Terre Information Magazine n°244 mai 2013
Terre Information Magazine n°244 mai 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°244 de mai 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 20,1 Mo

  • Dans ce numéro : opération Panthère III... coup de pied dans la fourmilière.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
08. tim 244 — dossier — mai 2013 DOSSIER le soutien du combattant [La chaîne soutien en opérations] à Coups d’expédition Qui prend la décision de projeter équipements et matériel ? Comment se déroulent leur perception en France, leur acheminement et leur distribution une fois arrivés à destination ? Éléments de réponse avec l’ouverture du théâtre malien. Lundi matin, le Centre d’expertise du soutien du combattant et des forces (CESCOF) a ouvert un centre opérations. Nous sommes en contact avec le Centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) et le Centre interarmées de coordination de la logistique opérationnelle (CICLO) pour organiser l’acheminement de matériel, d’équipements et de vivres », explique le commissaire en chef de première classe Éric Neumann, chef de la division opérations au CESCOF. Ce lundi matin était le 14 janvier. Trois jours plus tôt, le président de la République annonçait le déclenchement de l’opération SERVAL au Mali. Des raids aériens étaient menés dans un premier temps par l’aviation légère de l’armée de Terre et l’armée de l’Air. Le lendemain, 200 soldats atterrissaient à Bamako. Dans cette ouverture de théâtre, la chaîne du soutien « a paré au plus urgent », comme le précise le CRC1 Neumann. Il s’agissait d’assurer en urgence les besoins vitaux des Installation des équipements de couchage sur le camp de transit à Bamako. unités. « Le CPCO souhaitait que les combattants arrivent le plus rapidement possible sur zone. Ils ont été projetés avec la dotation minimale prévue. Le CESCOF a ensuite procédé à un premier envoi massif de rations de combat, de compléments de paquetage et d’effets de protection balistique ; en gros ce qu’il faut pour se bat- Centre opérations activé au CESCOF pour soutenir les forces déployées au Mali.
« Ce n’est que lorsque l’opération est stabilisée et normée que le « confort » arrive. » CNE Xavier Prioux. Le soutien des bases de Défense 7 Le soutien administratif et financier des opérations repose quant à lui sur le Centre interarmées d’administration des opérations (CIAO) pour la partie administration  : Voir encadré sur l’argent, le nerf de la guerre. Enfin, le SCA, via le service spécialisé de la logistique et du transport (SSLT) passe des contrats de transports stratégiques. 8 Pour s’envoler directement vers Bamako dans des avions militaires ou civils affrétés pour l’occasion. 9 Date de création des bases de Défense..09 Le magasin du corps au sein des régiments dépend, depuis le 1er juillet 2011 9, du groupement de soutien de base de Défense. Pour toute commande relative à l’habillement ou au matériel de campagne, une demande doit être effectuée via le logiciel Sillage. Le magasin ne détient pas de stock, excepté pour l’alerte Guépard. Le 12 janvier, le 2 e régiment d’infanterie de marine a pu équiper 198 marsouins grâce à son stock Guépard. Dans la foulée, le magasin du corps de l’antenne du groupement de soutien de la base de Défense d’Angers-Le Mans-Saumur implanté au 2 e RIMa a pris en charge deux autres détachements en partance et a assuré la comptabilité des matériels distribués et perçus par les marsouins. L’approvisionnement et la livraison ont été effectués soit sur la ressource du magasin centralisé de la base de Défense de Rennes, soit à partir de l’ÉLOCA de Brétigny-sur-Orge. tre, s’alimenter et s’hydrater. Nous avons enfin mis en place le train logistique pour livrer des quantités plus importantes et nous inscrire dans la durée. » La chaîne soutien de l’homme en opérations 7 repose sur le CESCOF, centre expert du Service du commissariat des armées. Le recensement des besoins opérationnels des unités projetées parvient dans un premier temps au CICLO. Cet organisme subordonné à l’EMA/CPCO donne ou non son aval aux demandes du théâtre. Si celles-ci sont validées, elles sont traitées par le CESCOF qui débloque des matériels stockés dans les entrepôts des établissements logistiques du commissariat (ÉLOCA), placés sous sa tutelle. « Le CESCOF et les ÉLOCA, ont fait preuve d’une disponibilité remarquable. Au 21 janvier, 77 000 rations de combat, 21 modules 150, 4 000 gilets pare-balles, entre autres, avaient été livrés pour soutenir nos forces projetées », souligne le commissaire général hors classe Jean-Marc Coffin, directeur central du SCA. Les ÉLOCA ont été mis en alerte à deux heures pour conditionner des containers de matériels. « Dès le déclenchement, l’ÉLOCA de Brétignysur-Orge a immédiatement activé sa « cellule de réaction rapide », composée de personnel civil et militaire placé en astreinte », explique le lieutenant-colonel Joël Mousset, directeur de l’ÉLOCA de Brétigny-sur-Orge, armé, comme les autres ÉLOCA à 85% par du personnel civil. Celui de Brétigny-sur-Orge assure le soutien des théâtres d’opérations, de toutes les bases de Défense de métropole et des DOM-COM en habillement, campement collectif, effets techniques de protection, matériel de vie en campagne et vivres de combat. « Durant trois semaines, les préparations se sont enchaînées, de jour comme de nuit, sept jours sur sept. Plus d’une centaine de commandes ont été honorées, soit un volume représentant 3 000 m 3 », ajoute-t-il. Les ressources sont acheminées par voie routière et ferrée tout d’abord vers la base aérienne (BA) 105 d’Évreux 8 et la zone de regroupement et d’attente (ZRA) de Miramas. Chaîne de distribution La ZRA constitue le point d’entrée et de sortie majeur pour les projections de forces en opérations extérieures. L’infrastructure permet d’héberger, d’alimenter et d’apporter un soutien logistique à plus de 1000 personnes en attente d’être projetées. Là, un détachement du régiment de soutien du combattant (RSC) est entré en action. « Nous réalisons ici le cœur même de notre métier  : soutenir la force et servir le combattant », déclare avec enthousiasme le sergent-chef Malick Lahély, chef du matériel du commissariat à la ZRA de Miramas. Une chaîne de distribution d’effets individuels de protection, d’un complément de paquetage de treillis couleur sable, d’eau et de vivres a été activée le 18 janvier. Le détachement recevaitlll tim 244 — dossier — mai 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 244 mai 2013 Page 72