Terre Information Magazine n°245 juin 2013
Terre Information Magazine n°245 juin 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°245 de juin 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 76

  • Taille du fichier PDF : 23,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier sur l'école nationale des sous-officiers d'active.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22. Fantassins du Jägerbataillon 292 et du 110 e RI. Q Plus de photos sur la BIAT. tim 245 — juin 2013 actualités Panorama sur le bord d’une fenêtre, les militaires ripostent. Dans le village de combat, les cartouches volent de tous les côtés. L’odeur de la poudre est de plus en plus forte. Les hommes sont rejoints par des véhicules blindés légers (VBL). C’est la section de reconnaissance régimentaire (SRR) du 110 e RI. Elle se charge du flanc gauche du village avec ses armes de bord, des ANF1, tandis que les Wiesel du Jägerbataillon 292 4 traitent la menace sur leur droite. La manœuvre est complexe pour les deux compagnies. Elles doivent rester coordonnées. Les ordres fusent dans toutes les langues. « Je veux des infos du drone à 500 mètres à l’ouest du village pour savoir si l’ennemi est toujours là », ordonne le lieutenant Eric Traineau, chef de section de la SRR. Dans le VBL derrière lui, son radio traduit l’ordre en anglais. « Clear, clear », répond l’opérateur drone 5. Les deux compagnies française et allemande ont repris l’avantage. Éblouies par la blancheur de la neige, elles vont malgré tout pouvoir reprendre leur progression plein nord, direction le second objectif. « La 5 e compagnie du 292 et la compagnie d’éclairage et d’appui (CEA) du 110 e RI travaillent ensemble depuis une semaine, explique le capitaine Romain Leyrisse, officier adjoint du commandant d’unité (CDU) de la CEA. Aujourd’hui, l’exercice sera rejoué trois fois, toujours sous la direction et le contrôle des Allemands. L’objectif, c’est de s’ha-lll tantôt binationales, les manœuvres se sont enchaînées pendant 10 jours dans les différents compartiments de terrain bordant le camp d’Oberlausitz. Éprouver l’interopérabilité sur le terrain « Contact avant ! », hurle le caporal Jérémie Hautcolas, du 110 e régiment d’infanterie (110 e RI). Un genou au sol, tapis derrière un talus, il vient de repérer une des cibles mobiles à 10 mètres devant lui. « Contact avant ! », reprend le reste du groupe. Rapidement, tous se postent face à la menace. Embusqués derrière un mur ou calés Historique de la coopération franco-allemande• 1963  : signature du traité de l’Élysée par le président Charles de Gaulle et le chancelier fédéral Konrad Adenauer.• 1987  : décision de créer une grande unité mixte franco-allemande par le président François Mitterrand et le chancelier Helmut Kohl.• 1988  : création du conseil franco-allemand de Défense et de sécurité (CFADS) et du groupe franco-allemand de coopération militaire (GFACM), qui constituent les cadres institutionnels de la coopération militaire et de Défense entre nos deux nations.• 1989  : création officielle de la BFA à Böblingen.• 2010  : installation du Jägerbataillon 291 en France.
