Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°249 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : 72 heures chrono... rallye peloton du 1er RHP.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
.5 i y.' ; 's• s• 4 iL,.•"y'çL"M1..k4} V.}.'. 55 }'L..1. i 48. y +.. ■■ - 4 } 4.. { {.• ; M1•...i. ! ii ÿ VIE DES UNITÉS Exercer L’ADJ Damien du détachement de la DPSD en Afghanistan, spécialisé dans la contreingérence (CI) sur le territoire, vient rendre visite au colonel afghan responsable de la CI pour les recrues de l’ANA (armée nationale afghane). `. [Inspecteur de la DPSD] Ey " I• `'4• i }'. F1• f T r'. t• f'MISSION CONTRE-INGÉRENCE tIF L 4. 4'. 4. Les inspecteurs de la direction pour la protection et la sécurité de la Défense (DPSD) sont présents sur tous les théâtres d’opération. En Afghanistan, la particularité de ces spécialistes, outre d’assurer la protection des troupes françaises, est d’enseigner aux Afghans comment se prémunir contre les infiltrations des insurgés. Texte  : CNE Thomas DIJOL• Photos  : ADC Jean-Raphael DRAHI TIM 249 — NOVEMBRE 2013•.%,• yk', ILL• ti.-. li, + 44{.• f'{•'+.rfi.,• rya 1.'. 11. D étecter les vulnérabilités, recueillir et analyser le renseignement puis le diffuser pour protéger la force. » C’est ainsi que le lieutenant-colonel Philippe, chef du détachement de contreingérence, résume les missions parfois complexes de la DPSD en Afghanistan. Dans le dispositif en place, les inspecteurs 1 de sécurité de la Défense (ISD) sont des capteurs opérationnels et des formateurs. L’adjudant Damien et l’adjudant-chef Philippe interviennent aussi en tant que mentors, pour aider les Afghans à se prémunir contre des tentatives d’infiltration des forces de sécurité par les insurgés. Si le contenu précis des entretiens avec leurs interlocuteurs afghans doit rester secret, les deux militaires acceptent, sans filtre, d’évoquer la teneur de leurs missions quotidiennes. « Nous devons d’abord entretenir un réseau », déclare simplement f• y *,'f+ y• ! "M1 + f'l’adjudant Damien. Cela implique d’aller à la rencontre des Afghans à qui ils portent conseil, ou auprès desquels ils collectent des informations décisives pour la protection de la force. Les deux sous-officiers ont des correspondants partout où les soldats français sont présents de façon permanente ou non. « Nous auditons la sécurité des lieux et traitons avec nos homologues en cas de problème », précise l’adjudant-chef Philippe. VULNÉRABLES Depuis que les « greens on blue 2 » sont devenus une des principales menaces du théâtre, la DPSD a mis en place un dispositif efficient de « mentorat » de contre-ingérence. Les inspecteurs conseillent des Afghans, identifiés comme étant des relais. « Le but est leur de permettre de démasquer ceux qui, dans leurs rangs, seraient une menace à la fois pour les soldats de la coalition, mais aussi pour les forces de sécurité locales », Cr. J T•.fi y {... t
« C’est un travail qui demande évidemment de la curiosité et de l’adaptation, mais nous devons aussi faire preuve d’empathie. Il faut surtout savoir écouter et orienter le propos », adjudant-chef Philippe. explique l’adjudant-chef Philippe. Le contact est primordial avec tous ces interlocuteurs, afghans et alliés. Pas question de traiter par mail ou au téléphone, il faut se voir. Les ISD doivent donc constamment « sortir » pour maintenir le lien. « Les déplacements sont des moments où nous sommes vulnérables. Alors, nous essayons de nous fondre dans la masse et luttons contre les habitudes », insiste l’adjudant Damien. Ce jourlà, ils se rendent dans une emprise de l’armée nationale afghane (ANA) pour rencontrer un officier chargé de la contre-ingérence. « Les Français sont très utiles pour nous, déclare tout naturellement ce lieutenant-colonel de l’ANA. Outre leur rôle de mentors, ils nous expliquent comment nous pourrions nous protéger ; ils nous conseillent aussi dans l’acquisition de l’équipement », explique-t-il. L’activité essentielle des ISD passe par des entretiens parfois informels et qu’ils recoupent entre eux. Cette mission nécessite une bonne connaissance du théâtre, de son histoire récente, de la culture, des coutumes mais aussi de l’opération et de ses évolutions. « C’est un travail qui demande évidemment de la curiosité et de l’adaptation, mais nous devons aussi faire preuve d’empathie. Il faut surtout savoir écouter et orienter le propos », analyse l’adjudantchef Philippe. « La plupart des inspecteurs ont également un vécu opérationnel qui leur donne la bonne échelle d’analyse des problématiques rencontrées », ajoute l’adjudant Damien. Le métier d’ISD est un métier exigeant. En opération extérieure, la menace est multiforme. Les inspecteurs doivent constamment s’adapter pour protéger efficacement les soldats français en mission. l 1 Les inspecteurs de la DPSD sont tous sous-officiers. 2 Le phénomène fait référence à la symbologie tactique où nous sommes représentés par les bleus et les verts seraient les amis. L’ADJ Damien, de l’équipe contre-ingérence du détachement de la DPSD en Afghanistan, s’entretient avec le lieutenant-colonel Ahmad, responsable de la contre-ingérence pour les recrues de l’armée afghane. L’ADC Philippe et l’ADJ Damien du détachement de la DPSD en Afghanistan en déplacement dans Kaboul. VOUS ÊTES INTÉRESSÉS PAR UN PARCOURS À LA DPSD ?.49 SOUS-OFFICIERS Soit passer le concours d’inspecteur de sécurité de la défense (ISD) et suivre une formation (phase théorique et mise en situation) de plusieurs mois au sein d’une promotion, sanctionnée par des épreuves finales. Soit faire acte de candidature pour servir comme exploitant du renseignement, comme analyste, ou dans d’autres spécialités (SSI, RH, SIC, etc.). OFFICIER Des postes d’officiers sont à pourvoir dans les spécialités de la recherche, de l’exploitation, de la protection, du contrôle, de la cyberdéfense, etc. En fonction du diplôme détenu, la DPSD offre des parcours variés et adaptés, débouchant notamment pour l’armée de Terre sur des temps de responsabilité de niveaux 1 et 2. Pour plus d’infos  : http://www.dpsd.defense.gouv.fr/web/guest TIM 249 — NOVEMBRE 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 60