Terre Information Magazine n°251 février 2014
Terre Information Magazine n°251 février 2014

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
08. Le FT 04 sur les fondamentaux de la manœuvre interarmes donne la définition suivante  : « ensemble des appuis feux délivrés par des armes à trajectoires non tendues au profit d’une force terrestre, les feux indirects produisent des effets sélectifs sur l’adversaire dans le cadre de la préparation ou de la conduite d’une manœuvre ». tim 251 — dossier — FÉVRIER 2014 DOSSIER LES APPUIS 2. les feux indirects Les feux indirects impliquent que la personne qui désigne la cible soit différente de celle qui tire. C’est un appui interarmées dont l’emploi est soumis à la décision du chef tactique. En opération, la chaîne artillerie, garante de l’intégration des appuis feux dans la manœuvre tactique, est présente à chaque niveau de commandement pour en coordonner l’emploi, notamment dans la 3 e dimension (3D). Au poste de commandement de la brigade, ce rôle est assuré par une cellule « appuis 3D ». Un détachement de liaison, d’observation et de coordination (DLOC) est inséré dans chaque GTIA. À sa tête, le coordonnateur des focus 4 Canon tracté de 155 mm modèle F1. 5 Canon automoteur de 155 mm modèle F1. 6 Camion équipé d’un système d’artillerie. 7 Lire l’article sur le LRU, dans ce numéro, à la rubrique Innover. 8 Automatisation des tirs et des liaisons de l’artillerie sol-sol. 9 Sol-Air Moyenne Portée Terrestre (SAMP-T). La défense surface-air (DSA) La défense surface-air agit dans le cadre de la défense aérienne, en coordination avec les moyens interarmées et interalliés. Sous l’autorité du commandant de la force, l’Air Defence Commander suit les mouvements aériens dans la zone des combats et centralise l’engagement des feux antiaériens. Située au niveau interarmées, cette autorité coordonne le tir des frégates de défense aérienne de la marine, des aéronefs et unités solair 9 de l’armée de l’air, et des Mistral 10 de l’armée de Terre. « Le maillon clef de la DSA réside dans la coordination des feux. Au cœur de l’engagement sol-air, le centre de management de la Défense dans la 3 e dimension (CMD3D) est relié à tous les organes de défense aérienne et participe à la coordination des intervenants 3D », souligne le lieutenant-colonel Arnaud Lambolez, officier traitant 3D à l’état-major de l’armée de Terre. Équipé de la liaison 16 11, le CMD3D est relié aux radars des trois composantes afin de disposer de la situation aérienne locale la plus établie. Centre de coordination « haut » du système Martha 12, il est en liaison avec les pièces Mistral et les autres moyens sol-air déployés dans sa zone. Chaque brigade dispose d’une batterie sol-air à trois sections, chacune dotée actuellement de six pièces et d’un radar. Si, en Afghanistan ou au Mali, l’absence de menace aérienne n’a pas nécessité d’employer des moyens feux DSA, ils sont en permanence déployés à Djibouti, au Liban et en Guyane pour la protection du centre spatial de Kourou, avec les frégates de la marine qui complètent le dispositif. appuis feux (CAF) est responsable de l’intégration des appuis feux des trois armées au profit du chef du GTIA et le choix des moyens pour traiter un objectif est dicté par l’efficacité opérationnelle et l’effet à obtenir. Au niveau unité élémentaire, une équipe d’observation et de coordination (EOC) est insérée dans chaque sous-groupement tactique interarmes (SGTIA). Au sein des sections, des observateurs d’artillerie sont responsables de la mise en œuvre des appuis feux interarmées. Au contact, et selon leurs qualifications, ils sont en mesure de faire délivrer des feux sol-sol, navals ou aériens. L’appui feu naval est employé dans le cadre des opérations amphibies ou des actions en zone littorale, avec des canons d’une portée de 17 km. gestion 3D Les appuis feux aériens de l’armée de l’air ou de l’aéronavale sont mis en œuvre par des observateurs qualifiés FAC. Cette appellation OTAN, pour Forward Air Controller, désigne les contrôleurs Poste de tir MISTRAL au Liban. i
aériens avancés qui coordonnent l’emploi des aéronefs et de leurs feux sur la zone de combat, à proximité des unités amies. Dans l’armée de Terre, c’est l’artillerie sol-sol qui incarne la fonction appui feu. Pour produire un Les moyens sont principalement répartis entre la brigade et les GTIA et employés en fonction des besoins. » LCL Jean-Marie Delion, CDEF 10 Missile transportable antiaérien léger  : système d’arme sol-air à très courte portée. 11 Liaison de données tactiques standard de l’OTAN pour la coordination 3D et l’établissement d’une situation tactique temps réel exhaustive. 12 Maillage des radars tactiques pour la lutte contre les hélicoptères et aéronefs à voilure fixe..09 Tir des pièces de mortier de 120 mm du 11 e RAMa pendant l’exercice de tir d’artillerie ORAGE D’ACIER à Djibouti. effet sur le terrain, celle-ci dispose d’un panel de moyens, employés selon l’effet à obtenir  : éclairement, aveuglement, neutralisation, destruction, etc. « Les moyens sont répartis entre la brigade et les GTIA en fonction des besoins », précise le lieutenant-colonel Jean-Marie Delion, officier traitant feux 3D du CDEF. Ces trois types de moyens sont  : le mortier de 120 mm avec une portée de 8 km, les canons de 155 mm du TRF1 4 et de l’AUF1 5 d’une portée de 28 km ou encore celui du Caesar 6 d’une portée de 38 km, et enfin, le lance-roquettes unitaire (LRU). Ce nouvel équipement, avec une portée d’environ 70 km et une précision métrique, sera livré courant 2014 7. La coordination est indispensable pour la gestion des feux et des intervenants 3D dans la zone d’action. L’organisation de l’espace aérien répond à la double obligation de conserver la liberté d’emploi de tous les moyens feux tout en assurant la sécurité des vecteurs évoluant dans la 3D. « Si un hélicoptère de manœuvre intervient pour une évacuation sanitaire et l’extraction d’un blessé, le CAF ou les EOC interdisent temporairement tout tir indirect, souligne le LCL Delion. Il y a un responsable de la gestion de la 3D à chaque niveau. » Grâce à ATLAS 8, réseau propre aux feux sol-sol, chaque niveau de responsabilités de la chaîne artillerie suit les opérations en temps réel. Ce système permet de faire remonter les informations et comptes rendus d’un observateur sur la ligne de contact à la brigade en moins de 30 secondes. Les capteurs participent ainsi pleinement au renseignement. l tim 251 — dossier — FÉVRIER 2014



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 1Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 251 février 2014 Page 72