Terre Information Magazine n°243 avril 2013
Terre Information Magazine n°243 avril 2013
  • Prix facial : 3 €

  • Parution : n°243 de avril 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Délégation à l'Information et à la Communication de la Défense

  • Format : (230 x 285) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : opération Serval... la réponse à la menace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38. 41, demande autorisation pour effrac- 40 à tion chaude sur porte métallique fermée. Dispositif en place », murmure un sapeur à la radio. Le groupe d’infanterie et l’équipe du génie reculent pour se poster derrière un mur. Détonation. « En avant, en avant ! » Le souffle de l’explosion est à peine dissipé que les fantassins s’engouffrent dans ce petit pavillon coquet du quartier pavillonnaire de Jeoffrecourt. Les tirs de mitrailleuse claquent, alors qu’un char AMX 10RC fait feu en appui. Pendant deux semaines, marsouins, sapeurs et cavaliers de la 6 e BLB, réunis au sein d’un sousgroupement tactique interarmes (SGTIA) principalement armé par le 21 e régiment d’infanterie de marine (21 e RIMa) 1, se sont entraînés à coordonner leurs forces pour faire face aux exigences du milieu urbain. « L’intégration interarmes est le cœur de l’enseignement au tim 243 — avril 2013 vie des unités S’entraîner [Combat AZUR] Entre les murs À Sissonne, début février, des unités de la 6 e brigade légère blindée (6 e BLB) ont profité d’une rotation au Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine (CENZUB) pour s’entraîner, en interarmes, au combat en localité. Texte  : ASP Arthur HATCHUEL• Photos  : ADC Gilles GESQUIÈRE CENZUB, indique l’adjudant-chef Thierry Pauletto, instructeur sur la rotation. Notre but est de réussir à conjuguer le travail de l’infanterie, du génie et de la cavalerie. » Parler le même langage En première semaine de la rotation, les instructeurs insistent sur la communication entre les combattants. Désigner un objectif, par exemple, se fait différemment suivant l’arme à laquelle on appartient  : « On doit trouver des termes pour que le sapeur puisse s’adresser au pilote du char », explique un instructeur. Sous l’œil de l’adjudant Denis Pirozzini, le SGTIA travaille la méthode du hit-and-go, qui nécessite une entente parfaite entre le fantassin et l’équipage du blindé. Posté à l’angle d’une rue du village de Beauséjour, en retrait, le char s’apprête à surgir, tirer et se replier dans la foulée. « Les indications du soldat doivent être suffisamment précises pour que le cavalier puisse identifier la cible en une fraction de seconde », rappelle l’instructeur. Le char envoie une sirène pour signaler qu’il va tirer, pendant que le groupe d’infanterie lui fournit un appui de fumigène. Pour le capitaine Quentin Baffet, commandant d’unité (CDU) du SGTIA, la difficulté est de savoir coordonner le plus efficacement possible les outils dont il dispose  : « Cela demande une grande connaissance de la plus-value que peut apporter chaque élément dans la manœuvre. » Dans la fumée, les obstacles Les brumes matinales se lèvent sur Jeoffrecourt. Depuis 3 heures du matin, des patrouilles de recherche du 2 e régiment de hussards (2 e RH) ont infiltré les abords de la ville. Le silence est soudain brisé par les crissements des pneus d’un VAB sur la boue gelée. Le SGTIA, qui a entamé sa semaine d’exercice, a pour mission de s’emparer du centre-ville défendu par la force adverse (FORAD). Appuyée par le génie et un peloton de trois chars, l’infanterie monte à l’assaut. Dans l’exiguïté des ruelles saturées de fumée, le fantassin doit surmonter son appréhension du char pour s’en faire une protection blindée. Dans la ville jalonnée d’obstacles, les sapeurs sont une denrée rare, toujours ceinturée d’une « bulle d’infanterie ». Échelles, explosifs, L’intégration interarmes est le cœur de l’enseignement au CENZUB ». ADC Thierry Pauletto. 1 Le SGTIA est renforcé par le 1er régiment étranger de cavalerie, le 1er régiment étranger de génie et par un détachement de liaison, observation et coordination (DLOC) du 3 e régiment d’artillerie de marine.
« on sert à tous les franchissements, explique le caporal Andrei Balem, chef d’équipe génie. Sans nous, les fantassins ne peuvent plus avancer. » Le CDU doit aussi diffuser le renseignement fourni par le 2 e RH et les patrouilles aériennes du 1er régiment d’hélicoptères de combat (1er RHC), alors que le béton et le cloisonnement rendent les transmissions malaisées. Des chars de la FORAD viennent d’être neutralisés par la Gazelle du 1er RHC. Le SGTIA a pris pied dans la ville. La mission est remplie. Obtenir le meilleur Le CENZUB offre aux SGTIA un cadre idéal pour apprendre à combiner leurs effets en espace confiné. Grâce à la diversité unique de ses paysages urbains, la présence de la FORAD et la simulation laser des tirs, les joueurs sont plongés dans une situation tactique proche de la réalité. Autre avantage, le Soldats progressant dans le décor réaliste des rues de Jeoffrecourt. CENZUB détache au service de l’encadrement des unités une équipe de 32 instructeurs spécialisés interarmes, qui suivent en continu la progression de l’unité afin de l’accompagner et de l’évaluer. « Notre objectif est de faire manœuvrer au maximum le SGTIA sur tout le spectre des situations associées à la zone urbaine », indique le chef d’escadrons Frédéric Gachassin, qui dirige l’exercice. Pour le CDU, la manœuvre a été riche en enseignements  : « On a appris à travailler ensemble. Il y a eu de grands progrès sur la coordination. Les instructeurs nous permettent d’obtenir le meilleur de la compagnie. » C’est au caporal-chef David Diado- Lambert-Etenna, du 21 e RIMa, que revient le mot de la fin  : « Avec la difficulté du milieu qui nous oblige à respecter à la lettre les actes réflexes, on réalise toute l’utilité de l’interarmes. Ce qu’on voit ici, on le restitue en OPEX. » l focus Chars et fantassins  : une alliance de choc 01 01. Les fantassins communiquent par gestes avec le char pour le faire stationner à l’endroit le plus propice à la réalisation d’un hit-and-go. 02-03. Pendant l’assaut, le groupe d’infanterie progresse, couvert par le blindé. 03.39 02 04 04. Mini mitrailleuse en tête, le groupe d’infanterie monte à l’assaut pour s’emparer d’un bâtiment, appuyé par les feux du char. tim 243 — avril 2013



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 1Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 2-3Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 4-5Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 6-7Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 8-9Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 10-11Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 12-13Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 14-15Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 16-17Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 18-19Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 20-21Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 22-23Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 24-25Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 26-27Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 28-29Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 30-31Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 32-33Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 34-35Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 36-37Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 38-39Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 40-41Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 42-43Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 44-45Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 46-47Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 48-49Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 50-51Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 52-53Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 54-55Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 56-57Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 58-59Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 60-61Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 62-63Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 64-65Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 66-67Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 68-69Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 70-71Terre Information Magazine numéro 243 avril 2013 Page 72