Terre Information Magazine n°251 février 2014
Terre Information Magazine n°251 février 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
10. tim 251 — dossier — FÉVRIER 2014 DOSSIER LES APPUIS [Appui à l’engagement] Un train d’avance La fonction appui à l’engagement désigne les appuis spécifiques destinés à faciliter les mouvements, en amont et en aval, mais aussi lors de la phase décisive de la manœuvre. Appartenant à l’arme du train, les escadrons de circulation routière et ceux de transport de blindés en sont les principaux acteurs. L’appui à l’engagement regroupe les capacités qui vont faciliter l’action des autres fonctions opérationnelles en favorisant la circulation des troupes et le déplacement des blindés. Ces actions interviennent aussi bien au cours de la montée en puissance de la force que durant les phases tactiques », indique le colonel Paul Gèze dans le numéro 25 de la revue Doctrine Tactique de septembre 2012. Acteurs principaux, les escadrons de circulation routière et de transport de blindés sont à la charnière entre les combattants et leur logistique opérationnelle. Ces unités, mobiles et relativement autonomes, interviennent au cœur des opérations. Brassard vert et blanc Brassard vert et blanc comme signe distinctif, les circulateurs sont responsables de l’appui mouvement. Ils interviennent lors de la préparation à la projection et du déploiement de la force en opération. « En janvier 2013, pour l’opération SERVAL, les unités projetées se sont rassemblées dans la zone de regroupement et d’attente (ZRA) de Miramas, reliée aux platesformes d’embarquement d’Istres et de Toulon. Les escadrons des 503 e et 516 e régiments du train les ont accueillies, les regroupant et les orientant à l’entrée de l’entonnoir », précise le lieutenant-colonel Thierry Rouxel, chef de section au bureau soutien environnement opérationnel du CDEF. Projetées par voie aérienne ou maritime, les unités sont réceptionnées par les escadrons de circulation routière à leur débarquement, puis acheminées sur leur lieu de déploiement. Il en est de même pour leur retour en France. Si la mission majeure des escadrons de circulation routière est bien de guider et d’appuyer les Les escadrons de circulation routière et de transport de blindés sont à la charnière entre les combattants et leur logistique opérationnelle. » 13 À savoir les 503e, 511 e et 516 e RT. 14 Ligne fixée pour coordonner le départ des éléments d’attaque. Source TTA 106. 15 Accident nucléaire civil par exemple. unités, ils remplissent aussi deux autres fonctions capitales. D’une part, ils renseignent sur les activités rencontrées le long des itinéraires empruntés  : situation dans la zone, activités amies ou ennemies, mouvements tactiques et logistiques et mouvements de foule. D’autre part, ils escortent et assurent la protection des convois logistiques en toutes circonstances. Ces unités sont numérisées et formées à l’intervention en zone urbaine, en milieu désertique, par héliportage ou par voie amphibie. Sur le territoire national, les unités d’appui mouvement peuvent également intervenir en cas de crise majeure, aux côtés des autres moyens de sécurité. Elles peuvent recevoir des missions spécifiques de maîtrise des mouvements suite à une catastrophe naturelle par exemple, ou à l’occasion d’activités et de prestations de grande envergure, comme le défilé du 14 Juillet à Paris. Économiser le potentiel Trois régiments du train 13 sont dotés d’escadrons de transport de blindés. Ces unités acheminent les véhicules des régiments de mêlée, du génie ou d’artillerie sur les théâtres. Elles permettent ainsi de préserver la ressource et d’économiser le potentiel technique et humain. Ces escadrons appuient en priorité la mobilité stratégique et opérative des blindés. Ils sont en mesure de garantir une réarticulation tactique rapide du dispositif. Inversement, les escadrons de porte-engins blindés sont aussi chargés de l’évacuation de véhicules endommagés, en panne, détruits ou capturés à l’ennemi. Dans ce cadre, ils sont amenés à se rapprocher au plus près des lignes de contact ou de débouché 14. Ces régiments, souvent exposés aux embuscades et aux engins explosifs improvisés, agissent ainsi au plus près des opérations. l
Arrivée à Gao d’un convoi exceptionnel du bataillon logistique « Croix du sud », composé de 105 véhicules ayant pour but de ravitailler en vivres, matériels et véhicules, la plate-forme opérationnelle Désert. focus Sans contamination « Il a été décidé d’intégrer la composante nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC) à cette fonction opérationnelle (des appuis) pour insister sur l’importance que revêt l’idée de protection dans la préparation à l’engagement », rappelle le COL Gèze dans le numéro 25 de la revue Doctrine Tactique, de septembre 2012. Le NRBC est donc une des composantes de l’appui à l’engagement qui contribue à la protection de la force. Le champ de ses missions s’étend à la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive. Il apporte une aide aux populations sur un théâtre, dans la mesure des capacités et des efforts consentis, ou sur le territoire national lors de catastrophes technologiques 15. Son action vient alors en appui des moyens civils de première intervention. La particularité de la menace NRBC est liée à la prolifération des armes de destruction massive et à la diversité des modes opératoires auxquels peuvent recourir de nombreux agresseurs. Cette menace, permanente, concerne les forces stationnées sur le territoire national, prépositionnées ou déployées en OPEX. La France maintient sa capacité opérationnelle en participant aux grands exercices internationaux, notamment au Canada ou dans d’autres pays d’Europe centrale, membres de l’OTAN, qui offrent une véritable opportunité d’entraînement grâce à l’utilisation de.11 Décontamination d’un véhicule blindé léger du 1er régiment de chasseurs par le personnel du 2 e régiment de dragons, suite à une simulation de tir d’artillerie d’obus chimiques lors de l’exercice GULF FALCON 2013 au Qatar. produits radiologiques, biologiques et chimiques réels. Depuis janvier 2014, et dans le cadre de la prise d’alerte NRF-14 (Nato Response Force), les militaires du 2 e régiment de dragons arment la quasi-totalité de la composante NRBC. tim 251 — dossier — FÉVRIER 2014 i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 72