Terre Information Magazine n°243 avril 2013
Terre Information Magazine n°243 avril 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°243 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : opération Serval... la réponse à la menace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
44. Qualités précises Chaque année, l’armée de Terre doit recruter près de 10 000 nouveaux militaires. Le conseiller en CIRFA est la cheville ouvrière qui permet d’atteindre l’objectif. Chaque jour, il reçoit entre 4 et 7 jeunes pour des entretiens de 30 minutes à 1 h 30. Du simple conseil à l’entretien plus approfondi, sa mission est vitale pour l’armée de Terre  : identifier les bons candidats à l’engagement et les orienter là où les besoins se font sentir. Il est vrai que l’information est essentielle. Présenter l’armée de Terre, par exemple, constitue le préambule à tout previe des unités Exercer [Recruteur en CIRFA] Au contact Les conseillers en recrutement forment la clé de voûte du renouvellement des effectifs de l’armée de Terre. L’adjudant-chef Jean-François Kernanet et l’adjudant Stéphane Blancherie font partie de ces spécialistes du contact humain. Texte  : Joseph DAUCE• Photos  : ADC Jean-Raphaël DRAHI tim 243 — avril 2013 L’ADC Kernanet, du CIRFA de Paris. Les murs du bureau de l’adjudant-chef Kernanet sont ornés des souvenirs de ses précédentes affectations. Avant de devenir recruteur au centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) de Paris, ce dernier a participé à de nombreuses opérations extérieures  : l’Irak, le Kosovo, l’Afghanistan, le Liban, la Côte d’Ivoire… et 30 années d’unité élémentaire. « Pour être un bon conseiller en recrutement, il faut avoir fait du régiment. Nous sommes là non pour vendre du rêve mais pour expliquer la vie militaire telle qu’elle est », déclare-t-il avec conviction. « Il est fondamental de connaître la réalité de la vie régimentaire, des OPEX. On doit rendre compte de cette réalité, c’est primordial ! Il faut dire aux jeunes que leur premier métier consistera à être soldat et non pas, comme certains s’imaginent en venant nous voir, boulanger, mécano ou autre. On doit pouvoir leur expliquer en quoi consiste ce métier, renchérit l’adjudant Blancherie 1, conseiller au CIRFA de Massy (91). C’est-à-dire ses horaires, la disponibilité qu’il implique, les longues absences, le maniement des armes… »
300 fonctions déclinent les 100 emplois du métier de militaire. mier entretien. « Nous participons activement au lien armée-nation, confirme l’adjudant Blancherie. Et notre travail avec les bureaux information jeunesse (BIJ) dans les lycées ou les collèges, ainsi que sur les salons Emploi, sert aussi à cela. » Pour détecter le potentiel du jeune, il faut que les conseillers en recrutement soient dotés de qualités bien précises  : l’empathie, la curiosité, des capacités d’analyse et de jugement, et qu’ils aient la volonté permanente de réussir à extraire du candidat ce qu’il a de meilleur. « Il est vrai que l’on s’attache aux jeunes que l’on reçoit. Il faut que l’on puisse comprendre ce qu’ils souhaitent. Pour ce faire, l’écoute est au cœur de notre fonction », ajoute l’adjudant-chef Kernanet. « Ces jeunes qui viennent nous rencontrer sont à la recherche d’un environnement structuré. Et le CIRFA, ça représente l’armée. Nous en sommes la vitrine », complète l’adjudant Blancherie. Point d’entrée unique Un appel téléphonique, puis un autre… Près de 30 dossiers en cours. Le travail est dense et les rendez-vous se succèdent. Les CIRFA sont l’unique point d’entrée pour tous les candidats potentiels à l’engagement. Ils regroupent toutes les informations relatives au métier militaire et, notamment, aux 100 emplois qui se déclinent en 300 fonctions. C’est une somme considérable de données à gérer. Le travail de longue haleine qu’effectuent, en amont, les conseillers pour mettre à jour leurs connaissances, est important. Pour l’adjudant-chef, c’est devenu une passion. « Une fois sorti du travail, on continue à penser à nos dossiers, aux éléments que l’on doit encore y ajouter », reconnaît également l’adjudant Blancherie. Chaque dossier de candidature est suivi, depuis son dépôt jusqu’à la signature du contrat, par le même 1 L’adjudant Blancherie a lui-même été projeté au Liban, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, aux Émirats arabes unis….45 Entretien individuel avec un candidat à l’engagement. Nous participons activement au lien armée-nation. Et notre travail avec les bureaux information jeunesse (BIJ) dans les lycées ou les collèges, ainsi que sur les salons Emploi, sert aussi à cela. » Adjudant Blancherie. conseiller. Ce qui peut représenter une durée de près de six mois. Il s’agit de recouper des informations sur le vécu des engagés potentiels, d’ébaucher leur profil psychologique, de juger leurs motivations… Un travail méticuleux où tout est consigné. « En entrant dans la chaîne recrutement je souhaitais rendre, à ma manière, à l’armée ce qu’elle m’a donné », conclut l’adjudant-chef Kernanet. l tim 243 — avril 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 72