Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°249 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : 72 heures chrono... rallye peloton du 1er RHP.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44. Camp de Caylus, Tarnet-Garonne. La CCT FS a pris ses quartiers dans une vieille ferme en pierre. Dans la grange, les effets de combat recouvrent entièrement les lits picots. La pièce ressemble plus à un entrepôt de matériel qu’à une chambrée. « Ils n’ont pas beaucoup dormi ici et, à vrai dire, ce n’est pas au programme », ironise Hervé, officier dans cette unité, à propos des opérateurs stagiaires. Au terme de deux mois de formation, l’heure est à la TIM 249 — NOVEMBRE 2013 VIE DES UNITÉS S’entraîner [STAGE IRIS/CCT FS] DES OPÉRATEURS TRÈS SPÉCIAUX Une GAZELLE du 4 e régiment d’hélicoptères des forces spéciales (4 e RHFS, Pau) vient extraire deux stagiaires lors d’un exercice de RDC (récupération et dépose de commandos). Début octobre, la compagnie de commandement et de transmissions des forces spéciales (CCT FS) a organisé la semaine de synthèse de son stage d’intégration des recrues par l’instruction spécialisée (IRIS), passage obligé pour les transmetteurs, futurs opérateurs, qui y ont été récemment affectés. Texte  : LTN Maxime SIMONNOT-VIRBEL• Photos  : ADC Jean-Raphaël DRAHI restitution. Le stage d’intégration des recrues par l’instruction spécialisée a été spécialement conçu pour les nouveaux arrivants à la compagnie. Depuis trois ans, elle dispense cette formation d’adaptation au métier d’opérateur en poste de commandement de groupement de forces spéciales. Une fois à la CCT FS, transmetteurs et mécaniciens doivent savoir déployer des relais en tous milieux, armer des stations directrices, déployer des postes de commandement tactiques et assurer des détachements de liaisons pour d’autres unités de forces spéciales. Pour l’heure, c’est l’agitation dans la ferme. Divisés en deux groupes, les stagiaires élaborent leur tactique pour la mission du soir. Au crépuscule, le petit PC accueille la douzaine d’hommes cagoulés. Ils présentent à Hervé l’idée de manœuvre retenue. Les diapositives annoncent une nuit longue  : quatre heures d’infiltration jusqu’à un point haut. Reconnaître et sécuriser la zone. Y déployer et mettre en œuvre un PC TAC. S’exfiltrer sur ordre. Le backbrief aussitôt terminé, les hommes montent à bord des P4 pour rejoindre le point de départ. Il est presque 22 heures et personne ne connaît la durée de la mission. PARCOURS SURPRISE Au petit matin, l’équipe d’encadrement s’affaire autour d’un village de combat. Un corps de ferme désaffecté sert de cadre pour la synthèse de techniques d’interventions opé-
Le stage d’intégration des recrues par l’instruction spécialisée a été spécialement conçu pour les nouveaux arrivants à la compagnie. rationnelles rapprochées (TIOR). Un parcours surprise de près d’une demi-heure où, un à un, les stagiaires doivent faire appel à leurs capacités physiques et à leur résistance mentale, malgré l’extrême fatigue. Nico est le premier à être récupéré en zone d’attente et à découvrir le parcours. À l’intérieur de la ferme déserte pend un sac de frappe. Medhi, LA CCT FS l’instructeur TIOR, commence à tourner autour de Nico, jouant le coach énervé et criard. Il lui somme d’exécuter des mouvements de combat dans le vide, puis d’enfiler des gants de boxe, de se défouler sur le sac et sur un homme impassible, protégé par un bouclier. « Allez, go, go, go, go ! » lui lance Medhi. Direction l’atelier suivant en petite foulée et La CCT FS a été créée en 2007 et rassemble un vivier d’opérateurs aptes à être déployés dans leur spécialité au profit des unités des forces spéciales Terre, mais aussi des commandos parachutistes de l’Air ou des commandos Marine. La compagnie accueille des postulants de toutes les unités de l’armée de Terre, même de jeunes EVAT. Ainsi, c’est une unité de l’armée de Terre à part entière, employée par le COS et qui dépend de la BFST. Environ 20% de ses effectifs sont déployés en permanence sur différents théâtres au sein des groupements de forces spéciales. Elle est placée en posture opérationnelle permanente ce qui signifie qu’elle doit être prête à engager ses éléments immédiatement, sans préparation complémentaire, ce qui exige un degré d’entraînement et de disponibilité important. Un binôme de stagiaires met en place un relais radio avec un ER 314..45 en flexions. Des boucliers en mousse entourent les arbres. Une minute de coups intenses par tronc, jusqu’à ce qu’un adversaire bondisse d’un bosquet, hurlant « allez là, plus forts tes coups, frappe-moi ! » Depuis un quart d’heure, Nico suit Medhi sur le parcours. L’enchaînement des prises l’empêche de récupérer. Reste un talus à traverser jusqu’à l’atelier de combat au sol. À terre, Nico se fait vite maîtriser et tape de la main pour demander l’arrêt d’une prise d’étranglement. « Pas grave, on continue », l’encourage Medhi. Mais Nico ralentit la course. « Bon allez, 10 pompes ! C’est toi qui compte, renchérit Medhi. Quoi, t’en as marre ? Dis-le si tu veux abandonner le stage ? » Nico serre les dents mais ne lâche rien. BLACKMAN Trente secondes pour reprendre ses esprits avant le dernier atelier. Nico boit quelques gorgées d’eau dans une gamelle. Debout sur l’herbe, au centre d’un ring de fortune, son visage ruisselle. Il comprend qu’il va devoir tout donner face au Blackman, un camarade recouvert de la carapace noire des forces de maintien de l’ordre. Un combat de cinq minutes au corps à corps s’engage pour tester l’ultime résistance des stagiaires. « Le TIOR doit faire tomber les masques. Il révèle la personnalité et les capacités des hommes, qu’ils le veuillent ou non », analyse Hervé. Après le TIOR, le rythme change. Sans transition, les opérateurs enchaînent sur le stand où doit se dérouler la synthèse de tir. La transpiration a séché et la concentration a repris le dessus. Pendant deux heures, ils visent les silhouettes mobiles avec leurs fusils d’assaut Scar et pistolets semi-automatiques Glock 17. Les gestes sont rapides et précis  : au cours du stage, tous ont repassé leurs qualifications IST-C sur ces armes. De retour à la ferme en fin d’après-midi, juste le temps d’avaler quelques rations tièdes. Deux hélicoptères Gazelle sont stationnés face à la grange. Ce soir, se joue la récupération et la dépose des binômes, quelque part sur les hauteurs, si propices aux relais de transmissions. Leur trace se perd, alors, dans la nuit noire. l TIM 249 — NOVEMBRE 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 60