Terre Information Magazine n°247 septembre 2013
Terre Information Magazine n°247 septembre 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°247 de septembre 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 30,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur les espaces d'entraînement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26. actualités En directlll nuer à aider les Afghans en leur fixant des objectifs, mais sans jamais faire « à leur place ». « Nous venons, par exemple, de réussir au niveau section des manœuvres de tir coordonnées par radio, ajoute son homologue afghan, le commandant Yassin. Les Français nous aident à réussir », résume-t-il tout sourire. « Quand ils sont présents, je me sens plus fort », avoue, de son côté, le lieutenant-colonel Rohullah de la Combat Service and Support School 7, où sont présents également les Français. Alors que la cérémonie des diplômes se termine, il confie que les mentors français l’aident à progresser. La dernière école où les Français interviennent, l’Intelligence Training Center 8, est plus discrète. Les instructeurs y enseignent la contre-ingérence et le renseignement. CHU de Kaboul Un autre volet important de l’engagement français est la conduite des opérations et la préparation de l’avenir. Soucieuse de poursuivre son engagement jusqu’au départ de la coalition, la France maintient une quinzaine d’insérés au sein de l’état-major de l’ISAF, dans le cœur de la zone verte 9. Le lieutenant-colonel Jean-Philippe, assistant militaire du général Louis, chef d’état-major du pôle stabilité du théâtre, détaille le champ d’action du général  : « C’est une fonction transverse  : stabilité – développement – gouvernance. Ce tryptique est là en appui de l’action militaire, nous réfléchissons donc pour voir comment appuyer les forces afghanes dans ce domaine. » Le lieutenant-colonel Bruno, quant à lui, est chargé des réfugiés et personnes déplacées  : « Ça peut être une problématique importante avec les cinq millions d’Afghans qui sont réfugiés dans les pays voisins. » L’hôpital médico-chirurgical militaire de Kaia est confié à la France depuis 2009. Sur la centaine de personnes qui y travaillent, plus de 90 sont issues du Service de santé des armées (SSA). « C’est notre plus gros hôpital hors de France armé par le SSA », déclare le médecin en chef Gilles, patron de la structure. « Par exemple, sur les mois de mai et juin, nous avons traité plus de 2 000 consultations, 200 hospitalisations et 25 opérations par semaine », poursuit-il. Dans les couloirs, on croise aussi bien des femmes en burkha venues se faire soigner, que des soldats de l’ISAF, des employés civils de l’OTAN ou des autorités afghanes. « Avec des spécialités comme l’ophtalmologie ou la pneumologie, nous sommes devenus le CHU de Kaboul, dit en souriant le médecin-chef. Nous ne perdons pas de vue une de tim 247 — SEPTEMBRE 2013 ► 114%"7 École de la logistique et du commissariat. 8 École de formation du renseignement. 9 Zone où sont retranchés les insurgés. 10 Expertise médico-légale. 4 t 3 ` { gy ; _...000°"144"444111.41. Hôpital médico-chirurgical militaire de Kaia. 2 000 c’est le nombre de consultations traitées en deux mois à l’hôpital de Kaia. nos missions majeures ici  : soigner les soldats de la coalition et parmi eux les blessés de guerre. Nous pouvons en accueillir jusqu’à 15 simultanément. » Dernier pôle d’excellence où la France s’implique  : le laboratoire multinational d’analyse des engins explosifs improvisés de théâtre. « Ce laboratoire est l’exemple frappant d’une coopération européenne et multinationale qui fonctionne, affirme son chef, le lieutenant-colonel Charles. Il est financé par l’Agence européenne de la Défense. Des spécialistes de cinq pays y travaillent. Il est intégré dans un réseau des quatre laboratoires du théâtre. » Sa priorité ? La protection de la force. « Nous récupérons tous les fragments d’IED, explosés ou non, pour les analyser et cherchons des contre-mesures pour déjouer la menace », précise le lieutenant-colonel. L’adjudant Olivier, expert en électronique étudie tous les systèmes de déclenchement et, quand c’est possible, calcule les fréquences utilisées pour tenter de les brouiller. Dans le shelter voisin, le capitaine Julien, expert chimiste, identifie les différents types d’explosifs, aussi bien pour continuer à former les chiens renifleurs à l’ensemble de la gamme existant sur le théâtre que pour enquêter sur la provenance de certains d’entre eux. Il y a enfin un volant « forensic » 10 qui relève les empreintes et éventuellement les traces ADN sur les restes d’explosifs afin de tenter de remonter les filières. « Nous sommes une petite équipe par rapport aux laboratoires américains déployés sur le territoire, mais nos capacités sont similaires », conclut le lieutenant-colonel. l
