Terre Information Magazine n°253 avril 2014
Terre Information Magazine n°253 avril 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
tly:00 No'• N.'%:•:•:  : • I A 20. e Is 610 ACTUALITÉS Panorama [Course relais par équipe] LA MÉMOIRE PAR L’ACTION Elle compte 105 sous-lieutenants dont 94 Français. Parmi eux, 37 ont servi en Afghanistan comme sous-officiers. Ils suivent• actuellement le dernier semestre de leur scolarité d’officiers-élèves. Ils quitteront les ESCC en juillet prochain. Ils laissent une trace durable à la mémoire de nos camarades morts au combat en Afghanistan.ie• 6..41, -6.•.• Le 1er mars 2014, aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan (ESCC), s’est déroulée une course-relais, par équipes de cinq, baptisée « 89 kilomètres pour ceux d’Afghanistan ». L’initiative revient à la promotion Ceux d’Afghanistan de la 1 re brigade de l’École militaire interarmes (EMIA). Texte  : CNE Frédéric SCHERRER/CPIT• Photos  : Hervé LE BONNIEC/CPIT La course-relais avait pour objectif de collecter des fonds au profit de Terre Fraternité et d’ériger une stèle de mémoire au sein des écoles de Saint-Cyr Coëquidan. 1 Terre Fraternité a été créée en 2005 pour contribuer à l’accompagnement des blessés, de leurs proches, des familles des morts en service de l’armée de Terre. Cette association répond à toute demande qui lui parvient, notamment quand elle est relayée par la CABAT. www.terre-fraternite.fr Plus que le classement final, c’est l’état d’esprit solidaire et engagé qui a défini le mieux cette journée solennelle. Cent trente-cinq équipes, issues du monde civil comme du ministère de la Défense, sont venues de toute la France pour participer à cette manifestation. Sur le relais, les coureurs entouraient les blessés LA PROMOTION CEUX D’AFGHANISTAN TIM 253 — AVRIL 2014 et les familles de soldats morts au combat en Afghanistan. « L’enchaînement de ces boucles de deux kilomètres nous rappelle les longues années d’engagement des troupes en Afghanistan et la douleur lancinante que provoque l’absence de ces hommes. Il fallait peut-être passer par cette épreuve physique pour comprendre un peu ce qu’endurent les familles et nos nombreux blessés », analyse le sous-lieutenant Yannde Martrin-Donos, président de la promotion Ceux d’Afghanistan. UNE STÈLE EN HOMMAGE La promotion a été témoin d’un formidable élan de générosité. Les fonds recueillis ont permis d’ériger une stèle en hommage aux 89 soldats français, morts au combat au cours de l’opération PAMIR. L’inauguration, en présence des coureurs et des associations d’anciens combattants, a donné lieu à une cérémonie présidée par le général Antoine Windeck, commandant les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et de la base de Défense de Vannes-Coëtquidan. À cette occasion, le sous-lieutenant Stéphane Engrand de la 1 re brigade de l’EMIA a reçu la croix de la Valeur militaire pour son action au combat en Afghanistan, en 2010. L’événement a aussi permis à la promotion de remettre un chèque de 15 000 euros à l’association Terre Fraternité 1. Cette somme a été récoltée grâce aux inscriptions des participants au relais et aux nombreux donateurs mobilisés depuis plusieurs mois. Reconnue pour son investissement et le succès de l’événement, l’EMIA a reçu le prix de l’association Terre Fraternité. l
[Journée nationale du réserviste] UNE RÉSERVE DE TALENTS Lieutenant de réserve et docteur en histoire contemporaine, Christophe Lafaye était, jusqu’au mois de janvier, l’officier traditions du 19 e régiment du génie (19 e RG). Bientôt chef de section de réserve opérationnelle, ses liens avec l’armée de Terre sont inscrits dans un rapport « gagnant - gagnant ». Texte  : CNE Éloïse ROSSI• Photo  : LTN Nicolas QUERCI/19 e RG Incorporé dans le dernier contingent d’appelés en 1999, Christophe Lafaye effectue son service militaire à Aubagne au 1er régiment étranger. À l’époque, étudiant en histoire, il se distingue par une étude sur Dien Bien Phu 1, qu’il dépose au musée de la Légion étrangère. De retour à la vie civile, il travaille dans le milieu culturel mais est vite rattrapé par le virus de l’histoire. « Grâce à un ami, je suis entré en contact avec le 19 e RG qui m’a proposé le poste d’officier traditions, dans le cadre de la réserve », raconte-til. Fonction qu’il occupe durant trois ans, au cours desquels il effectue, notamment, un important travail de recherche sur le sapeur-mineur Jean Ygon, qui se distingua lors de la reprise du fort de Douaumont, en 1916. « Suite à cette étude, le sapeur Ygon a été choisi comme parrain de promotion 2014, du centre de formation initiale des militaires du rang de la 7 e brigade blindée », ajoute le lieutenant, avec un brin d’émotion. Profitant de sa position, l’officier se lance également dans un projet d’envergure  : une thèse intitulée L’emploi du génie en Afghanistan. Adaptation d’une arme en situation de contre-insurrection (2001-2012). Hommes, matériels, emploi. L’institut d’études politiques d’Aix-en-Provence l’oriente vers le lieutenant-colonel Rémy Porte, seul militaire d’active habilité à diriger une recherche en histoire, qui devient son directeur de thèse. « Tout au long de mon parcours, l’armée de Terre a nourri mon travail de chercheur et, réciproquement, j’ai mis mes Le lieutenant de réserve et docteur en histoire contemporaine, Christophe Lafaye, en séance d’instruction sur le tir. résultats à sa disposition, reconnaît-il avec franchise. Grâce à la réserve et l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire qui m’a apporté une aide financière, après deux ans de travail intensif, je ressors de cette épreuve avec la mention maximale 2. Je suis fier d’avoir pu mettre en lumière les actions des femmes et des hommes de l’arme du génie, qui m’ont fait confiance en témoignant de leurs expériences afghanes. » AVENTURE COLLECTIVE Composée de volontaires, la réserve militaire reste le complément indispensable de l’armée d’active. Les hommes et les femmes qui y participent, quel que soit leur statut (salarié, agent de la fonction publique, artisan, profession libérale…), se situent à la charnière de la société civile et des armées et matérialisent, par leur engagement, la participation effective des citoyens à la défense du pays. Cette aventure collective faite de rencontres et d’échanges, offre un enrichissement mutuel au contact des autres. « J’ai beaucoup de reconnaissance envers l’institution militaire. Elle cultive des valeurs positives. C’est ce que je cherchais dans ma vie professionnelle  : solidarité, franchise, objectif commun, etc. Je les ai retrouvées dans mon contrat de réserve », témoigne le LTN (R) Lafaye. De leur côté, au fil des années, opérationnels ou citoyens, les réservistes sont devenus les acteurs incontournables de la diffusion de l’esprit de Défense et du renforcement du lien armée-Nation.l.21 L’armée de Terre a nourri mon travail de chercheur et, réciproquement, j’ai mis mes résultats à sa disposition » LTN (R) Christophe Lafaye. 1 Le III/13 e DBLE en Indochine de septembre 1953 à mars 1954  : disparition d’un bataillon d’élite. Université de Bordeaux III, juin 1999. 2 Le LTN (R) Lafaye a obtenu la mention « très honorable avec les félicitations du jury et l’autorisation de publication immédiate ». TIM 253 — AVRIL 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 253 avril 2014 Page 72