Terre Information Magazine n°252 mars 2014
Terre Information Magazine n°252 mars 2014
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°252 de mars 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,1 Mo

  • Dans ce numéro : République centrafricaine... un niveau de sécurité minimal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
52. VIE DES UNITÉS Se souvenir [Glières -1944] TIM 252 — MARS 2014 LTN Théodose Morel, « Tom » (à gauche) et CNE Maurice Anjot, « Bayart » (à droite), les commandants successifs du maquis des Glières, tous deux morts pour la France. PAROLES DE MAQUISARDS En février-mars 1944, sur le plateau des Glières en Haute-Savoie, plusieurs centaines de maquisards 1, commandés par des officiers et sous-officiers du 27 e bataillon de chasseurs alpins, ont été les premiers – et ce depuis 1940 – à affronter l’occupant et les forces de répression, en unité constituée. Texte  : Bernard EDINGER• Photos  : Association des Glières/photos Raymond PERRILLAT Dans la neige à mimollet, sans moyen de communication entre les sections, et nos chalets ayant été brûlés par l’aviation allemande, c’était très dur. Mais nous avions repoussé les attaques de la Milice. Ce que nous voulions, c’était sortir la France de son esclavage », se souvient Jean Carraz, un rescapé des combats des Glières. Âgé de 21 ans, il était un des 800 000 jeunes Français appelés en 1943- 1944, par le gouvernement de Vichy, pour aller travailler en Allemagne, dans le cadre du Service du travail obligatoire (STO). Comme lui, environ 200 000 d’entre eux avaient refusé de se soumettre et se cachaient, généralement dans les campagnes et les montagnes. Désignés comme « réfractaires », ils étaient pourchassés par la police française.
« En février 1944, je faisais partie d’un maquis au-dessus de Thônes, à une trentaine de kilomètres du plateau des Glières. Le lieutenant Joubert 2 nous expliqua que nous devions monter aux Glières, à 1 400 mètres d’altitude, pour réceptionner des parachutages d’armes anglaises dont nous avions besoin, raconte Jean Carraz. Nous étions plusieurs centaines venant des maquis de toute la région. Mais presque aucun d’entre nous n’avait d’expérience militaire, car le service militaire avait été aboli par le régime de Vichy. En dehors des cadres, seule une quarantaine d’Espagnols républicains réfugiés en France savait combattre. » VIVRE LIBRE OU MOURIR « L’ensemble était commandé par le lieutenant Théodose Morel, dit ʺTom, un meneur d’hommes fantastique, très strict, mais très attentif aux autres », se souvient l’ancien maquisard. Âgé de 28 ans, ancien instructeur à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, le lieutenant Morel avait été décoré de la Légion d’honneur à titre exceptionnel en 1940. Il donna son inspiration au bataillon des Glières dont la devise était « Vivre libre ou mourir ». Les groupes mobiles de réserve (GMR), unités paramilitaires de Vichy, et la Milice, les ultras de la collaboration, attaquèrent le plateau plusieurs fois, dès février 1944, mais furent repoussés. Le 9 mars, le LTN Morel mena un commando dans la vallée pour investir un hôtel abritant le P.C. des GMR. L’ennemi fut capturé mais leur chef, le commandant Lefebvre, qui avait dissimulé une arme sur lui, tua Tom d’une balle en plein cœur avant d’être lui-même abattu. « J’étais présent quand c’est arrivé, raconte Julien Helfgott. Nous sommes remontés avec le corps de Tom, porté par quatre Espagnols, de nuit dans la montagne. Il y avait là quelque chose d’épique. » Ce membre du commando, âgé de 22 ans, était entré dans la clandestinité en 1942 lorsque son père, sa mère et trois jeunes cousines furent arrêtés, déportés et assassinés au camp de concentration d’Auschwitz, parce qu’ils étaient juifs. DEVOIR NATIONAL Tom fut remplacé par le capitaine Maurice Anjot, 39 ans, adjoint régional au chef de l’Armée secrète. En montant aux Glières, il laissa une lettre à sa femme, lui disant  : « Nombreux sont ceux qui, par des raisonnements plus ou moins faux et lâches, se détournent du devoir national. En tant qu’officier, je ne puis le faire. » Le plateau fut alors investi par la 157 e division de la Wehrmacht et par la Milice. La météo favorable permit à l’aviation de détruire les chalets et pilonner les positions. Le 26 mars, les Allemands lancèrent les préliminaires de l’attaque. Dans la nuit, face à la disproportion des forces, le capitaine Anjot donna l’ordre de dispersion. Il fut tué le lendemain avec cinq maquisards. « Je suis parti avec les lieutenants Jourdan, Bastian et Lalande. Nous sommes tombés dans une embuscade montée par la Milice », explique Monsieur Helfgott. Le lieutenant Pierre Bastian fut capturé, torturé par la Gestapo et la Milice, puis fusillé le 28 avril. Le lieutenant Jacques Lalande fut torturé à mort par la Milice. Julien Helfgott, avec neuf autres rescapés des Glières, fut capturé puis condamné à mort le 4 mai par un tribunal de la Milice. Cinq d’entre eux furent fusillés le jour même, dont l’adjudant Louis Conte du 27 e BCA. M. Helfgott eut plus de chance et resta dans une cellule de condamné à mort pendant trois mois jusqu’à sa libération par la Résistance. La radio de Londres rapporta amplement les événements des Glières, qui furent connus de la France entière dans les semaines précédant le débarquement de Normandie. Cent vingt-neuf Entraînement des maquisards aux Glières..53 maquisards y laissèrent la vie. Le 1er août, à Glières, en plein jour, 3 000 hommes furent rassemblés pour y accueillir un parachutage massif d’armes. Le 19 août, 3 500 Allemands capitulèrent devant la Résistance. « La Haute-Savoie est le seul département français à s’être libéré par lui-même. Nous avons reformé le 27 e bataillon de chasseurs alpins et sommes partis, ensuite, nous battre sur le front des Alpes », conclut avec émotion Jean Carraz. l 1 Ils seront au total 460 fin mars 1944. 2 Ce futur colonel, de son vrai nom Jourdan est le seul des six officiers d’active présents à avoir survécu aux combats. TIM 252 — MARS 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 252 mars 2014 Page 72