165 chiffre-courant do molorting te consecte tio commodcipsuscilis ad ent num ip euissim dolutem quisis quisis alis ero do molorting te consecte tio commodcipsuscilis ad ent num ip euissim dolutem quisis. 11 Assemblée traditionnelle afghane au cours desquelles sont prises les décisions importantes. 12 Environ 250 personnes au départ de Warehouse, le 23 juin 2013. focus Au moment de quitter focus Warehouse titre 22 minurcat, un an après 1011-encart-gras 8,5 Consectetuer adi piscing elit, sed diam nonummy nibh euismodtincidunt ut laoreet magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exercitationullamcorper suscipit lobortis ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adimodo consequat. Consectetuer adi piscing elit, sed diam nonummy nibh euismodtincidunt ut laoreet magna aliquam erat volutpat. Consectetuer adi « Attention piscing pour elit, sed les diam couleurs nonummy ! Envoyez nibh ! » euismodAvec quelques tincidunt ut laoreet grincements magna et aliquam une troupe erat volutpat. restreinte, devant Ut le drapeau wisi enim tricolore ad minim veniam, descend quis une dernière nostrud exercitation fois du mât deullamcor-lper d’armes suscipit de Warehouse. lobortis ut place aliquip Immédiatement, ex ea commodo consequat. les Afghans Duis hissent autem vel leurs eum couleurs iriure dolor avant in hendrerit de signer la in prise vulputate en velit compte, esse en molestie bonne et consequat, due forme, du vel camp illum dolore avec le eu général feugiat nulla facilisis. (Air) Adam, Lorem patron ipsum dolor des Français sit amet, en consectetuer Afghanistan. adimodo Dans consequat. quelques Consectetuer jours, ils adi piscing viendront elit, s’installer sed diam nonummy effectivement nibh dans euismodles baraquements tincidunt ut laoreet au magna bord de aliquam la Highway erat 7. volutpat. « C’est une Ut page wisi qui enim Cérémonie de rétrocession du camp de Warehouse. ad minim veniam, quis nostrud exercitationullamcorper suscipit lobortis ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adimodo Consectetuer adi piscing elit, sed diam nonummy nibh euismodtincidunt ut laoreet magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exercitationullamcorper suscipit lobortis ut aliquip ex ea commo do consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in se vulputate tourne », velit déclare esse le général français à son interlocuteur afghan, le général Shurghul. Au même moment, sur tout le reste du territoire, les forces afghanes sont d’ailleurs en train de prendre en compte la sécurité du pays, prenant ainsi la place des forces de l’OTAN face aux insurgés. C’est le fameux processus de transition  : l’Inteqal. « C’est au tour des Afghans d’assumer l’avenir de leur pays, confirme le général un peu plus tard. La coalition n’a pas vocation à rester sur place. » Dès le lendemain, les Français continuent « Exergue Nous étions 12 sur le site, il n’y avait rien. J’ai vu le camp se transformer et le DETLOG désengager. » Exergue-nom+grade BCH Kahaindo Ingels, conducteur super poids-lourd, 503e RT.27.31 molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adimodo consequat. Consectetuer. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adimodo consequat. Consectetuer consectetuer adimodo consequatonsectetuer. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adimodo consequat. Consectetuer. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer. à transmettre les Un peu ému, il concède l dernières consignes que c’était, à titre aux militaires afghans plus personnel, une de façon autonome. excellente mission, Le lieutenant-colonel un genre de shura 11 Laurent, commandant permanente faite de le site, a supervisé la relations humaines fin du processus de et de dialogue. Le rétrocession. « Nous lieutenant-colonel les avons formés sur Jean-Pascal, chef du tous les postes clés  : détachement français 12, l’eau potable, les eaux ajoute  : « Trois semaines usées, la plomberie, après la dissolution le casernement et la du BATLOG Voie sécurité incendie, Sacrée, nous sommes détaille-t-il. Nous avons en mesure de céder le procédé à un état des camp. » Pour réussir lieux méthodique. Nous dans le délai imparti, leur livrons un camp toutes les spécialités propre et fonctionnel, et toutes les armes prêt à l’emploi. Les ont contribué à faire Afghans ont d’ailleurs fonctionner le système compris l’intérêt d’une jusqu’au bout et les telle emprise aux portes soldats du détachement de Kaboul. Légende-droite » Ut adigniam, sum ont do dû enibh organiser sis dion veraesto.lll tim 247 tim — 000 SEPTEMBRE — mois année 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 247 septembre 2013 Page 72