bituer et de s’entraîner à travailler ensemble. On doit éprouver notre interopérabilité sur le terrain. » Les deux CDU se sont rencontrés à plusieurs reprises pour mettre sur pied cet exercice binational qui aura mobilisé près de 100 soldats. Quelques mètres plus loin, sur un autre terrain d’entraînement, ce sont les équipes médicales qui s’activent. « À three on soulève », lance le médecin en chef Marilyse Frecher-Cervenka, stéthoscope autour du cou. « One, two, three », le blessé est déposé sur le brancard puis sanglé. L’équipe est mixte, moitié allemande, moitié française. Là encore toutes les langues sont utilisées et l’efficacité est au rendez-vous. Déjà, les portes du véhicule sanitaire se referment, la victime a été prise en charge rapidement. On a des cultures de commandement différentes, mais on fonctionne comme un sous-groupement tactique interarmes. Toutes les composantes sont utilisées sans distinction. » CNE Nils Neumann, adjoint au CDU de la 4 e compagnie du Jägerbataillon 291. brigade sont utilisées, du débarquement d’infanterie à l’appui d’artillerie, en passant par une intervention du génie. VBL, Fennek 8, Panzer Haubitze 2000, AMX 10 RC et autres moyens de renseignement, tous les matériels majeurs sont mis en œuvre. « Le scénario est classique pour ce tableau. Nous sommes engagés comme « force d’entrée en premier » avec pour mission de sécuriser un aéroport à quelques kilomètres à l’ouest. L’idée, c’est de montrer quel pourrait être le schéma adopté par la BFA si elle était activée dans ces circonstances », explique le lieutenant-colonel Christoph Kuhlmann, chef de corps du Jägerbataillon 292. L’exercice FELDBERG est l’occasion de renforcer l’interopérabilité entre l’état-major et les unités françaises et allemandes, mais aussi de conduire la préparation opérationnelle en vue des projections sur des théâtres extérieurs. « Dans le cadre de l’année franco-allemande et du cinquantième anniversaire de la signature de traité de l’Élysée, c’est l’occasion de démontrer les capacités opérationnelles de notre unité binationale », ajoute le colonel Wallerand de Madre, adjoint du général commandant la BFA. l f i•.23 4 Le Jägerbataillon 292 est un régiment d’infanterie motorisé sur des engins à chenilles. 5 Le drone allemand Aladin, utilisé pendant cette phase de l’exercice, a une portée de 5 km. Il retransmet en direct des images sur un moniteur installé dans un véhicule Wolf. 6 Le BCS est composé de cinq compagnies. Trois sont binationales (la compagnie d’état-major, la 1 re compagnie chargée du soutien et de la logistique et la 2 e compagnie chargée de l’approvisionnement) et deux sont exclusivement composées de militaires allemands (la 3 e compagnie chargée de la maintenance et la 4 e chargée du transport). 7 Distinguished visitors day qui signifie journée de démonstration pour les autorités. 8 Véhicule de reconnaissance de l’armée allemande. Travailler ensemble ou côte à côte « On s’adapte aux différences qui existent entre nous, comme la méthode de raisonnement tactique ou le temps consacré aux repas, plaisante le capitaine Nils Neumann, adjoint au CDU de la 4 e compagnie du Jägerbataillon 291. On a des cultures de commandement différentes, mais on fonctionne comme un sous-groupement tactique interarmes. Toutes les composantes sont utilisées sans distinction. On peut donc avoir un élément de génie allemand chargé d’ouvrir un itinéraire pour une compagnie d’infanterie française. » Les unités sont complémentaires et interopérables, mais la mixité n’est plus efficace en dessous d’un certain seuil. Il est ainsi possible de mixer les régiments mais pas les sections ; le niveau SGTIA semble être la frontière. Les spécificités des matériels et les différences de législation conduisent également à cloisonner certaines activités. Au niveau de la maintenance des matériels et du soutien de façon plus générale, les unités travaillent donc ensemble ou côte à côte. « Au sein du détachement technique de soutien (DTS), créé pour l’exercice à partir d’éléments du bataillon de commandement et de soutien (BCS) 6 et de mécaniciens du 110 e RI et du 3 e régiment de hussards (3 e RH), Français et Allemands travaillent sous un même hangar, mais chacun sur ses matériels. Chaque régiment est venu avec des véhicules spécifiques et les techniciens qui les connaissent », explique l’adjudant-chef Dominique Gilson du BCS. Pour autant, les techniciens du DTS sont solidaires et engagés ensemble dans les manœuvres de dépannage. Mardi 19 mars, une démonstration de combat grandeur nature en zone urbaine anime le DV Day 7. Toutes les capacités opérationnelles de la Fantassins du Jägerbataillon 292 en Wiesel. tim 245 — JUIN 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 72-73Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 74-75Terre Information Magazine numéro 245 juin 2013 Page 76