Terre Information Magazine n°253 avril 2014
Terre Information Magazine n°253 avril 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24. ACTUALITÉS En direct L’AGUERRISSEMENT SOUS LES TROPIQUES Mayotte  : 101 e département français. Sur Petite-Terre, un détachement d’une centaine de légionnaires participe au contrat opérationnel des forces armées prépositionnées dans la zone sud de l’océan Indien, avec le soutien des compagnies en mission de courte durée. TIM 253 — AVRIL 2014 L’adjudent Menaim Moussa fait une démonstration aux légionnaires avant leur passage sur le parcours d’obstacles. J’appuie et je bloque avec l’épaule ! Ensuite, je me mets debout, je cherche un point fixe et je saute le plus loin possible », commente l’instructeur à l’accent chuintant des Hispaniques, tout en franchissant l’obstacle du parcours nautique. Surgissant de l’eau, il poursuit  : « Attention ! À aucun moment, on ne saute la tête en avant ! » Il est 7 h 00. Sur le lagon, en contre-bas du Rocher 1, une dizaine de légionnaires, embarquée sur le Zodiac du centre d’instruction et d’aguerrissement nautique (CIAN), suit attentivement les explications de l’adjudant Monaim Moussa, chef du CIAN. Homologué par le commandement des forces terrestres en 2008, ce parcours nautique comprend huit obstacles répar- 1 Nom donné au quartier qui héberge les états-majors civils et militaires. 2 Qui signifie « Allez, allez ! » en russe.
tis sur une centaine de mètres linéaires. Fin de la démonstration. Dos ronds et bras croisés sur la poitrine, les stagiaires se jettent à l’eau, en largage dynamique, depuis le canot lancé à vive allure. « Elle est comment ? », demande un des deux plongeurs qui assurent la sécurité. « Salée, chef », répond un légionnaire, dans un souffle. « Da vaï ! Da vaï ! Da vaï 2 ! Legio Patria, no stress ! » Les encouragements de l’instructeur résonnent dans le lagon, alors que les stagiaires se lancent dans le parcours de groupe, Famas et musette lestée dans le dos. Dessus-dessous, filet d’apnée, échelle de rail, plan incliné, les obstacles s’enchaînent jusqu’à la petite plage. « Allez, on s’entraide, vocifère l’adjudant Moussa. Ce parcours fait partie de notre entraînement classique, mais c’est aussi une activité que nous proposons aux compagnies en mission de courte durée », précise-t-il, pendant que les hommes sortent de l’eau. Fin de l’exercice. Bilan, un treillis arraché et une séance musclée. Du cœur de Petite Terre, les sapeurs du 6 e RG rejoignent le camp en franchissant la rivière la rivière Kwalé. Un légionnaire sur le parcours nautique..25 SCÉNARIO BIEN HUILÉ Armée par le 6 e régiment du génie, la compagnie en MCD du moment profite de son séjour pour s’aguerrir en milieu tropical. En fin de stage, un exercice de synthèse de 72 heures évalue les soldats. Un scénario bien « huilé » est joué. Un cyclone a touché l’île. Les liaisons radio ou par barge avec Grande-Terre sont coupées et des groupes clandestins pillent les maisons. À la demande du préfet et avec l’accord des FAZSOI, une section va installer des relais radio sur les points hauts de l’île et rétablir la communication. Largués à 2,5 km des côtes, les sapeurs s’infiltrent de nuit en palmant, sécurisent la plage et rejoignent Mlima Bénara, sommet de l’île culminant à 660 mètres. À leur retour, ils passent par la caserne de gendarmerie, symbolisée par le camp de la Légion de Kwalé, où une série d’incidents les attend. Les stagiaires partent en autonomie complète et sont ravitaillés par des partisans sur le terrain. « Le CIAN est leader sur cet exercice. Un instructeur du centre accompagne en permanence les sections, pour les évaluer », insiste le chef de bataillon Loïc Poudret, chef du bureau opérations et instruction du DLEM. « En l’absence de conflit, le CIAN représente la plus forte activité de DLEM. Chaque unité suit deux semaines de stage d’aguerrissement, orienté sur le milieu lagunaire. Les compagnies ne viennent pas à Mayotte uniquement pour monter la garde. Nous proposons des stages denses et difficiles, avec peu de temps de récupération. Évoluer en milieu marin n’est pas naturel, pour nous, bipèdes », plaisante-t-il. TROPHÉE Le lieutenant Christophe Bisseriex est en pleine évaluation. Avec sa section, il a parcouru plus de 25 km en 48 heures sur Grande-Terre et près de 1000 mètres de dénivelé positif. Avec la moiteur de la forêt tropicale et la pluie abondante, les traits sont tirés sous le camouflage tactique et les treillis sont humides. « Avec la section, nous avons fait cinq séances de sport par jour pour nous préparer à cette exercice de synthèse, mais l’ascension du Mont Combani nous a mis sur les genoux. Avec un dénivelé positif de 300 mètres sur moins d’un kilomètre, ses sentiers boueux et glissants, il nous a fallu 3 heures pour parcourir 5 kilomètres », confie-t-il à mi-voix. À quelques mètres, ses hommes viennent de traverser le fleuve qui ceinture le camp de Kwalé. Postés, ils observent les gendarmes pris en otage et attendent le signal pour intervenir.lll TIM 252 — MARS 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 72