Terre Information Magazine n°246 jui/aoû 2013
Terre Information Magazine n°246 jui/aoû 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°246 de jui/aoû 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 19,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'European union training mission Mali... un gage de stabilité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
08. DOSSIER les musées Musée des blindés L’histoire en marche Avec sa collection de 800 chars, le musée des blindés de Saumur est exceptionnel à double titre. C’est l’un des plus grands musées de blindés au monde et son atelier remet régulièrement en état de marche des engins voués à l’abandon. Attachez vos ceintures ! À Saumur, le musée des blindés emmène ses visiteurs sur les « chapeaux de chenilles », à travers l’histoire du char d’assaut depuis la première guerre mondiale. Riche de 800 pièces, l’établissement possède l’une des plus importantes collections au monde rivalisant avec les russes, allemandes et anglaises. Mais sa diversité n’a pas son pareil  : des chars de toutes sortes et de toutes origines sont exposés dans les hangars de la route de Fontevraud. « Le musée compte 12 salles abritant des chars de 17 nationalités différentes », décrit le lieutenant-colonel Dubois, conservateur du musée des blindés. L’officier connaît sur le bout des doigts tous ses protégés, dont certains atteignent la taille de petits bateaux. « Et ceux-là, ils roulent ! », s’exclame-t-il en désignant un char Schneider CA1 français, dont l’avant évoque la proue d’un navire. « À l’origine, le char est conçu comme un bateau qui roule. Le terme « équipage » est d’ailleurs repris pour le peloton qui conduit le char », explique le conservateur. Démonstrations dynamiques Française, anglaise, allemande, russe, américaine, israélienne  : la provenance des chars du musée des blindés montre l’impressionnante créativité des ingénieurs depuis un siècle. Certaines pièces sont extrêmement rares, comme ce Königstiger 3 allemand qui trône dans la salle dédiée à la seconde guerre mondiale. Dans l’espace « Curiosités », une incroyable voiture valise anglaise – un véhicule capable de se replier pour tenir dans une valise portée par quatre hommes – tient la vedette aux côtés d’un Vespa 150 TAP, scooter de 150 cm 3 équipé d’un canon de 75. La collection du musée des blindés ne serait rien sans les hommes de l’ombre qui restaurent les machines. Dans un bâtiment en retrait, une équipe de quatre à cinq personnes tim 246 — dossier — juillet-août 2013 s’active sur plusieurs engins. Autour de l’atelier, certains chars sont à l’état d’épave. Tourelles arrachées, chenilles manquantes, blindage rongé par la rouille. Les mécaniciens de l’atelier espèrent leur redonner leur lustre d’antan. « Nous ne remisons pas ces pièces dans un coin. Nous sommes au sein du musée qui remet le plus en état de marche les machines qu’il reçoit », explique Alexandre Chesnot, chef d’atelier. Un travail de fourmi qui permet aujourd’hui à 200 véhicules d’effectuer des démonstrations dynamiques en été dans le cadre du prestigieux carrousel de Saumur. Les spectateurs peuvent voir une quarantaine de chars rouler sur le parking de l’établissement. L’occasion pour ces merveilleuses mécaniques de reprendre du service après une retraite bien méritée. « Le musée compte 12 salles abritant des chars de 17 nationalités différentes. » LCL Dubois. CCH Jean-Baptiste TABONE Ci-dessus  : le Tigre royal, char allemand de la 2nde guerre mondiale. Ci-contre  : véhicule amphibie construit à partir d’une jeep. 3 Königstiger signifie en français tigre royal. CCH Jean-Baptiste TABONE
Association des amis du musée de l’ALAT Musée de l’ALAT Des racines et des pales Le musée de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) et de l’hélicoptère se situe à Dax, au sein de l’école de l’ALAT. Animé par une équipe de militaires et des bénévoles de l’association des amis du musée (AAMALAT), il propose une approche historique et technique des nombreuses machines exposées. Musée de la cavalerie Les galops de l’histoire Hélicoptère exposé au musée de l’ALAT. Installé à Saumur, à proximité de l’école de cavalerie, le musée occupe les anciennes écuries du manège du Cadre noir, haut lieu d’histoire et d’équitation militaire. Tout au long d’un parcours qui retrace l’épopée de la cavalerie depuis sa création par Charles VII en 1445 jusqu’à nos jours, le musée est destiné à mettre en valeur ses grands figures et à faire comprendre les principales orientations tactiques et techniques de cette arme. Sur 1 400 m², il occupe trois pavillons. Le premier couvre la période allant de la naissance de la cavalerie au XV e siècle jusqu’au désastre de Sedan en septembre 1870. Les batailles d’Austerlitz et de Waterloo y sont plus particulièrement développées. Une seconde galerie expose l’histoire de l’arme de la III e République à nos jours. La dernière partie est réservée aux chercheurs. Elle comprend une salle de lecture et une bibliothèque de 18 000 ouvrages. Les uniformes, armures, casques, armes ou encore peintures présents dans ces pavillons proviennent majoritairement de l’école de la cavalerie. Le travail de recherche et le grand intérêt porté par le public à ce musée lui permettent, aujourd’hui, de candidater prochainement à l’appellation « musée de France ». 1.09 Le musée de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) et de l’hélicoptère de Dax abrite une collection d’hélicoptères militaires et civils, français et étrangers, sans équivalent en Europe et plus de 30 aéronefs en parfait état ainsi que de nombreux objets. Certaines pièces exposées sont extrêmement rares, voire uniques comme l’avion d’observation Morane Saulnier 505 classé monument historique. Ce lieu est un musée consacré à la fois à l’Histoire et aux techniques. À travers le patrimoine conservé ici, le visiteur mesure la somme des progrès technologiques qui ont rendu possible le vol vertical et peut aussi toucher du doigt le fonctionnement d’un hélicoptère. Opérations culturelles Le musée est aussi l’un des vecteurs de la formation des jeunes pilotes (issus des trois armées et de la gendarmerie, voire d’armées étrangères) et de tous les stagiaires de passage à Dax. Il est systématiquement présenté lors des journées Défense et citoyenneté. Il contribue par ailleurs aux grandes opérations du ministère de la Culture que sont la Nuit des musées et les Journées européennes du patrimoine. Lieu vivant d’échange entre les Français et leur armée, ce musée a été identifié comme « débordant » du strict domaine militaire. Il espère ainsi obtenir l’appellation « musée de France » à l’horizon 2014-2015 et augmenter sa superficie, ce qui lui permettrait de présenter une partie des nombreuses machines abritées dans ses réserves. Sculpture en bronze du roi Louis XIV. tim 246 — dossier — juillet-août 2013 CCH Jean-Baptiste TABONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 72-73Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 74-75Terre Information Magazine numéro 246 jui/aoû 2013 Page 76