Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
Terre Information Magazine n°249 novembre 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°249 de novembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : 72 heures chrono... rallye peloton du 1er RHP.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40. VIE DES UNITÉS S’entraîner Un EDAR-R (engin de débarquement amphibierapide) débarque le VHM au plus près de la plage. Les véhicules, grâce à des flotteurs, font les derniers mètres en mode amphibie. « Cet exercice est l’une des dernières étapes des tests amphibies sur le territoire français. Le VHM est capable de « plager » sans l’aide d’un tapis de plage, grâce à ses chenilles tout-terrain. Il peut débarquer dans un mètre d’eau, mais aussi être largué dans plus de profondeur, sans toucher le sol. Il flotte alors avec des boudins escamotables et avance par le mouvement de ses chenilles. Par ailleurs, sa capacité de feu rapide est un atout pour l’appui des éléments qui tiennent la tête de plage », précise le lieutenantcolonel Pascal Denoyelle, pilote de l’expérimentation du VHM, à l’école d’infanterie. « Si la capacité amphibie du VHM est avérée, il est important de connaître ses forces et ses faiblesses pour bien l’utiliser. TIM 249 — NOVEMBRE 2013 Son aptitude à flotter offre un effet de surprise très utile ; il est à l’aise sur tout type de terrain. Mais il n’est pas destiné aux raids blindés. Nous avons des échanges permanents avec les chasseurs alpins pour faire le point sur les expérimentations tactiques, car nous devrons écrire la notice d’emploi du matériel », ajoute-t-il sans quitter la scène qui se déroule sous ses yeux. HARCÈLEMENT DE MILICIENS « Notre mission est de sécuriser la tête de plage, débarquer la force puis relancer l’action pour reconnaître deux axes. La section de reconnaissance régimentaire flanc-garde à l’est. Nous allons prendre pied dans la ville et tenir le carrefour principal. Nous gardons des éléments face aux directions dangereuses. Les autres restent en liaison », explique le sergent Aymeric de Salles de Hys, chef de groupe du 21 e RIMa, à l’entrée du village. Une section arrive de la plage et dépasse le dispositif pour s’enfoncer dans la garrigue varoise. Les marsouins se déplacent en tiroir, par bonds de 6 à 7 kilomètres, en s’appuyant mutuellement, pour une reconnaissance d’axe. Direction la réserve nationale du massif des Maures. « Nous en profitons pour entraîner les troupes aux couvertures d’appui et aux comptes-rendus radio, dans un contexte sécuritaire dégradé. Le capitaine, commandant le groupement tactique embarqué, doit réarticuler et choisir des itiné- Son aptitude à flotter offre un effet de surprise très utile. » LCL Pascal Denoyelle. De gauche à droite  : Un détachement des Lagunari italiens joue le rôle de la SAED (section d’aide à l’engagement débarqué). Un chef de groupe de la 2 e section de la 4 e Cie pendant une reconnaissance offensive au nord de Sainte-Maxime. Un tireur minimi du 21 e RIMa, en surveillance, lors de la reconnaissance offensive au nord de Sainte-Maxime.
LE SAVIEZ-VOUS ? Véhicule blindé d’origine suédoise, le VHM est articulé en deux modules et monté sur deux chenilles souples. Il est équipé d’une mitrailleuse 12,7 mm sur un tourelleau manuel ou téléopéré pour la version rang et d’une mitrailleuse de calibre 7,62 mm pour les versions commandement et logistique. D’un poids total de 14 tonnes, il peut atteindre les 60 km/h sur route et embarquer 4 fantassins à l’avant et 8 dans le bloc arrière. raires de variantement », souffle, à voix basse, le lieutenant Geoffroy Cassagnes, posté dans le maquis. Chef de section du plastron, il observe les déplacements, prêt à jouer le harcèlement de miliciens. À la nuit tombée, il commande à ses hommes  : « On laisse passer l’élément de tête puis on tape le début de colonne. On reste sur nos positions de tir, en défense ferme, et on tient le point haut coûte que coûte ! » DES MANŒUVRES DISCRÈTES Quelques heures plus tard, la manœuvre terrestre s’achève, au milieu de la nuit, avec une évacuation de ressortissants. Une quinzaine de figurants sont accueillis et regroupés, après confrontation des 1 Le bâtiment de projection et de commandement Mistral est dédié exclusivement au transport des forces terrestres. Avec 12 ponts, il peut emporter jusqu’à 150 véhicules tactiques. 2 Spécialistes amphibies de l’armée italienne, basés à Venise. Voir focus  : « De Venise à Fréjus ». 3 L’école de l’infanterie pilote l’expérimentation du VHM menée par deux unités d’infanterie  : le 21 e RIMa et le 7 e BCA. I FOCUS DE VENISE À FRÉJUS Depuis 2007, le 21 e RIMa entretient un échange avec les Lagunari, spécialistes de l’amphibie de l’armée italienne. « Cette manœuvre est une chance pour nous. C’est un exercice très complet. Il nous permet de nous entraîner avec les soldats français et de voir leurs capacités amphibies. Le BPC Mistral nous a accueillis le temps d’une nuit. Puis la moitié de la section s’est infiltrée en zodiac. L’autre s’est posée en Puma, directement sur la plage. Nous avons sécurisé la zone et participé à la manœuvre terrestre, avec l’évacuation.41 Sur le BPC MISTRAL, le capitaine du détachement des Lagunari prend ses dernières consignes auprès du chef de section de la SAED (section d’aide à l’engagement débarqué) du 21 e RIMa. pièces d’identité. « Avec FURIOUS SCORPION, nous avons finalisé la phase 2 de l’expérimentation tactique du VHM, qui teste sa capacité à monter sur une plage sans équipement particulier. Au niveau tactique, cela permet des manœuvres plus discrètes, malgré la bascule complète du CO sur la de ressortissants, témoigne le capitaine Demetrio Riggio, chef du détachement. Nous avons accueilli l’an dernier une section du 21 e RIMa, chez nous, à Venise où les canaux, lagunes et marécages offrent un terrain d’exercice différent de celui dont ils ont l’habitude. C’est toujours une occasion de tester notre complémentarité ». Totalement intégrés dans la manœuvre tactique et sous commandement du 21 e RIMa, les Lagunari ont franchi une nouvelle étape dans la coopération militaire franco-italienne. terre ferme », résume le lieutenantcolonel Frédéric Edel, chef opérations au 21 e RIMa. L’exercice a finalisé l’expérimentation amphibie du VHM, testé pour la première fois au niveau sous-groupement interarmes, Avant la fin 2013, des derniers tests en zones marécageuse et désertique seront effectués. l TIM 249 — NOVEMBRE 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 249 novembre 2013 Page 60