Zodiacs, à quelques centaines de mètres, avant de rejoindre le CIAN, à la force des bras. « Il n’y a pas d’hommes forts, il n’y a que des hommes entraînés », déclare, lors de la remise des brevets, le lieutenant-colonel Jean de Mesmay, chef de corps du DLEM. Fier de ses sapeurs de marine, le LTN Bisseriex reconnaît  : « Ce n’est pas un stage commando, mais un stage d’instruction. Certains n’ont pas obtenu le brevet. Cela confirme toute sa valeur. Les jeunes ont appris à se surpasser. Nous voulions faire la mission « Mayotte » et au moins un stage reconnu. Nous avons obtenu l’insigne Légion du DLEM, comme un trophée. C’était important de relever ce défi face aux légionnaires. » l TIM 253 — AVRIL 2014 LE CONTRAT OPS DU DLEM À 400 km des côtes africaines et plus de 1 300 km de l’île de La Réunion, Mayotte reste un point stratégique au cœur du canal du Mozambique. Divisée en deux îles, Mayotte accueille la communauté de Défense et l’aéroport sur Petite-Terre, un caillou de 15 km². Le détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM) constitue une force de souveraineté et de présence qui peut être engagée en armant un groupement tactique, interarmes plus un étatmajor tactique à un délai restreint. Il peut aussi être engagé en force de soutien en déployant une plate-forme logistique susceptible de faciliter l’engagement d’unités extérieures. Le DLEM contribue également à marquer la présence française sur les îles Éparses en fournissant en permanence un détachement sur les îles Glorieuses. Responsable de missions de coopérations militaires internationales, le DLEM projette des détachements d’instruction opérationnelle, au profit des nations voisines. Brancardage de fortune pour évacuer le plastron blessé. Remise du brevet du CIAN par un légionnaire à la fin de l’exercice de synthèse.
.27 LE RÉGIMENT DE LA RÉUNION Seule unité parachutiste implantée outre-mer et depuis son origine, le 2 e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (2 e RPIMa) tient ses quartiers à Pierrefonds, dans le sud de l’île de La Réunion. Il est le pion essentiel de la composante terrestre des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI). L’entraînement des parachutistes est primordial ici. D’une part, l’aérolargage est le moyen le plus rapide pour intervenir avec sac et arme dans cette zone d’action. D’autre part, la livraison par air permet d’assurer un soutien logistique, voire humanitaire, auprès des îles Éparses ou ailleurs si besoin. Pour cela, nous avons la chance de bénéficier des moyens aériens nécessaires », assure le colonel Vincent Alexandre, chef de corps du 2 e RPIMa, tout en s’équipant. Sur l’aérodrome de Pierrefonds, les compagnies se regroupent à l’arrière du Transall. Colonne par un, équipées de casques, Famas et gaines, pour un saut en ouverture automatique (OA), à 300 mètres d’altitude. Sous le hangar en tôle, derniers briefings pour les chuteurs qui s’apprêtent à sauter à 4 000 mètres. Reconnaissables à leur combinaison cam’et leur casque vissé sur la tête, ils embarquent en dernier dans le ventre de l’appareil. Les turbines, assourdissantes, diffusent un souffle chaud sur les parachutistes, en attente sur le tarmac. Quelques minutes de vol plus tard, alors que le Transallapproche de la zone de saut de L’Étang-Salé, les chefs largeurs en liaison radio se coordonnent et donnent leurs ordres. Les sticks se lèvent et accrochent leur sangle à ouverture automatique au câble. Ouverture des portes latérales. Une sirène retentit, le voyant rouge passe au vert. C’est le signal. Les parachutistes s’élancent dans le vide à un rythme effréné. À 4 000 mètres, c’est au tour du groupe de commandos parachutistes de préparer sa sortie. La tranche arrière s’ouvre. Lestés de sacs de plus de 40 kg, ils ont augmenté leur capacité d’emport avec deux caisses de 100 kg chacune.lll Exercice de livraison par air effectué par le 2 e RPIMa. TIM 253 — AVRIL 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 72